Votre média pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec, Canada

Dernières nouvelles de l’immigration — Mai 2021

Publié le 30 avril 2021

Après une année de pandémie, Ottawa et Québec préparent la reprise d’activités avec une idée en tête : relancer l’économie et répondre aux besoins de main-d’œuvre des entreprises québécoises et canadiennes. Le mois d’avril a ainsi été chargé en annonces pour renforcer l’attraction et la rétention de travailleurs et d’étudiants étrangers.

Ce mois-ci, les nouvelles concernent :

  • La résidence permanente pour 90 000 travailleurs et étudiants étrangers ;
  • L’accélération du traitement des demandes des aides familiaux ;
  • La mise à jour de certaines mesures applicables à l’arrivée au Canada des travailleurs étrangers temporaires et, pour les employeurs, relatives à leur isolement obligatoire ;
  • Le retour au délai de 30 jours pour fournir un document manquant à IRCC ;
  • Les vols en provenance de l’Inde et du Pakistan suspendus pour 30 jours ;
  • Un budget de 246 millions de dollars pour le MIFI en 2021-2022 ;
  • Plus de prêts pour les immigrés en reconnaissance des compétences ;
  • Une entente de 24 millions de dollars entre la Ville de Montréal et le MIFI ;
  • Une entente de 700 000 $ entre Laval et le gouvernement du Québec ;
  • La création d’une page simplifiée pour demander la résidence permanente au Québec ;
  • Le lancement au Québec des Programmes pilotes d’immigration permanente pour les préposés aux bénéficiaires, ainsi que pour les travailleurs de l’IA, des TI et des effets visuels ;
  • La signature d’une entente entre le Luxembourg et le Québec.

Un nouvel accès à la résidence permanente pour 90 000 travailleurs étrangers essentiels et étudiants étrangers

C’est l’annonce du mois. Le 14 avril 2021, le ministre Marco E. L. Mendicino a annoncé que les travailleurs étrangers temporaires des services essentiels et les diplômés du Canada qui sont déjà sur le territoire auront accès à une nouvelle voie accélérée vers la résidence permanente.

Ce sont plus de 90 000 personnes qui obtiendront ainsi la résidence permanente partout au Canada, mais pas au Québec. En effet, la province francophone a refusé de participer à cette mesure, qui revient à la priver, dans les cas concernés, de son droit à la sélection préalable de ses immigrants permanents.

De ces 90 000, il y aura 20 000 demandes des travailleurs temporaires du secteur de la santé, 30 000 demandes des travailleurs des autres professions essentielles et 40 000 demandes de diplômés. Les francophones vivant dans les autres provinces que le Québec, et qui répondent aux critères d’admissibilité, seront aussi favorisés, conformément à ce qu’Ottawa avait annoncé fin 2020.

Cette annonce s’inscrit dans la lignée des mesures fédérales pour relancer l’économie grâce à l’immigration, et doit permettre de répondre à la hausse des objectifs prévus au plan d’immigration fédéral 2021-2023, qui vise l’accueil de 401 000 nouveaux résidents permanents cette année (411 000 en 2022 et 421 000 en 2023).

Les demandes peuvent être envoyées du 6 mai 2021 au 5 novembre 2021, ou plus tôt si la limite est atteinte.

Sont admissibles :

  • Les travailleurs étrangers temporaires ayant exercé pendant au moins un an dans une profession de la santé ou dans une autre profession essentielle. Les professions acceptées sont détaillées sur ces liens par le ministère.
  • Les diplômés d’un programme postsecondaire du Canada qui ont terminé leurs études il y a moins de quatre ans et après janvier 2017. De même, les établissements admissibles sont listés.
  • Les travailleurs et diplômés qui ne vivent pas au Québec.

Pour accéder au communiqué d’IRCC 

Pour accéder aux conditions d’admissibilité détaillées

Les demandes des aides familiaux seront traitées plus rapidement

Pour pallier le retard de traitement de demandes des aides familiaux et de leur famille, le ministère de l’immigration canadien promet que 6 000 demandes seront traitées avant la fin de l’année 2021. Cela sera effectif dès le 3 mai 2021.

Cela concerne les demandes de résidence permanente des aides familiaux ayant accumulé toutes leurs heures d’expérience de travail au Canada et leur famille immédiate. L’objectif est d’envoyer un accusé de réception avant le 31 mai 2021. Les demandes devraient être de plus en plus numérisées.

Le Programme pilote des gardiens et gardiennes d’enfants en milieu familial et le Programme pilote des aides familiaux à domicile (lancés en 2019) serviront à analyser 1 500 dossiers avant le 30 juin.

Pour accéder au communiqué d’IRCC

Mise à jour de certaines mesures visant l’arrivée des travailleurs étrangers temporaires

Le gouvernement fédéral a pris trois mesures importantes relatives à l’arrivée au Canada des travailleurs étrangers temporaires, notamment des travailleurs agricoles.

