Votre média pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec, Canada

Je suis enceinte : quel suivi de grossesse s’offre à moi ?

Publié le 01 mars 2016

Je suis enceinte : quel suivi de grossesse s’offre à moi ?

Si vous attendez un enfant, votre premier réflexe doit être de vous tourner vers votre CLSC qui pourra :
  • vous orienter vers un professionnel de la santé en mesure de réaliser un suivi médical,
  • vous donner de nombreuses informations sur le déroulement d’une grossesse,
  • vous accueillir à ses cours prénataux sur des thèmes variés (l’accouchement, l’allaitement, les soins au bébé, etc.).
N’oubliez pas également d’en parler à votre réseau de contacts et d’amis : ils connaîtront peut-être un médecin ou une clinique disponibles pour un suivi. Durant votre grossesse, vous serez suivi par un médecin de famille ou par un obstétricien-gynécologue. Les sages-femmes peuvent également vous suivre tout au long de votre grossesse, mais elles sont très peu nombreuses au Québec. Pour rencontrer une sage-femme, il faut obligatoirement s’adresser à une maison de naissance. Ordre des sages-femmes du Québec : www.osfq.org Les frais relatifs au suivi de grossesse et à l’accouchement sont gratuits si vous êtes inscrite à la RAMQ. Néanmoins, même si vous êtes couverte par la RAMQ, si vous êtes suivie dans un cabinet d’obstétricien-gynécologue, vous pourriez payer pour certains actes médicaux (comme les échographies). Pour que cela demeure gratuit, vous devrez les faire à l’hôpital public. Si vous bénéficiez d’une assurance collective ou d’une assurance privée personnelle, il est possible que ces actes médicaux vous soient en partie ou en totalité remboursés. Attention, si vous n’avez pas de « carte soleil », sachez que les assurances santé privées du type « assurance visiteurs » ne couvrent généralement pas les frais de grossesse et d’accouchement qui s’avèrent très élevés. Pour en savoir plus sur la santé au Québec, téléchargez gratuitement le dossier " Le système de santé et les assurances au Québec".
Autres actualités
Comment les établissements d’enseignement supérieur font face au manque d’étudiants étrangers du fait de la pandémie

La pandémie pousse l'enseignement supérieur à revoir sa stratégie vis-à-vis des étudiants étrangers.

Le Hirak vu par les Algériens du Québec

L’identité des Algériens du Québec est indissociable du contexte sociopolitique de leur pays.Pour eux, il y a un avant et un après-Hirak.