Votre média pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec, Canada

Dernières nouvelles de l’immigration — Juin 2021

Publié le 27 mai 2021

Alors que la vaccination progresse rapidement, les gouvernements se préparent à une sortie de crise. Au Canada, les mesures de déconfinement sont timides et les voyages sont toujours soumis à des conditions strictes d’accès au territoire. Si le Québec semble assouplir certaines de ses exigences pour les travailleurs étrangers, il compte dans le même temps lancer une campagne de renforcement son identité francophone.

Au programme ce mois-ci :

  • Le gouvernement fédéral compte délivrer des permis de travail ouverts aux étrangers qui attendent leur résidence permanente présentée depuis le Québec ;
  • Une part importante du budget fédéral 2021 allouée à l’immigration ;
  • La mise en quarantaine et le séjour à l’hôtel prolongés ;
  • Début du dépôt des demandes de résidence permanente pour les 90 000 personnes concernées ;
  • Le déconfinement progressif commence le 28 mai 2021 au Québec ;
  • Conditions de maîtrise du français assouplies pour les travailleurs de certains secteurs ;
  • Près de 300 000 $ CAN aux TI pour recruter des travailleurs étrangers ;
  • Le projet de Loi 96 a été déposé pour renforcer le français ;
  • Un sondage pour comprendre les réalités des immigrants de Montréal ;
  • Reconnaissance des compétences des personnes immigrantes : déploiement d’une formation d’appoint en hygiène dentaire.

Vers le passage de certains permis de travail fermés à des permis ouverts

L’annonce n’a pas encore été officialisée, mais l’information circule depuis quelques jours.

Cette mesure permettrait aux nombreux travailleurs étrangers actuellement en permis de travail fermé de changer d’employeur ou de trouver un nouvel emploi librement, sans avoir à soumettre une nouvelle demande de permis de travail.

Elle intervient en réponse aux deux à trois ans d’attente pour obtenir la résidence permanente pour les personnes sélectionnées par le Québec. Déjà active dans les autres provinces et territoires du Canada, elle devrait être mise en place dans les prochains mois. Cela relève d’une entente entre Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) et le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI), qui s’est débloquée ces dernières semaines, selon IRCC.

Budget 2021 : le fédéral alloue une enveloppe importante à l’immigration

Dans l’objectif de relancer l’économie, IRCC compte se doter d’un budget solide pour améliorer ses services.

428,9 millions seront ainsi investis sur cinq ans pour développer une meilleure plateforme de traitement des demandes. Près de 55 millions sur trois ans seront destinés au contrôle des conditions de travail et du salaire des personnes immigrantes.

IRCC compte aussi soutenir les demandes des minorités racisées avec un budget de 15 millions de dollars sur deux ans, améliorer le Programme des travailleurs étrangers temporaires (PTET), accélérer le traitement des demandes de résidence permanente, améliorer le programme d’immigration Entrée express (dont le Québec est exclu), et enfin améliorer le soutien à la clientèle, grâce à un budget de 74 millions de dollars sur 3 ans.

Pour accéder au communiqué d’IRCC.

La mise en quarantaine et le séjour à l’hôtel prolongés

Les voyageurs entrant au Canada sont toujours soumis aux mesures courantes applicables à l’entrée sur le territoire. Le gouvernement fédéral a en effet prolongé la nécessité de présenter un plan de quarantaine adéquat, de réserver un séjour dans l’un des hôtels désignés, et de s’isoler pendant 14 jours. Cela sera effectif au minimum jusqu’au 21 juin à 23 h 59.

Les vols commerciaux et privés directs provenant d’Inde et du Pakistan sont restreints jusqu’à cette date. L’utilisation de l’application ArriveCAN reste, elle aussi, obligatoire.

Pour accéder au communiqué.

Début du dépôt des demandes de résidence permanente pour les 90 000 personnes concernées

Depuis le 6 mai 2021, les étudiants étrangers et les travailleurs temporaires au Canada peuvent déposer leur demande de résidence permanente dans le cadre de la nouvelle voie d’accès facilitée. Pour rappel, cela concerne les travailleurs essentiels et des secteurs de la santé, ainsi que les diplômés étrangers au Canada.

Les candidats ont jusqu’au 5 novembre pour déposer une candidature.

Pour accéder au communiqué d’IRCC.

Le déconfinement progressif commence le 28 mai au Québec

Le 18 mai 2021, le Premier ministre Legault annonçait un plan de déconfinement détaillé pour l’été à venir. De quoi donner une dose d’espoir à une population fatiguée d’un an de pandémie. Il se déroulera par étapes, afin de suivre l’évolution de la vaccination.

Le 28 mai 2021, le couvre-feu est levé, les terrasses extérieures des restaurants rouvrent dans les zones rouge et orange, les rassemblements extérieurs sont permis pour un maximum de 8 personnes de résidences différentes, toujours avec une distanciation de 2 mètres. 2 500 personnes seront autorisées dans les salles de spectacle (à place fixe et assignée).

Il faudra attendre le 11 juin 2021 pour l’ouverture des terrasses extérieures des bars ou pour avoir des activités sportives et de loisirs en extérieur en groupe de 25 personnes maximum. Montréal et Laval passeront de la zone rouge à orange le 14 juin 2021.

Le 25 juin 2021, les activités extérieures seront assouplies, de même que les règles pour les salles extérieures ou les mesures de distanciation ou de port de masques (pour les personnes vaccinées qui auront reçu leurs deux doses).

