Votre média pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec, Canada

Le village des Neiges à Montréal

Publié le 30 décembre 2012

Village des Neiges à Montréal

À partir du 4 janvier, venez frissonner de plaisir au Village des Neiges du Parc Jean Drapeau à Montréal. De jour et de nuit, un concept unique d’un village entièrement fait de glace et de neige, comprenant :     -          Un hôtel de glace de 10 chambres standards et 15 suites de prestige, -          des igloos de neige, -          un restaurant gastronomique de 100 places, -          un bar avec terrasse et un dôme chauffé en forme d’igloo avec des DJ invités et différentes animations du mercredi au dimanche à partir de 17 heures, -          une chapelle de glace pour sceller votre union de façon originale, -          des spas nordiques, -          et de nombreuses autres activités pour tous les âges : promenades en Petit Train, jeux gonflables et ateliers de sculpture sur neige pour les enfants, toboggans pour glissades, luge norvégienne…

New-York à l’honneur

Comme chaque année, le Village des Neiges représente une nouvelle capitale mondiale, entièrement bâtie de neige et de glace. Pour l’édition 2013, c’est New-York qui sera mise à l’honneur avec des reproductions de glace de plusieurs monuments célèbres de la ville américaine.

Un restaurant de glace à Laval

Nouveauté cette année, le Village des Neiges étend ses activités à Laval avec l’ouverture d’un restaurant de glace au complexe Centropolis. Le restaurant doit ouvrir ses portes le 3 janvier, et ce jusqu’à la fin de l’hiver.   Retour en vidéo sur l’édition 2012 du Village des Neiges : Plus d’informations : www.villagedesneiges.com
Auteur : Maël Cormier
Autres actualités
Variant OMICRON : Ce que vous devez savoir avant d’entrer (ou revenir) au Canada

Pour éviter les déconvenues à la frontière, voici l’état de la situation pour les résidents comme pour les visiteurs.

Entrer en contact avec les travailleurs étrangers agricoles : la clé du succès

Des organismes rivalisent d’ingéniosité pour réussir à établir le contact avec les travailleurs étrangers agricoles, dans le but de leur offrir l’accompagnement dont ils ont besoin.