Votre média pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec, Canada

Dernières nouvelles de l’immigration — Juillet 2021

Publié le 24 juin 2021

La sortie de la pandémie se poursuit à mesure que le vaccin est administré. Les conditions d’entrée et de quarantaine s’assouplissent au fédéral. Au Québec, on entend mettre l’accent sur l’intégration des personnes immigrantes, plus que sur l’accueil massif de nouveaux arrivants. Et les initiatives fleurissent pour favoriser des milieux de travail inclusifs.  

Ce mois-ci, nous retrouvons :

  • L’assouplissement aux frontières pour les résidents au Canada ;
  • Trois nouvelles initiatives pour accueillir et soutenir davantage de réfugiés ;
  • Deux nouvelles voies d’accès à la résidence permanente pour les résidents de Hong Kong ;
  • Sept organisations ont été choisies pour enseigner le français partout au Canada ;
  • Des organisations montréalaises s’engagent pour l’inclusion des personnes immigrantes ;
  • 500 000 $ CAN pour mieux intégrer les personnes immigrantes au Saguenay–Lac-Saint-Jean et dans le Bas-Saint-Laurent ;
  • Québec décide de ne pas réviser ses cibles d’immigration ;
  • Montréal présente son plan 2021-2023 pour la diversité, l’équité et l’inclusion ;
  • Les enfants de parents immigrants à statut précaire seront bien couverts par la RAMQ ;
  • Le Conseil supérieur de l’éducation dévoile un outil pour améliorer l’éducation aux adultes immigrants ;
  • Resserrement des règles pour les étudiants en collèges privés ;
  • 2 millions de dollars investis pour des projets entre la France et le Québec ;
  • Un nouveau guide pour le recrutement et l’égalité en emploi dans les universités québécoises ;
  • Le Parti Québécois propose que 50 % des nouveaux arrivants soient envoyés vers les régions.

Assouplissement aux frontières dès le 5 juillet 2021 pour les voyageurs ayant un droit d’entrée au Canada

Grâce aux progrès dans la vaccination contre la COVID-19, les pays du monde s’ouvrent aux voyageurs. Tout en gardant ses frontières toujours fermées aux visiteurs, le Canada assouplit les exigences d’entrée pour les voyageurs ayant un droit d’entrée au Canada, notamment les citoyens et les résidents permanents. L’Agence de la santé publique recommande cependant de vérifier les exigences des provinces.

Dès le 5 juillet, les voyageurs complètement vaccinés seront exemptés du séjour à l’hôtel obligatoire, du test de dépistage huit jours après l’arrivée et de la quatorzaine. Ils devront cependant transmettre un test de dépistage négatif réalisé avant leur départ pour le Canada. Ils doivent toujours utiliser l’application ArriveCAN et proposer un plan de quarantaine valable au cas où ils ont des symptômes ou un résultat positif.

Pour être admissible, la totalité du vaccin (une ou deux doses) doit être reçue au moins 14 jours avant l’entrée au Canada. Seuls quelques vaccins sont acceptés et la preuve de vaccination doit être en français ou en anglais.

Pour voir le communiqué de l’Agence de la santé publique du Canada

Le Canada annonce 3 nouvelles initiatives pour accueillir et soutenir davantage de réfugiés

Pour répondre au besoin constant d’accueillir des réfugiés, le gouvernement améliore les possibilités pour les demandeurs d’asile, le parrainage et les réfugiés. IRCC annonce l’amélioration du projet pilote sur la voie d’accès à la mobilité économique (délais de traitement des résidences permanentes plus court, accès à des fonds et à la santé facilités, coûts de résidence permanente supprimés). Cela devrait permettre à 500 réfugiés et leur famille de s’installer au Canada.

Le nombre de personnes protégées accueillies passe de 23 500 à 45 000 et le traitement de leur dossier de résidence permanente sera aussi accéléré.

