Votre média pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec, Canada

Festival interculturel du conte du Québec : vive la liberté de parole !

Publié le 23 octobre 2011

Nabila Ben Youssef, comédienne tunisienne établie au Québec depuis 1996, a inauguré le Festival interculturel du conte du Québec vendredi soir. Porte-parole de cette 11e édition, elle a réservé au public un discours poignant sur la liberté de parole, comme étant « le moyen le plus efficace pour vaincre la peur et séduire ». Elle, qui découvre le poids des mots en jouant Shéhérazade – fille du grand vizir qui parvient par de simples histoires à captiver le roi de Perse pendant 1001 nuits -, revendique haut et fort son opposition à la parole muselée. Nabila Ben Youssef est revenue sur la révolution populaire qui a soulevé la Tunisie au printemps : le mouvement serait parti d'une histoire amplifiée sur un marchand de fruits et légumes qui aurait été giflée par une policière. Peu importe les déformations de cette histoire, l'importance dans le conte c'est de « toucher les gens, les faire rêver, aller plus loin et faire un acte pour l'humanité » a conclu la comédienne.

Pendant les 10 prochains jours, venez écouter les conteurs du monde entier qui sauront à la force seule de la parole, et parfois accompagnés de leur instrument de musique, vous emmener dans leur monde imaginaire. Qu'il soit issu de pensées et de cultures du Québec, du Burkina Faso, d'Algérie, de France, de Pologne, ou d'ailleurs dans le monde, le conte transcende les frontières parce qu'il touche des thèmes universels comme l'amour, la haine, la richesse, la pauvreté, la joie et la tristesse. Le conte est contemporain et donne à comprendre le monde dans lequel nous vivons.

Offrez-vous, pour vous et vos enfants, ce plaisir et cette liberté ! Informations pratiques Du 21 au 30 octobre 2011 Dans les salles de spectacles, cafés, bibliothèques, dans tout le Québec. Site www.festival-conte.qc.ca
Auteur :
Autres actualités
Dernières nouvelles de l’immigration — Novembre 2020

Revenons sur les principales annonces de ces dernières semaines, qui intéressent les personnes immigrantes au Québec.

Étudiants étrangers : comment s’adapter à la pandémie ?

La rentrée universitaire d’automne a été marquée par une baisse du nombre d’étudiants étrangers, confrontés à une nouvelle réalité qui influence leur intégration autant que leur réussite.