Votre média pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec, Canada

Dernières nouvelles de l’immigration — Octobre 2021

Publié le 30 septembre 2021

Durant un mois de septembre dominé par les élections fédérales, le Québec a poursuivi ses efforts d’intégration des personnes immigrantes partout au Québec et continue de vouloir se positionner comme un acteur central dans la francophonie.

Les nouvelles concernent :

  • La réélection du parti libéral de Justin Trudeau et ses conséquences sur l’immigration ;
  • Les nouvelles conditions d’entrée au Canada depuis le 7 septembre ;
  • La suspension des vols directs entre le Maroc et le Canada ;
  • 3 M$ investis pour l’intégration des personnes immigrantes partout au Québec ;
  • La dénonciation de certaines pratiques à l’embauche des travailleurs temporaires ;
  • Une version améliorée de la page d’information sur le marché du travail ;
  • Entrée en vigueur du passeport vaccinal au Québec ;
  • 20 organismes de coopération internationale québécois reçoivent plus de 10 M$ CAN ;
  • Une nouvelle page pour informer les immigrants de leurs droits de consommateur ;
  • Un nouvel accord entre les États-Unis et le Canada pour aider les Afghans ;

Le parti libéral réélu le 20 septembre 2021

Lundi 20 septembre 2021 ont eu lieu les 44e élections fédérales canadiennes déclenchées par Justin Trudeau. C’est le parti libéral qui a été réélu avec 158 sièges. Le premier ministre réélu dirigera donc un gouvernement minoritaire. Au programme en matière d’immigration, la continuation des mesures entamées durant son précédent mandat. Il est entre autres question :

  • d’améliorer le programme mis en place pour protéger les travailleurs étrangers temporaires vulnérables (un permis de travail ouvert et un système de plainte) ;
  • pour le regroupement familial : de supprimer le système de loterie, de réduire les délais de traitement, d’offrir un visa aux conjoints et enfants à l’étranger en attendant la réception de sa demande ;
  • d’accueillir plus de résidents permanents et de réfugiés ;
  • de réduire les délais de traitement impactés par la COVID-19 ;
  • d’accueillir 20 000 ressortissants afghans supplémentaires.

Rappel sur le changement des conditions d’entrée dès le 7 septembre

Le 3 septembre, l’Agence des services frontaliers publiait un communiqué rappelant l’évolution des conditions d’entrée au Canada. Depuis le 7 septembre, tous les ressortissants du monde peuvent entrer au pays à condition d’être entièrement vaccinés. Chacun doit pouvoir prouver qu’il a reçu le nombre de doses approprié selon le vaccin (approuvé par le Canada) au moins 14 jours avant le voyage. Il faut aussi pouvoir présenter le résultat négatif d’un test de dépistage réalisé maximum 72 heures avant son départ. Chaque voyageur peut être tiré au sort à son arrivée au Canada pour réaliser un test dans l’aéroport, mais faire un test à l’arrivée n’est pas obligatoire.

Sans oublier qu’il faut être asymptomatique et remplir ArriveCAN.

Les voyageurs qui ne sont pas complètement vaccinés et qui sont citoyens ou résidents permanents doivent toujours faire des tests de dépistage avant le départ, au jour 1 après l’arrivée et au jour 8. Il faut aussi réaliser une quarantaine.

Pour accéder au communiqué

Suspension des vols directs en provenance du Maroc

Le 28 août, Transports Canada annonçait la suspension presque immédiate des liaisons directes entre le Maroc et le Canada. Depuis le 29 août et jusqu’au 29 septembre (au moins), les ressortissants doivent prendre un vol avec une escale dans un pays tiers pour pouvoir entrer au Canada.

On estime que ce sont plus de 11 000 personnes qui sont encore bloquées dans le Royaume. En cause, l’Agence de la santé publique du Canada avait décelé un nombre de cas « disproportionnellement plus élevé chez les personnes voyageant à bord de vols en provenance du Maroc ».

Pour accéder au communiqué

3 millions pour mieux intégrer les personnes immigrantes dans les régions du Québec

Les annonces concernant le Programme d’appui aux collectivités (PAC) reprennent. Le 31 août, la ministre de l’Immigration, la Francisation et de l’Intégration a annoncé le versement de 3 millions de dollars aux municipalités et collectivités de plusieurs régions. Avec cet argent, un nombre record de collectivités pourront se doter de moyens pour favoriser l’arrivée et le maintien de personnes immigrées.

