Votre média pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec, Canada

Dernières nouvelles de l’immigration — Novembre 2021

Publié le 29 octobre 2021

La nomination du nouveau gouvernement fédéral le 26 octobre et la nomination de Sean Fraser à la tête d’Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) devraient marquer la reprise des dossiers à Ottawa.

Au Québec, le gouvernement poursuit son objectif d’intégration des populations immigrantes partout sur le territoire, alors que plusieurs voix s’élèvent en faveur d’un recours plus important à l’immigration pour contrer les effets de la pénurie de main-d’œuvre.

Les nouvelles concernent :

  • L’obligation d’être vacciné pour voyager depuis le Canada
  • La mise en place d’un certificat canadien de vaccination
  • L’entrée autorisée des Canadiens vaccinés aux États-Unis
  • Le dévoilement du Plan d’immigration du Québec pour 2022
  • Le dépôt des demandes de parrainage collectif commencera le 18 janvier
  • Publication du nombre de demandes à recevoir pour différents programmes
  • L’octroi de 513 000 $ CAN à des organismes pour promouvoir le français auprès des immigrés
  • L’investissement de 20 M$ CAN pour les personnes immigrantes en région
  • L’entrée en vigueur de la couverture santé pour les enfants de parents immigrants à statut précaire
  • La 19eédition de la Semaine québécoise des rencontres interculturelles
  • La demande de plus d’argent pour recruter à l’international par les PME
  • La dénonciation du manque de préparation du Québec au vieillissement de sa population dans une étude
  • Les demandes de Dominique Anglade au gouvernement en matière de recrutement de travailleurs étrangers

Vaccin obligatoire pour voyager depuis le Canada dès le 30 octobre

Dès le 30 octobre, il sera obligatoire d’être complètement vacciné pour voyager depuis un aéroport canadien, mais aussi par le train (avec les compagnies VIA Rail et Rocky Mountaineer).

Cela concerne les vols et trajets intérieurs comme internationaux.

Afin d’opérer une transition, les voyageurs présentant un test de dépistage de la COVID-19 de maximum 72 heures pourront voyager jusqu’au 30 novembre 2021.

Pour accéder au document d’information d’IRCC

Mise en place d’une preuve de vaccination canadienne

Jusqu’à présent, seuls les provinces et les territoires délivraient un certificat de vaccination contre la COVID-19. Le 21 octobre 2021, le premier ministre Justin Trudeau a dévoilé son système de preuve national. Chacun pourra continuer à utiliser son certificat provincial, mais le gouvernement conseille d’utiliser la preuve canadienne pour voyager à l’étranger. Elle contient le logo canadien.

Ce certificat contiendra les dates et les lieux où les deux doses ont été reçues.

ArriveCAN a été mis à jour pour pouvoir reconnaître cette nouvelle preuve de vaccination nationale.

Pour en savoir plus et obtenir sa preuve canadienne

Pour accéder au document d’information d’IRCC

Entrée autorisée aux États-Unis pour les Canadiens entièrement vaccinés

Dès le 8 novembre 2021, les Canadiens complètement vaccinés (d’un vaccin autorisé par l’Organisation mondiale de la santé [OMS] ou la réglementation américaine pourra entrer aux États-Unis.

Pour accéder au document d’information d’IRCC

Dévoilement du Plan d’immigration du Québec pour 2022

C’est le 28 octobre que le Plan d’immigration du Québec pour l’année 2022 a été déposé par les ministres du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale [MTESS] et de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration [MIFI].

En 2022, le Québec accueillera entre 49 500 et 52 500 immigrés. 18 000 personnes qui n’ont pu être admises en 2020 seront ajoutées à ce nombre. Une cible qui suit exactement la planification pluriannuelle de l’immigration déterminée en 2019.

La province vise que 82 % des admissions reportées en 2020 savent communiquer en français. 65 % de la cible doivent relever de l’immigration économique.

Actuellement, il semble que les cibles pour l’année 2021 seront atteintes [entre 43 100 et 47 100 personnes admises], mais le rattrapage de 7 000 personnes supplémentaires ne sera pas réalisé.

Pour accéder au communiqué

Pour accéder au plan

 La période de dépôt de demande de parrainage collectif est avancée à janvier

Les demandes dans le cadre du Programme des réfugiés à l’étranger [Parrainage collectif] pourront être présentées du 18 janvier au 16 février 2022.

Les organismes et groupes de 2 à 5 personnes pourront transmettre leur demande. 825 demandes pourront être reçues : 400 pour les organismes et 425 pour les groupes de personnes.