Enfin, après avoir organisé un appel à propositions pour améliorer le parrainage privé, IRCC investit 3 millions de dollars sur deux ans pour appuyer neuf organisations.

Pour voir le communiqué d’IRCC

Deux nouvelles voies d’accès à la résidence permanente pour les résidents de Hong Kong

Cela avait été annoncé en février 2021. Les deux programmes d’accès simplifiés à la résidence permanente sont désormais détaillés par IRCC. Le premier concerne les personnes ayant obtenu un diplôme dans un établissement canadien et le deuxième est destiné aux personnes ayant au moins un an d’expérience canadienne de travail.

Pour accéder au communiqué d’IRCC

Sept établissements choisis pour enseigner le français et l’anglais partout au Canada

Afin d’accompagner les personnes immigrantes francophones qui s’installent dans le Canada anglophone, IRCC a sélectionné sept organismes pour accompagner leur apprentissage linguistique. Situés à Calgary, Halifax, Yellowknife ou Winnipeg, pour ne citer qu’eux, les organismes sélectionnés recevront jusqu’à 7,6 millions de dollars sur quatre ans pour accompagner les immigrants francophones. Certains projets concernent l’emploi ou l’intégration socioprofessionnelle, d’autres l’apprentissage des deux langues.

Pour accéder au communiqué d’IRCC

Des organisations montréalaises s’engagent pour l’inclusion des personnes immigrantes

Le Bureau d’intégration des nouveaux arrivants à Montréal (BINAM) de la Ville de Montréal dévoile les résultats du Pacte pour l’inclusion au travail des personnes immigrantes. À travers ce projet, le BINAM et les autres partenaires ont travaillé avec 10 organisations à améliorer leurs méthodes d’accueil et d’intégration pendant quatre mois. Toute l’équipe a été impliquée dans le processus, employés et gestionnaires.

Elles se sont engagées pour les 6 à 12 mois prochains à, entre autres : organiser des groupes de discussion, des rencontres, des formations sur les biais inconscients, embaucher des personnes immigrantes et mieux accueillir des travailleurs temporaires. Parmi les 10 organisations, ce sont plus de 5 000 gestionnaires et employés qui seront touchés par ces améliorations, sans oublier les personnes immigrantes et racisées qui en bénéficieront.

Un rapport détaillé sera rendu public dans les prochaines semaines.

Pour accéder au communiqué de HEC Montréal

Plus d’un million de dollars investis dans les régions du Saguenay–Lac-Saint-Jean et du Bas-Saint-Laurent

Plus de 500 000 $ CAN seront investis à chacune des régions du Saguenay–Lac-Saint-Jean et du Bas-Saint-Laurent. Un financement qui fait partie du Programme d’appui aux collectivités (PAC), lancé en octobre 2020.

Plus précisément, le Saguenay reçoit 569 407 $ CAN du ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration. Le Bas-Saint-Laurent obtient 589 669 $ CAN.

Les initiatives d’accueil et d’intégration de personnes immigrantes sont visées. Cet argent permettra de réaliser le plan d’action des villes de Rimouski et de Saguenay, mais aussi d’inclure l’intégration dans les plans d’action de villes et de MRC qui n’en possédaient pas.

Pour accéder au communiqué du MIFI pour la région Saguenay–Lac-Saint-Jean

Pour accéder au communiqué du MIFI pour la région du Bas-Saint-Laurent

Pas de révision des cibles d’immigration

Après avoir laissé entendre fin avril que les seuils d’immigration seraient relevés dès cette année, le gouvernement de François Legault s’est finalement ravisé. Le 14 juin, la ministre Nadine Girault a annoncé que le nombre de personnes accueillies ne dépassera pas les 47 000 prévues pour 2021, écartant l’idée d’accueillir 60 000 résidents permanents par an.