La première vise le protocole de test de dépistage de la COVID-19. Les voyageurs arrivés au Canada à compter du 23 avril devront se soumettre à un test au jour 8 suivant leur arrivée (et non plus au jour 10), afin de s’assurer de recevoir le résultat avant la fin de la période de quarantaine, au jour 14.

La seconde concerne le Programme d’aide pour l’isolement obligatoire des travailleurs étrangers temporaires. Une revalorisation de 57,6 M$ CAN est prévue au budget 2021 pour aider les employeurs et producteurs dont les salariés sont soumis à la période d’isolement de 14 jours à leur arrivée, jusqu’au 31 août 2021.

La troisième prévoit la prise en charge de l’espagnol dans l’application ArriveCAN. À cette fin, un nouveau service vocal interactif a été mis en place pour aider les travailleurs à effectuer leur déclaration obligatoire de quarantaine dans leur langue maternelle.

30 jours pour fournir les documents manquants d’une demande au fédéral

Depuis le début de la pandémie, le ministère de l’Immigration fédéral avait accordé des assouplissements et des délais plus longs aux demandeurs de permis et de visas. En effet, beaucoup d’institutions étaient fermées, ce qui compliquait la tâche aux demandeurs de résidence permanente par exemple devant fournir des données biométriques ou des documents provenant d’autres pays.

Avec les institutions qui ouvrent de nouveau, ce délai a été raccourci. Désormais, chacun aura 30 jours pour fournir un document manquant. Ce délai commence le jour où la personne reçoit un avis d’Immigration Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) requérant le document. Passé ce délai, l’agent prendra une décision sur la demande.

Les candidats peuvent soumettre une demande de prolongation pour un motif raisonnable. Cela comprend les retards liés à la COVID-19. 30 jours supplémentaires seront accordés si l’explication est jugée comme étant raisonnable.

Pour accéder à l’avis d’IRCC

Les vols en provenance de l’Inde et du Pakistan suspendus pour 30 jours

Pour prévenir la propagation des variants indiens et pakistanais, Transports Canada a demandé aux transporteurs de suspendre les vols commerciaux et privés provenant de l’Inde et du Pakistan. Cette mesure vaut pour 30 jours à compter du 22 avril.

Ceux qui arrivent au Canada en provenance de l’Inde doivent fournir un résultat négatif à un test de dépistage de la COVID-19. Ils devront aussi réserver des nuits d’hôtel, réaliser une quarantaine de 14 jours, réaliser un test à l’arrivée ou durant leur quatorzaine.

Pour accéder au communiqué

Le MIFI investit 246 millions pour attirer et retenir les travailleurs et les étudiants étrangers

Après la publication du budget du Québec 2021-2022 le 25 mars dernier, le MIFI a dévoilé les détails de son budget de 246 millions de dollars pour attirer et maintenir les travailleurs et les étudiants étrangers. Ce budget se divise comme suit.

130 millions de dollars seront alloués à la reconnaissance des compétences. Il s’agit surtout d’améliorer le soutien financier des personnes immigrantes qui réalisent une reconnaissance des compétences, une formation ou un stage d’appoint pour répondre aux exigences des ordres et exercer une profession réglementée. Les secteurs et professions en demande seront priorisés, les ordres seront davantage accompagnés et l’offre de formation et de stages nécessaires pour exercer une profession réglementée sera agrandie.

La régionalisation de l’immigration reçoit 57 millions de dollars sur deux ans. L’idée est d’accroître le nombre de personnes immigrantes qui s’installe en région, mais aussi d’améliorer leur accompagnement à l’intégration.

50 millions sont réservés à la francisation, notamment au soutien financier des personnes immigrantes qui souhaitent suivre des cours de français proposés par le ministère.

Enfin, 9,1 millions sur trois ans seront dédiés aux étudiants étrangers. En effet, le MIFI prévoit de s’allier avec Montréal International, Québec International et la Société de développement économique de Drummondville pour attirer et retenir les étudiants étrangers.

Pour accéder au communiqué du MIFI

Relance du Programme des Professionnels formés à l’étranger (PFE)

Le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale investit 2 millions de dollars dans le Programme des Professionnels formés à l’étranger (PFE). Cela fait partie du budget alloué à la reconnaissance des compétences.

En effet, ce programme octroie des prêts pour aider les personnes immigrées à faire reconnaître leurs compétences acquises à l’étranger. Il est réalisé en partenariat direct avec Microcrédit Montréal qui aide à l’intégration des nouveaux arrivants. 17 organismes de microcrédit au Québec seront également en collaboration.