Si le MIFI reçoit plus que 825 demandes admissibles, le ministère procédera à un tirage au sort.

Le MIFI a aussi renforcé l’examen des demandes pour éviter l’utilisation de faux documents par les garants ; ceux qui ont fourni des renseignements trompeurs durant ces deux dernières années ne seront pas admissibles.

Pour accéder au communiqué

Publication du nombre de demandes à recevoir pour différents programmes

Le 27 octobre 2021, le ministère de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration a dévoilé le nombre de demandes d’immigration que le ministère allait recevoir pour les programmes des entrepreneurs, des travailleurs autonomes, ainsi que pour les trois programmes-pilotes d’immigration permanente [transformation alimentaire, préposés aux bénéficiaires, intelligence artificielle [IA], technologies de l’information et effets visuels [TI-EV]].

Le programme des entrepreneurs recevra 25 demandes dans le volet 1 et le volet 2 est suspendu jusqu’au 31 décembre 2022.

Le programme des travailleurs autonomes en recevra 50.

Quant aux programmes-pilotes, la réception commence le 3 novembre 2021 et se terminera le 31 octobre 2022 ou au moment où le nombre maximum sera atteint. Les volets transformation alimentaire et préposés aux bénéficiaires sont limités à 600 demandes chacun. Les volets IA et TI-EV sont limités à 300 demandes chacun.

Pour accéder au communiqué

513 000 $ CAN octroyés aux organismes montréalais promouvant la langue française auprès des immigrés

12 organismes de Montréal vont se partager une enveloppe de 513 000 $ CAN pour des projets promouvant et renforçant le français, son apprentissage et son utilisation parmi les populations immigrantes, mais aussi favorisant « l’adhésion et la contribution des personnes immigrantes à la société québécoise ».

Cette somme relève du Programme de promotion et de valorisation de la langue française. Au total, ce sont 1 247 100 $ CAN qui ont été versés à 29 projets. Sur 5 ans, ce sont 50 millions de dollars qui seront investis, conformément à ce qui avait été annoncé dans le Plan budgétaire de mars 2020.

Parmi les 12 projets retenus ce mois-ci, on compte un projet pour les élèves en classe d’accueil, un autre destiné à la sensibilisation de 10 entreprises de l’ouest de l’île ou encore un projet de recueil de témoignages autobiographiques.     

Pour accéder au communiqué du ministre de la Justice

20 millions de dollars pour mieux intégrer les personnes immigrantes en région

Le gouvernement du Québec compte investir 20 184 077 $ CAN dans le cadre du volet 2 du Programme d’appui aux collectivités [PAC]. La ministre de l’Immigration, de la Francisation et de l’Intégration [MIFI] Nadine Girault a annoncé la nouvelle le 13 octobre dernier.

Versé sur trois ans, cet argent viendra soutenir 78 projets d’attraction et d’intégration des personnes immigrantes en région. Ce volet 2 est destiné aux organismes communautaires et aux coopératives. Il servira à la mise en place et le développement de projets d’accueil et d’intégration.

Pour accéder au communiqué du MIFI

Entrée en vigueur de la couverture santé pour les enfants de parents immigrants à statut précaire

La mesure adoptée en juin est entrée en vigueur le 22 septembre 2021. Le Régime de l’assurance maladie et le régime général d’assurance médicaments sont désormais accessibles aux enfants dont les parents ont un statut migratoire précaire.

Pour cela, les enfants doivent être présents au Québec depuis plus de 6 mois par an. Ils n’ont pas à être nés au Canada. Sont aussi concernés les enfants de travailleurs étrangers temporaires ou d’étudiants étrangers, mais aussi ceux sans statut légal.

Pour accéder aux conditions sur le site de la Régie de l’assurance maladie [RAMQ]

Pour accéder à notre couverture de cette actualité

L’édition 2021 de la Semaine québécoise des rencontres interculturelles

Cette année, la Semaine québécoise des rencontres interculturelles a eu lieu du 18 au 24 octobre 2021. Pour cette 19e édition, plus de 250 activités ont eu lieu partout au Québec, par l’intermédiaire des municipalités et des organismes. Cette année le thème des activités de la semaine était Notre Québec en commun. L’occasion de célébrer la diversité au sein de la province où 15,1 % de la population est née à l’étranger et où se côtoient plus de 220 origines ethniques.

Deux entreprises ont été récompensées pour les actions exemplaires pour le bien-être et l’intégration des personnes immigrantes avec l’équipe.

Le prix Charles-Biddle récompensant une personne immigrante ayant contribué de façon remarquable au développement artistique du Québec a été remis à deux personnes. Mustapha Terki a reçu le prix pour le volet national et international. Il a notamment cofondé le Montréal Électronique Groove [MEG] et Les escales improbables de Montréal.

