Votre média pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec, Canada

Pour une Halloween 2021 festive et sécuritaire !

Publié le 22 octobre 2021

La fête d’origine irlandaise, particulièrement populaire au Québec depuis les années 90, marque une étape importante avant l’entrée dans un hiver long et rigoureux. L’occasion d’une sortie costumée en famille ou entre amis au milieu des citrouilles et des tapis de feuilles… pour faire et se faire peur !

Célébrée chaque année le soir du 31 octobre, elle est la deuxième grande fête commerciale, derrière Noël. Nombreux sont les Québécois prêts à investir en décorations, en bonbons et en costumes.

Un peu de vocabulaire

Vous l’aurez peut-être remarqué : le terme « Halloween » au Québec est toujours précédé par l’article défini « l’ ». Il vient de l’anglais et correspondrait à la contraction de All Hallows Eve, qui signifie la « veille du jour de tous les saints ». On utilise généralement l’expression « passer l’Halloween » en référence aux enfants qui vont de porte en porte cogner pour recevoir des bonbons. Pour l’occasion, les Québécois ont pour habitude de « se costumer » (se déguiser.) Vous serez également surpris de voir à quel point certaines décorations peuvent être « épeurantes » (effrayantes) pour les jeunes enfants. Apprêtez-vous à faire le party pour l’Halloween, quel que soit votre âge !

Le classique porte-à-porte

La chasse aux bonbons reste l’activité principale et la plus attendue des enfants. Vêtus de leurs plus beaux/effrayants costumes, ils se déplacent de maison en maison pour réclamer des friandises en criant « Joyeuse Halloween » (en remplacement du fameux « trick or treat » anglais).

Côté pratique, le porte-à-porte débute en général à la tombée de la nuit soit vers 18 h environ. Mais attention de ne pas sonner à toutes les portes ! Même si une maison décorée indique que ses occupants participent a priori à la distribution de bonbons, ce sont surtout les lumières de porches allumées et les citrouilles éclairées les vrais indicateurs. En général, quand il n’y a plus de bonbons, les personnes éteignent les lumières. N’oubliez pas enfin que si vous participez à l’activité, il est de bon ton de donner aussi des bonbons aux enfants du quartier en retour !

Pensez à habiller vos enfants chaudement et à prévoir de costumes suffisamment grands pour qu’ils puissent être mis par-dessus leurs manteaux, les soirées pouvant être froides à cette période de l’année.

Enfin pour la sécurité de vos enfants, veillez à ce qu’ils portent des couleurs vivres ou éventuellement des bandes réfléchissantes, afin qu’ils soient visibles des automobilistes.

Sur une petite note humoristique, découvrez le porte-à-porte réinterprété par les Têtes à claques : L’Halloween. Un classique !

Autres activités

Malgré le contexte particulier actuel, bien d’autres activités sont proposées cette année aux enfants et aux adultes. Ayez donc le réflexe de consulter la programmation des bibliothèques (rallyes, distribution de bonbons, bricolages, lectures de contes effrayants, etc.), des musées (Musée Pointe-à-Callière, Musée de la civilisation, Musée pop…) et des organismes culturels. En effectuant une recherche avec le terme Halloween via les évènements Facebook, vous trouverez également de nombreuses idées de sorties et d’activités :

  • labyrinthes hantés,
  • Festival de la frayeur à la Ronde,
  • concours de citrouilles,
  • DJ sets spécial Halloween,
  • maquillage,
  • fresques,
  • initiatives citoyennes de type ruelles hantées…

Une foule d’activités frissonnantes pour fêter l’Halloween !

Vous n’avez pas le goût de sortir ? L’Halloween est le moment idéal pour regarder des films d’horreur. Cinémaniak vous propose une sélection de 5 films d’horreur québécois pour l’occasion.

À découvrir également avec les tout-petits Mon premier imagier : L’Halloween au Québec, un livre qui permet aux enfants de découvrir à travers des textes simples et de magnifiques photos, les origines, les décorations, les festivités de l’Halloween au Québec.

Et la pandémie dans tout ça ?

On l’aura compris, malgré une 4e vague, l’Halloween aura bien lieu, et ce pour notre plus grand bonheur. Mais comme en 2020, les organisateurs et les participants devront s’adapter à la réalité de la pandémie.

La population est encouragée à suivre les consignes de la santé publique. Les parents sont invités par exemple à faire preuve de créativité pour intégrer de vrais couvre-visages dans les costumes. Tous les participants sont encouragés à respecter au mieux la distanciation sociale et à privilégier les activités extérieures. Nul doute également que la population saura à nouveau faire preuve de beaucoup d’imagination pour distribuer les bonbons de manière sécuritaire. On se rappelle encore les tuyaux décorés (ou autres mécanismes ingénieux) par lesquels les enfants recevaient des bonbons directement dans leurs petits sacs durant la campagne de 2020. Pour les activités autres, il est possible que la plupart requièrent des réservations en ligne et le passeport vaccinal pour les 13 ans et plus. Pensez-y, mais surtout… Joyeuse Halloween à tous !

Correction : Depuis la mise en ligne de cet article, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a mis en ligne un certain nombre de consignes à destination des familles, qui marquent un certain assouplissement par rapport à 2020. Consultez-les sur le site du ministère.

Auteur : Aude Maignien
Diplômée de l’École du Louvre et de la Sorbonne, Aude est une passionnée de culture sous toutes ses formes. Curieuse et créative, elle aime jouer avec les mots, connecter les idées et développer des concepts pour faire passer des messages et générer de l’émotion. Installée depuis 2012 au Québec, elle n’a de cesse de (faire) découvrir la Belle Province.
Autres actualités
Soutenir les travailleurs étrangers tout au long de leur séjour au Québec

Depuis le printemps dernier, plusieurs organismes ont mis en place des mesures d'aide aux travailleurs temporaires, de leurs premiers pas en sol québécois jusqu’à leur départ.

Une nouvelle ligne 1-800 pour les travailleurs temporaires agricoles

Depuis le 20 septembre 2021, les travailleurs étrangers temporaires agricoles ont accès à une ligne 1-800 ainsi qu’à un numéro WhatsApp pour répondre à toutes leurs questions.