Pour lire le communiqué de Microcrédit Montréal

 Une entente de 24 millions entre le gouvernement du Québec la Ville de Montréal

24 millions de dollars ont été investis par la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec pour améliorer l’intégration des personnes immigrées. De cette somme, la moitié provient du Programme d’appui aux collectivités (PAC) du MIFI et l’autre a été investie par la municipalité. Cet argent distribué pour trois ans permettra d’améliorer l’intégration des immigrants. Les organismes communautaires seront inclus dans la démarche, ainsi que d’autres acteurs de l’immigration.

Pour accéder au communiqué

Le gouvernement du Québec signe aussi avec la Ville de Laval

700 000 $ à la Ville de Laval pour favoriser l’intégration des personnes immigrées. La ville de Laval a organisé le 22 avril un Sommet sur la diversité ethnoculturelle et l’inclusion.

De cette somme, la moitié relève du Programme d’appui aux collectivités (PAC) du MIFI, lancé en octobre 2020. L’autre a été investi par la municipalité lavalloise. 

Laval, deuxième ville d’accueil des personnes immigrantes au Québec, entend améliorer l’inclusion des personnes immigrées ou d’origine immigrée à la vie collective.

Un cadre de référence en immigration et diversité ethnoculturelle a aussi été dévoilé. Ce document établit la stratégie de la municipalité en matière d’inclusion des immigrés. La population, les immigrés, les intervenants, les organismes et les fonctionnaires sont visés.

Pour en savoir plus sur la stratégie de Laval pour l’inclusion

Mise en ligne d’informations simplifiées pour demander la résidence permanente au Québec

Comprendre les démarches à réaliser peut s’avérer difficile pour les candidats à l’immigration permanente. Pour les aider, le MIFI a publié une page regroupant toutes les informations pour demander la résidence permanente via les deux programmes : le Programme de l’expérience québécoise (PEQ) et le Programme régulier des travailleurs qualifiés (PRTQ). Ces informations ont été simplifiées et chacun pourra laisser des commentaires et évaluer la page.

Via cette page, les candidats peuvent se renseigner sur le programme, sur les conditions de sélection et directement procéder à leur demande au complet.

Le but est de regrouper sur une seule page « tous les sites et les services numériques des ministères et des organismes publics ».

Pour accéder à la section

Lancement des Programmes pilotes d’immigration permanente pour les préposés aux bénéficiaires, les travailleurs de l’IA, des TI et des effets visuels

Les travailleurs étrangers temporaires exerçant en tant que préposés aux bénéficiaires peuvent depuis le 31 mars 2021 être sélectionnés pour obtenir leur résidence permanente. Le programme pilote d’immigration permanente des préposés aux bénéficiaires est actif jusqu’au 1er janvier 2026, et ce sont 550 préposés (et leur famille) qui pourront être sélectionnés chaque année.

Certaines conditions s’appliquent pour être admissible : la maîtrise de la langue française, une expérience d’au moins un an et le fait d’occuper le poste de préposé aux bénéficiaires au moment de faire la demande.

Pour en savoir plus sur le programme

Dans la foulée, les travailleurs des secteurs de l’intelligence artificielle, des technologies de l’information et des effets visuels ont eux aussi accès à un programme comparable. Les personnes intéressées ont du 22 avril 2021 au 31 octobre 2021 pour soumettre une demande. Annuellement et pendant maximum cinq ans, 550 personnes (et leur famille) obtiendront la résidence permanente via ce programme.

Pour accéder au communiqué

Le Québec et le Luxembourg signent une entente pour renforcer la coopération et les échanges

Trois ministères québécois signent une entente avec le Luxembourg pour augmenter les échanges en recherche et en innovation. Il y aura plus d’échanges de chercheurs, de collaboration entre institutions québécoises et luxembourgeoises, mais aussi davantage d’investissement en recherche et développement.

La santé, les technologies de l’information, l’intelligence artificielle, les sciences économiques et l’éducation seront priorisées dans le cadre de cette entente. Les étudiants, professionnels et universitaires de ces secteurs seront concernés. La mobilité étudiante et la culture seront aussi au cœur de deux prochaines ententes.

Pour accéder au communiqué

Auteur : Marine Caleb
Journaliste indépendante, Marine est aussi cofondatrice du podcast Voix libres, de la Revue L’Esprit libre. Son parcours l’a amenée à travailler en France, au Liban, mais aussi en Israël/Palestine. Passionnée par l’Afrique, le Moyen-Orient et par les questions liées aux migrations et aux minorités.
Autres actualités
Soutenir les travailleurs dès leur arrivée en sol québécois

Les initiatives d'aide aux travailleurs étrangers temporaires et agricoles se multiplient pour contrer les effets de la pandémie et faciliter leur arrivée au Québec.

Dernières nouvelles de l’immigration — Juin 2021

Revenons sur les principales annonces de ces dernières semaines, qui intéressent les personnes immigrantes au Québec.