Le PAC a pour objectif de soutenir les acteurs locaux qui œuvrent pour l’accueil et l’intégration des personnes immigrantes. De quoi permettre aux municipalités de créer différents partenariats pour le bien-être des nouveaux arrivants.

La région de Lanaudière obtient 329 038 $ CAN. Ce sont les MRC d’Autray, de Joliette, de Matawinie, de l’Assomption et des Moulins qui recevront cette somme répartie pour élaborer un plan d’action ou mettre en œuvre celui qui est déjà en place.

Pour accéder au communiqué pour Lanaudière

Le Centre-du-Québec reçoit quant à lui 311 047 $ CAN répartis entre la Ville de Drummondville et les MRC de Nicolet-Yamaska, Bécancour, Arthabaska et de l’Érable. C’est celle de Nicolet-Yamaska qui reçoit le plus d’argent avec un total de 226 926 $ CAN, mais il sera réparti sur trois ans.

Pour accéder au communiqué pour le Centre-du-Québec

C’est l’Outaouais qui reçoit la plus grosse somme d’argent avec 1 425 000 $ CAN. La Ville de Gatineau a déjà prévu un plan d’action, mais les MRC de Pontiac, de la Vallée de la Gatineau, des Collines de l’Outaouais et de Papineau utiliseront cet argent pour en élaborer un ensemble.

Pour accéder au communiqué pour l’Outaouais

En Montérégie, ce sont les villes de Granby et de Longueuil, ainsi que huit MRC qui reçoivent un total de 354 269 $ CAN. La plupart de ces collectivités doivent élaborer un plan pour l’accueil et l’intégration.

Pour accéder au communiqué pour la Montérégie

Dans Chaudière-Appalaches, 456 484 $ CAN sont répartis entre la Ville de Lévis et neuf MRC.

Pour accéder au communiqué pour Chaudière-Appalaches

Enfin dans la région du Nord-du-Québec, c’est seulement l’Administration régionale Baie-James qui reçoit 96 254 $ CAN.

Pour accéder au communiqué pour le Nord-du-Québec

Dénonciation de certaines conditions d’embauche des travailleurs étrangers temporaires

Le 22 septembre, le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale a reconnu que les pratiques de recrutement de travailleurs étrangers temporaires de certains employeurs, agences de recrutement et autres intermédiaires étaient « illégales ».

La situation n’est pas nouvelle. En 2020, le gouvernement provincial avait initié différentes mesures de vérification et de surveillance de ces pratiques, notamment en encadrant mieux les agences de placement. On assiste simplement à la recrudescence de cas d’abus de certains travailleurs étrangers vulnérables, attisés par la pénurie de main-d’œuvre, qui donnent tout leur sens à des initiatives comme le Permis de travail ouvert transitoire (PTOT) ou encore le Permis de travail ouvert pour les travailleurs vulnérables (PTOTV).

Aujourd’hui, M. Boulet prévient qu’il pourrait y avoir des sanctions pour les entreprises et les agences.

Pour accéder à l’article de Radio-Canada

Lancement d’une nouvelle version de l’outil Information sur le marché du travail

L’outil Information sur le marché du travail (IMT) évolue. Une nouvelle version est disponible depuis le 23 septembre.

Pour rappel, l’outil IMT est la ressource pour toutes les questions relatives à l’emploi : formation, postes, possibilités, secteurs, réglementations, etc. Il s’adresse aux personnes cherchant un emploi, à ceux qui veulent comprendre la situation du marché du travail, mais aussi aux employeurs voulant à combler un poste.

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale (MTESS) a annoncé que les fiches des professions ont été enrichies et que figurent désormais des sections sur les compétences, les caractéristiques principales et le profil RIASEC (des 6 types de personnalités).

Pour accéder à l’IMT

Pour accéder au communiqué du MTESS

Le passeport vaccinal entre en vigueur au Québec

Depuis le 1er septembre, un passeport vaccinal est exigé pour accéder à plusieurs activités au Québec : les restaurants et les bars, les spectacles, les musées et salles d’exposition, les grands événements, les cinémas, etc.

Les voyageurs qui viennent au Québec pour une courte période peuvent simplement montrer leur preuve de vaccination délivrée dans leur pays d’origine, ainsi qu’une preuve d’identité. Il faut pouvoir démontrer que le nombre approprié de doses a été reçu au moins 14 jours avant. Les vaccins reconnus sont Pfizer, Moderna, AstraZeneca et Johnson & Johnson.