Et c’est Marta Saenz de la Calzada qui a reçu celui du volet régional pour son apport à sa région l’Abitibi-Témiscamingue. Comédienne, conteuse et poétesse, elle a entre autres remporté le Prix des libraires en poésie en 2007.

Pour accéder à la page de l’événement

Pour accéder au communiqué du MIFI

Les PME demandent plus de moyens pour recruter à l’international

La signature de l’entente Québec Ottawa en août 2021 a ouvert la voie vers l’arrivée de plus de travailleurs étrangers temporaires au Québec. La firme spécialisée en recrutement AURAY Sourcing, filiale de Raymond Chabot Grand Thornton, recommande que le gouvernement du Québec soutienne davantage les PME dans leur recrutement à l’international.

Un processus qui coûterait au moins 1 650 $ CAN par candidat. Cela comprend l’Évaluation de l’impact sur le marché du travail [EIMT], le certificat d’acceptation du Québec [CAQ], les données biométriques, le permis de travail, sans oublier les frais des spécialistes engagés.

Actuellement, les entreprises qui font appel à un consultant peuvent se faire rembourser jusqu’à 50 % de leurs frais admissibles, à hauteur de 1 200 $ CAN. Une mesure jugée « insuffisante » par les experts cités.

Ces derniers recommandent en outre de soutenir d’autres organismes qu’Investissement Québec, Montréal International et Québec International.

Pour accéder au communiqué

Une étude dénonce le manque de préparation du Québec au vieillissement de sa population

Le Centre sur la productivité et la prospérité de l’établissement HEC Montréal vient de publier un rapport intitulé Vieillissement démographique : solutions pour un Québec mal préparé.

Les auteurs, dirigés par le directeur du Centre Robert Gagné, expliquent que le taux d’emploi de la population native âgée de 60 ans et plus est trop bas et qu’il importe de le relever. Le rapport pointe du doigt le manque de proactivité du gouvernement face à un problème connu. Au-delà de cela, il dénonce aussi que durant les années 2000 et 2010, les seuils d’immigration n’ont pas été assez élevés au Québec. Ce retard risque de largement impacter la province : « Coincé dans une logique de court terme pour un enjeu qui appelait une solution de long terme, le gouvernement s’est ainsi privé d’un important levier qui aurait pu l’aider à atténuer l’impact du vieillissement démographique », précise le directeur.

Pour lire le rapport du Centre sur la productivité et la prospérité

Pour accéder au communiqué de HEC Montréal

Dominique Anglade propose de recruter plus de travailleurs immigrants pour lutter contre la pénurie de main-d’œuvre

Toujours dans l’idée de faire face à la pénurie de main-d’œuvre au Québec, la cheffe de l’opposition officielle Dominique Anglade pointe du doigt les nombreux facteurs qui asphyxient certains secteurs économiques.

Pour répondre adéquatement aux enjeux actuels des entreprises, elle préconise notamment le recrutement à l’international via quatre mesures :

  • La régularisation du statut des personnes au statut précaire,
  • l’augmentation des seuils d’immigration prévus en 2018,
  • l’accélération du traitement des dossiers dans ARRIMA, et
  • la signature des ententes avec les régions pour que ces dernières déterminent leurs besoins.

Pour accéder au communiqué du Cabinet de la cheffe de l’opposition officielle

Auteur : Marine Caleb
Journaliste indépendante, Marine est aussi cofondatrice du podcast Voix libres, de la Revue L’Esprit libre. Son parcours l’a amenée à travailler en France, au Liban, mais aussi en Israël/Palestine. Passionnée par l’Afrique, le Moyen-Orient et par les questions liées aux migrations et aux minorités.
Autres actualités
La 13e édition du Guide Immigrer au Québec est disponible !

Le guide Immigrer au Québec est notre guide généraliste de référence, dans toutes vos démarches d’immigration, d’installation et de vie au Québec. Voici quelques-unes des nouveautés à retrouver dans sa version 2021-22, dont la sortie coïncide avec le retour du présentiel au Salon de l’immigration et de l’intégration au Québec !

Salon de l’immigration : retour en présentiel pour sa 10e édition !

Le plus grand rendez-vous au Canada pour les personnes immigrantes fête ses 10 ans de la plus belle des manières. Le Salon de l’immigration et de l’intégration au Québec vous donne rendez-vous les 21 et 22 septembre 2021 au Palais des congrès de Montréal pour une édition exceptionnelle, entièrement tournée vers la reprise.