Elle a tout de même réitéré le souhait du gouvernement de rattraper le retard accumulé à cause de la pandémie, et d’accueillir les 7 000 personnes qui n’ont pas pu venir en 2020. « La CAQ pense que le Québec a déjà atteint sa capacité d’intégration », a affirmé François Legault sur Twitter en réaction à une déclaration du député libéral Monsef Derraji mentionnant le besoin d’accueillir plus d’immigrés pour répondre à la pénurie de main-d’œuvre. Pour y répondre, Québec entend toujours miser sur une meilleure intégration.

Pour accéder à l’article de Radio-Canada

La Ville de Montréal met en place son Plan pour la diversité

Le 9 juin, la Ville de Montréal annonçait la mise en place du Plan directeur pour la diversité, l’équité et l’inclusion en emploi 2021-2023. L’objectif est de doter la Ville d’un modèle de gestion des organisations basé sur la diversité, l’équité et l’inclusion. Cela, afin que la Ville soit un environnement de travail inclusif, sans discriminations.

Celle-ci veut « diversifier davantage son personnel en augmentant la présence des groupes sous-représentés », développer une culture inclusive (via des formations et des postes de gestion plus accessibles), mais aussi renforcer la communication et les concertations. Au total, 26 projets sont prévus dans le cadre de ces trois volets.

Pour accéder au communiqué de la Ville

Pour accéder au Plan directeur de la Ville

Les enfants de parents immigrants à statut précaire seront bien couverts par la RAMQ

Les enfants de parents immigrants au statut précaire auront enfin accès à la couverture des services de santé et des services sociaux. Cette mesure annoncée le 10 juin était très attendue par la société civile et les personnes sans statut. Elle relève d’un projet de loi qui devrait entrer en vigueur avant la fin du mois de septembre 2021.

Sont admissibles les enfants nés de parents « nés de parents au statut migratoire précaire et étant habituellement présents sur le territoire québécois ». Les parents peuvent avoir un statut temporaire (avec un permis d’études, de travail), de visiteur de plus de 6 mois ou être sans statut légal. Il n’y aura plus de délai de carence pour les enfants : ils auront accès à l’assurance maladie dès leur inscription.

Ainsi, ce sont pas moins de 14 500 enfants qui seront impactés chaque année par cet assouplissement.

Pour accéder au communiqué du ministère de la Santé et des Services sociaux

Un document révèle l’importance du système éducatif auprès des personnes immigrantes — et les clés pour l’améliorer, et mieux les intégrer

Le Conseil supérieur de l’éducation a publié un avis sur les impacts du système éducatif auprès des populations immigrantes. Il permet aussi de mettre en avant les différentes problématiques et se propose de donner des solutions pour les régler.

18 recommandations ont donc été formulées pour accroître l’inclusion des personnes immigrantes dans le système éducatif, et améliorer la coordination entre les différents acteurs de l’écosystème.

Pour ce faire, le CSE a rencontré plus de 60 immigrants, mais aussi des représentants de plus de 80 organisations.

Quatre « nœuds » ont notamment été identifiés dans le parcours d’un nouvel arrivant :

  • le fait de comprendre et de se faire comprendre,
  • pouvoir obtenir rapidement une information nécessaire,
  • faire reconnaître ses diplômes et ses expériences, et enfin
  • obtenir un emploi à hauteur de ses compétences et de ses volontés.

Pour accéder à l’avis du CSE

Le gouvernement resserre les règles d’admission dans les collèges privés pour les étudiants étrangers

Le problème de recrutement dans les collèges privés a été largement dénoncé. Et après avoir suspendu temporairement l’admission d’étudiants étrangers dans certains établissements, Québec lançait un plan de 14 actions, le 4 juin 2021.

Parmi elles, citons :

  • le contrôle du nombre maximal d’étudiants admis,
  • l’exigence de renseigner des informations complètes et véridiques sur les programmes, les frais
  • la surveillance des frais exigés
  • une meilleure analyse des demandes de permis
  • un comité interministériel sera mis en place pour coordonner toutes ces nouvelles règles.