À la fin de l’été, les mesures sanitaires devraient s’assouplir davantage selon la vaccination de la population. Le gouvernement vise que 75 % des 12 ans et plus auront reçu leurs deux doses à la fin de la saison estivale.

Pour accéder au plan de déconfinement du Québec.

Des conditions de maîtrise du français assouplies pour certains travailleurs

Le gouvernement, décidément peu avare en annonces, a laissé entendre que les conditions de maîtrise du français seront réduites, sous conditions, à l’endroit de certains travailleurs étrangers. L’idée consiste à être moins exigeant sur le niveau des travailleurs au moment de leur demande d’immigration, et ainsi permettre qu’ils soient quand même sélectionnés — et, ultimement, qu’ils puissent venir travailler au Québec pour répondre aux demandes des entreprises. En contrepartie, ces personnes devront s’engager formellement à se franciser a posteriori, et devront suivre des cours de français à leur arrivée.

On attend une annonce officielle en ce sens, ainsi que les détails de cet « engagement », dans son application concrète et la façon dont on mesurera l’atteinte de leurs objectifs par ces personnes.

Pour accéder à l’article de Radio-Canada.

Près de 300 000 $ CAN aux TI pour recruter des travailleurs étrangers

Le ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS) offre du concret pour le secteur des Technologies de l’information.

298 611 $ seront alloués à Maillon Techno, un projet qui met en relation les entreprises et les candidats qualifiés issus de l’immigration, jeunes diplômés ou autres. Seront priorisés les candidats admissibles à la Subvention salariale d’intégration en emploi (SSIE) et au Programme d’aide à l’intégration des immigrants et des minorités visibles en emploi (PRIIME).

Cette annonce s’inscrit dans le plan du MTESS pour relancer l’économie et faire face à la pénurie de main-d’œuvre et dans le budget de 20 millions de dollars dédié aux TI.

Pour accéder au communiqué du MTESS.

Le projet de loi 96 a été déposé pour renforcer le français

Ce projet de loi sur la langue officielle et commune du français intervient pour modifier la Loi 101, ou Charte de la langue française, adoptée en 1977.

À travers cette réforme, le gouvernement veut renforcer la présence du français et le protéger face à l’anglais. Et cela concerne tous les secteurs : services publics, éducation, immigration, entreprises, commerces, affaires, justice. Un budget de 104 millions de dollars sera injecté sur 5 ans à ces fins.

Si elle est votée dans sa totalité, cette loi pourrait faire du français la seule langue officielle du Québec. Il deviendrait la langue commune à la « nation québécoise » et donc la seule langue d’intégration des personnes immigrantes.

Par exemple, le français sera la seule langue utilisée par les services de l’État, alors que jusqu’à maintenant, chacun pouvait demander à être servi en anglais. Il en va de même dans le monde du travail.

Quant à l’immigration, le service Francisation Québec sera créé pour devenir le point d’accès unique à l’apprentissage du français des personnes immigrantes.

Pour accéder au communiqué et à toute la documentation.

Un sondage pour comprendre les enjeux d’inclusion des personnes immigrantes à Montréal

Les résultats du sondage Écho, le Baromètre de la Ville de Montréal sur l’inclusion des personnes immigrantes ont été publiés pour la deuxième année consécutive, le 21 avril dernier. Ils révèlent que les personnes immigrantes installées en métropole vivent plus de difficultés que leurs concitoyens non immigrants.

60 % des personnes immigrantes appartenant à une minorité visible de Montréal ont vécu de la discrimination. Ils sont aussi moins payés, ont plus de difficultés à trouver un emploi (stable qui plus est), mais aussi à accéder à un logement salubre. Ils se sentent aussi bien moins inclus et plus isolés.

Ce sondage entend répondre à un manque d’informations et de statistiques sur l’immigration à Montréal. La ville veut mieux comprendre ce que vivent les différentes communautés immigrantes de la ville pour répondre à leurs besoins. 2 500 Montréalais et Montréalaises ont été sondés entre février et mars 2020 et la moitié sont des personnes immigrantes.

Déploiement d’une formation d’appoint en hygiène dentaire

Le MIFI a annoncé le 27 mai 2021 l’octroi d’une enveloppe de près de 555 000 $ CAN au Cégep de Saint-Hyacinthe pour la création d’une attestation d’études collégiales (AEC) d’une durée de 975 heures, pour faciliter et accélérer l’admissibilité à l’Ordre des hygiénistes dentaires du Québec (et donc l’exercice de la profession) des personnes immigrantes ou formées à l’étranger.

Les admissions seront recevables dès le mois de juin 2021, tandis que la dispense des premiers cours est prévue courant août 2021.

Auteur : Marine Caleb
Journaliste indépendante, Marine est aussi cofondatrice du podcast Voix libres, de la Revue L’Esprit libre. Son parcours l’a amenée à travailler en France, au Liban, mais aussi en Israël/Palestine. Passionnée par l’Afrique, le Moyen-Orient et par les questions liées aux migrations et aux minorités.
Autres actualités
Salon de l’immigration : retour en présentiel pour sa 10e édition !

Le plus grand rendez-vous au Canada pour les personnes immigrantes fête ses 10 ans de la plus belle des manières. Le Salon de l’immigration et de l’intégration au Québec vous donne rendez-vous les 21 et 22 septembre 2021 au Palais des congrès de Montréal pour une édition exceptionnelle, entièrement tournée vers la reprise.

Dernières nouvelles de l’immigration — Septembre 2021

Revenons sur les principales annonces de ces dernières semaines, qui intéressent les personnes immigrantes au Québec.