Ceux qui ont été vaccinés au Québec peuvent imprimer leur code QR, ou télécharger VaxiCode pour le présenter.

Les personnes vaccinées à l’étranger qui s’installent au Québec doivent s’inscrire sur le Registre de vaccination du Québec. Il faut prendre rendez-vous via ClicSanté. Pour obtenir son passeport vaccinal québécois, il faut présenter sa preuve de vaccination complète et une pièce d’identité.

20 organismes québécois de coopération internationale reçoivent plus de 10 M$ CAN

Le 7 septembre, 10 744 789 $ CAN ont été versés à 20 organismes de coopération internationale (OCI) répartis dans 10 régions du Québec. Cela relève du premier volet du Nouveau Québec sans frontières (QSF), qui regroupe trois programmes de solidarité internationale.

Cette somme servira à partager l’expertise québécoise, renforcer les relations bilatérales du Québec et soutenir des populations vulnérables en Afrique francophone, en Amérique latine et aux Antilles. Quatre des projets subventionnés sont destinés à améliorer les conditions de vie des Haïtiens.

Pour en savoir plus sur Nouveau Québec sans frontières

Pour accéder au communiqué

Une nouvelle page pour informer les immigrants de leurs droits à la consommation

L’Office de la protection du consommateur (OPC) a sorti le guide Être un consommateur averti au Québec à destination des personnes immigrantes.

Un document pour aider les nouveaux arrivants à comprendre leurs droits dans leur vie quotidienne, comme la garderie, l’inscription à des activités ou des cours, l’entrepreneuriat, les dettes et le crédit ou les achats en boutique ou en ligne. Il peut en effet être difficile de consommer, d’interagir avec des vendeurs ou des commerçants lorsqu’on connaît peu les codes du Québec.

Dans ce guide, chacun peut comprendre comment faire lorsqu’un achat est défectueux, comment gérer des situations délicates (retard, non-respect d’un contrat, etc.).

Rédigé en collaboration avec le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration (MIFI), il sera transmis aux acteurs et organismes proches des personnes immigrantes.

Pour accéder au communiqué

Pour accéder au guide de l’OPC

Un nouvel accord entre le Canada et les États-Unis pour les réfugiés afghans

Les 30 août 2021 et 3 septembre 2021, le ministère de l’Immigration canadien (IRCC) annonçait le début d’une deuxième phase d’aide aux populations afghanes. Pour ce faire, Ottawa et Washington signent une entente pour sécuriser le départ et le trajet de ressortissants afghans, canadiens et américains (et de leur famille) qui ont aidé les deux pays. IRCC explique que jusqu’à 5 000 réfugiés seront évacués. Ces personnes appartiennent aux 20 000 réfugiés annoncés par le gouvernement fédéral canadien.

Lors de la première phase, ce sont 3 700 ressortissants qui ont été transférés au Canada. Les Canadiens de 20 collectivités partout au pays ont ouvert leurs portes pour accueillir ces personnes.

Tous les réfugiés doivent correspondre aux exigences d’admissibilité du pays. IRCC affirme traiter les demandes le plus rapidement possible : plus 6 550 dossiers ont été approuvés, plus de 100 000 courriels ont obtenu une réponse, de même que 12 000 appels téléphoniques.

Pour accéder au communiqué sur l’accord

Pour accéder au communiqué sur la première phase

Auteur : Marine Caleb
Journaliste indépendante, Marine est aussi cofondatrice du podcast Voix libres, de la Revue L’Esprit libre. Son parcours l’a amenée à travailler en France, au Liban, mais aussi en Israël/Palestine. Passionnée par l’Afrique, le Moyen-Orient et par les questions liées aux migrations et aux minorités.
Autres actualités
Les trois mesures à retenir de l’entente entre Québec et Ottawa en faveur des travailleurs étrangers temporaires

Des mesures qui visent avant tout à soutenir les besoins en main-d’œuvre des entreprises québécoises dans le contexte de forte croissance économique post-pandémique.

La 13e édition du Guide Immigrer au Québec est disponible !

Le guide Immigrer au Québec est notre guide généraliste de référence, dans toutes vos démarches d’immigration, d’installation et de vie au Québec. Voici quelques-unes des nouveautés à retrouver dans sa version 2021-22, dont la sortie coïncide avec le retour du présentiel au Salon de l’immigration et de l’intégration au Québec !