Votre média pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec, Canada

Anticiper le renouvellement de son assurance

Publié le 19 avril 2016

Anticiper le renouvellement de son assurance

Comme tous les Pvtistes, Jérôme arrive au Québec couvert par une assurance voyage. Il décide finalement d’y rester et de transformer son PVT en permis Jeunes Professionnels (JP). Les ennuis commencent quand il se rend compte qu’il n’a pas renouvelé à temps son assurance voyage pour continuer à être couvert. « Il aurait fallu que je le fasse avant la fin de mon contrat. L’autre possibilité était de retourner sur le territoire français. Ce qui ne m’arrangeait pas du tout financièrement. » Jérôme entame un nouveau contrat de travail en JP. Il compte là-dessus pour pouvoir bénéficier de la RAMQ. Mais il apprend sur le tard qu’il sera embauché en tant que travailleur autonome. « Tu n’as pas le droit d’être freelance quand tu es en JP. Je n’ai pas demandé la RAMQ parce que j’avais peur d’attirer l’attention sur ma situation qui n’était pas vraiment légale. » À la fin de son JP, il pense régulariser sa situation grâce au permis de travail temporaire. Le permis mettra plus de 9 mois à arriver. Le voilà en statut implicite, à nouveau sans possibilité de demander la RAMQ, ni d’obtenir une couverture privée. Et c’est là qu’il se casse un doigt. Il parvient heureusement à s’en tirer pour 700 $ CAN environ en se faisant soigner dans le privé. « Si j’avais dû me faire opérer, ca m’aurait coûté beaucoup plus cher. Se faire immobiliser une nuit à l’hôpital, ça revient entre 1500 $ CAN et 3000 $ CAN. » Au total, Jérôme sera resté deux ans et demi sans aucune assurance. Pendant les démarches d’immigration, vous restez responsable de votre couverture. Propos recueillis par Claire Sauvaire   Retrouvez plus d'informations sur la santé en téléchargeant gratuitement le dossier "Le système de santé et les assurances au Québec"
Autres actualités
5 bonnes raisons de participer au salon virtuel "Étudier au Québec"

5 bonnes raisons de participer au Salon virtuel Étudier au Québec qui aura lieu le 17 mars sur étudierauquebec.com.

Partenariats entre établissements d’enseignement et entreprises : une voie d’avenir pour la rétention des étudiants étrangers ?

Le phénomène semble prendre de l’ampleur depuis quelques années, notamment en région.