Pour accéder au communiqué du ministère de l’Enseignement supérieur

Plus de 2 millions de dollars investis pour des projets entre la France et le Québec

2,2 millions de dollars seront investis sur deux ans pour aider la réalisation de 107 projets entre le Québec et la France. Les projets sélectionnés touchent tous les domaines et sont ancrés dans 13 régions de la province. 43 d’entre eux se trouvent à Montréal et 28 dans la Capitale-Nationale.

Pour accéder au communiqué du ministère des Relations internationales et de la Francophonie

La Commission des droits de la personne dévoile un guide pour l’égalité dans les universités

Alors que les débats sur les discriminations systémiques se poursuivent au Québec, la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse (CDPDJ) lance un guide permettant de répondre à cet enjeu dans les universités. En partenariat avec le Réseau interuniversitaire québécois pour l’équité, la diversité et l’inclusion (RIQEDI), ce guide se veut très pratique. Le but est de vulgariser les différents programmes d’accès à l’emploi pour mieux les utiliser, et de détailler comment avoir une équipe plus diversifiée.

Avec cela, les universités pourront répondre aux obligations de Loi sur l’accès à l’égalité en emploi et adopter une gestion axée sur l’équité, la diversité et l’inclusion.

Pour accéder au guide

Pour accéder au communiqué de la CDPDJ

Pour régler la pénurie de main-d’œuvre, le PQ propose d’envoyer la moitié des nouveaux arrivants en région

Face aux annonces du gouvernement en place, les réactions prennent de l’ampleur dans le monde économique québécois. Les entreprises aimeraient de l’aide pour faire face à la pénurie de main-d’œuvre, et parmi les solutions préférées, l’accueil de plus de personnes immigrantes.

Pour répondre au problème, la députée de Gaspé et porte-parole en matière d’immigration du Parti québécois, Méganne Perry Mélançon, propose plusieurs points :

  • envoyer au moins 50 % des nouveaux arrivants dans les régions,
  • davantage inclure les régions dans la liste des emplois en demande,
  • rattacher les travailleurs temporaires à une région plutôt qu’à un employeur,
  • favoriser la rétention d’étudiants étrangers venant étudier en région en remboursant par exemple leurs frais de scolarité s’ils s’engagent à rester cinq ans dans leur région,
  • accélérer le traitement des demandes de Certificat de sélection du Québec (CSQ) pour les immigrants voulant s’installer en région, ou encore
  • mieux accompagner les employeurs des régions.

Matière à réflexion, assurément, même si l’objectif est bien sûr plus polémiste que réaliste, ne serait-ce que dans les doutes que ces mesures poseraient sur les libertés individuelles et l’égalité de traitement entre les personnes immigrantes sur le territoire.

Pour accéder à l’article de La Presse

Auteur : Marine Caleb
Journaliste indépendante, Marine est aussi cofondatrice du podcast Voix libres, de la Revue L’Esprit libre. Son parcours l’a amenée à travailler en France, au Liban, mais aussi en Israël/Palestine. Passionnée par l’Afrique, le Moyen-Orient et par les questions liées aux migrations et aux minorités.
Autres actualités
Entrer en contact avec les travailleurs étrangers agricoles : la clé du succès

Des organismes rivalisent d’ingéniosité pour réussir à établir le contact avec les travailleurs étrangers agricoles, dans le but de leur offrir l’accompagnement dont ils ont besoin.

La 13e édition du Guide Immigrer au Québec est disponible !

Le guide Immigrer au Québec est notre guide généraliste de référence, dans toutes vos démarches d’immigration, d’installation et de vie au Québec. Voici quelques-unes des nouveautés à retrouver dans sa version 2021-22, dont la sortie coïncide avec le retour du présentiel au Salon de l’immigration et de l’intégration au Québec !