Votre média pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec, Canada

La province du Québec : l’Eldorado des étudiants

Publié le 17 juillet 2017

Si vous vous demandez ce qu’il y a de si spécial à venir étudier au Québec, sachez qu’il y a ici des spécificités qui ne se retrouvent nulle part ailleurs et qui charment plus de 18 000 étudiants chaque année.

La conseillère principale et porte-parole de l’Université de Montréal (UdeM), Geneviève O’Meara, nous confie ce qui semble animer tous ces étudiants à choisir la province du Québec plutôt qu’une autre. « C’est un lieu de prédilection pour les étudiants étrangers. Le faible coût de la vie et des droits de scolarité plus bas qu’ailleurs, les activités culturelles variées, sans compter un taux de criminalité parmi les plus bas en Amérique du Nord sont des facteurs qui comptent quand vient le temps de choisir sa destination d’études ».

Une majorité de francophones

Le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche rapporte qu’en 2013, 53 % des étudiants étrangers provenaient de la francophonie. Niko Likongo, responsable du bureau des étudiants internationaux nous donne plus de précision concernant l’Université de Montréal. « Pour l’année 2016-2017, 5 000 étudiants internationaux provenant de 112 pays différents étaient inscrits à l’Université de Montréal. Près de 60 % – environ 3 000 étudiants – sont originaires de France. Les deuxième, troisième et quatrième pays avec la plus forte représentation au sein de la population des étudiants étrangers sont la Chine (213 étudiants représentant 4 % de la population), le Maroc (125 étudiants représentant 2,5 % de la population) et la Tunisie (101 étudiants représentant 2 % de la population) », avance-t-il.

Selon le bureau de coopération interuniversitaire, l’Université McGill est l’université qui compte le plus grand nombre d’étudiants étrangers, suivis de l’Université Concordia et l’Université de Montréal.

Un choix varié de diplômes

Certains étudiants choisissent de faire leur cursus universitaire au Québec du 1er au 3e cycle, certains ont commencé dans leur pays d’origine et viennent terminer leur thèse ou doctorat. D’autres viennent beaucoup plus tôt dans leur cursus et commencent avec le Cégep, un cursus pré-universitaire ou technique.

Retrouvez la suite de l’article en téléchargeant gratuitement le webmagazine Venir étudier au Québec.

Auteur : Nassima Bennaceur
Bloggeuse pour Immigrant Québec, spécialisée sur les activités et sorties à ne pas rater en fin de semaine.
Autres actualités
A virtual fair for all those who wish to study in Quebec!

The first edition of the etudierauquebec.com virtual fair will be held from September 23 to 24, 2020.

Le Salon de l’immigration et de l’intégration au Québec sera aussi accessible en mode virtuel !

Pour la première fois depuis sa création en 2012, le SIIQ sera accessible par tous, où que vous soyez dans le monde - et toujours gratuitement.