Votre média pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec, Canada

Les Tam-tams du Mont-Royal

Publié le 13 juin 2012
Un concert improvisé de 10 joueurs de djembés, des artisans qui exposent leurs œuvres, des acrobates, des danseurs de tous âges pieds nus et mêmes des chevaliers qui se livrent des duels épiques avec des épées en plastique…Vous ne rêvez pas, vous êtes bien aux Tam-Tams du Mont-Royal ! Chaque année, dès le premier dimanche ensoleillé et jusqu’à la fin de l’été, une marée humaine prend d’assaut le pied du Mont-Royal, près de l’avenue du Parc.  Ce rassemblement dominical a débuté en 1978 à l’initiative de Michel Séguin, considéré comme le père de la percussion à Montréal. Il avait pris l’habitude d’allait jouer avec ses fils et ses amis sur la place Jacques-Cartier dans le Vieux-Montréal. Suite à des plaintes de résidents, ils ont du déplacer leur concert improvisé au pied du Mont-Royal. Le mouvement s’est ensuite développé et a attiré une foule de plus en plus nombreuse au fil des années. Depuis, des dizaines de percussionnistes professionnels ou amateurs de toutes origines se rejoignent pour faire danser les Montréalais autour du monument Sir George-Etienne Cartier. Un peu plus loin, sur le gazon, c’est ambiance plage : maillots de bain, pique-nique, vendeurs de glace, séances de bronzage et volley-ball sur fond de guitare et musique électronique. Dur de trouver un mètre carré d’herbes de disponible, mieux vaut arriver tôt ! En s’enfonçant un peu plus dans le Mont-Royal, c’est une toute autre ambiance : ateliers de jonglage, funambules et acrobates en tout genre. Juste à côté, retour au Moyen-Âge, vous pourrez assister à de véritables joutes médiévales (avec des épées et des armures en plastique bien sûr !). Une occasion unique de voir un chevalier affronter un samouraï dans une ambiance bon-enfant. N’importe qui peut y participer à condition de respecter certaines règles et consignes de sécurité. Les Tams-tam du Mont-Royal sont devenus l'un des symboles de la diversité et de la convivialité à Montréal. L'endroit par idéal pour se relaxer et passer un dimanche au soleil.  
Auteur : Maël Cormier
Autres actualités
Au programme du premier Salon virtuel « Étudier au Québec »

Aperçu de ce qui vous attend au Salon virtuel « Étudier au Québec », les 23 et 24 septembre 2020 !

La francisation au Québec : une langue et des valeurs

Pour beaucoup de personnes immigrantes, les cours de français représentent l’un des premiers pas dans leur intégration socioculturelle au Québec.