Votre média pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec, Canada

Pourquoi consulter un conseiller financier

Publié le 16 juin 2017

Gelu Baciu est directeur des ventes et conseiller en sécurité financière depuis 10 ans. D’origine roumaine, il est arrivé au Québec il y a 11 ans. Il connait bien la réalité financière de l’immigration et souhaite démystifier le rôle du conseiller financier aux yeux des néo-Québécois.

Quel intérêt à allé voir un conseiller financier ?

D’abord, sachez que les services d’un conseiller financier sont gratuits, donc vous n’avez vraiment rien à perdre à en rencontrer un ! L’objectif d’un conseiller financier est de vous aider à faire une analyse de votre situation financière et d’établir des plans d’épargne, de retraite ou d’assurances en fonction de votre budget. Il est vraiment important de comprendre qu’il n’y a pas d’exigence de revenu minimum pour rencontrer un conseiller. J’ai de nombreux clients immigrants qui ne placent que 25$ par mois pour le moment et c’est parfait comme ça. L’important est de partir sur de bonnes bases et de prendre de bonnes habitudes dès le début. Il faut se rappeler que l’immigration demande souvent de recommencer un peu plus bas sur l’échelle salariale, mais une fois l’expérience canadienne acquise, votre salaire peu vite augmenter et vos placements avec.

Un conseiller financier n’est pas un vendeur d’assurances, c’est une personne qui a suivi une certification et qui est tenue à un code de déontologie : il se doit travailler dans l’intérêt de son client.

Comment aidez-vous les gens à gérer leur argent ?

Aller voir un conseiller financier, c’est un peu comme aller chez le médecin. On rencontre la personne, on fait un diagnostic de sa situation pour ensuite trouver le bon dosage d’épargne et d’assurances !

Retrouvez l’intégralité de l’article en téléchargeant gratuitement le webmagazine « Bien gérer ses finances au Québec ».


Auteur : Justine Rastello
Justine Rastello est une journaliste née en France. Depuis ses 16 ans, elle parcourt le monde: Inde, Cambodge, Singapour, Israël, Grande-Bretagne. En 2009, elle a posé ses valises au Québec par hasard. Elle a choisi de s'y installer définitivement pour y élever ses enfants. Justine est passionnée par les questions d'immigration, d'identité et de féminisme.
Autres actualités
La seconde édition du Salon Étudier au Québec aura lieu du 17 au 21 mars 2021 !

Un occasion unique de définir, de valider ou de préciser un projet d’études au Québec avec l’aide des principaux acteurs locaux de l’éducation.

5 bonnes raisons de participer au salon virtuel "Étudier au Québec"

5 bonnes raisons de participer au Salon virtuel Étudier au Québec qui aura lieu le 17 mars sur étudierauquebec.com.