Votre média pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec, Canada

Quoi faire au Québec - 24 et 25 juin

Publié le 21 juin 2017

Fête nationale du Québec

Ce samedi 24 juin le Québec célèbre sa Fête nationale ou fête de la Saint-Jean. Pour les Québécois, il s’agit d’un jour férié et chômé. Cette année, la Fête nationale sera célébrée sous le thème « Québec, emblème de notre fierté ».

Fête nationale à Québec

À Québec, les célébrations de la Fête nationale commencent dès le 23 juin avec de nombreux concerts organisés à partir de 21h sur les plaines d’Abraham. La soirée accueillera de grands noms de la scène québécoise comme Alexe Gaudreault ou encore Érice Lapointe. À l'occasion de la Fête nationale, vous aurez l'occasion de découvrir plusieurs parcours historiques et de parcourir la ville de Québec d'une autre manière. Toute la programmation sur : fetenationale.quebec/fr/programmation

Fête nationale à Montréal

Dès le 23 juin ne manquez au cœur du Quartier des spectacles le Grand spectacle avec Alaclair Ensemble, Robert Charlebois, La Bronze ... À 13h le 24 juin, rendez-vous pour le grand défilé rue Saint-Denis. Musiciens, chorales, danseurs, figurants seront présents pour le plaisir des yeux et des oreilles. Le 24 juin est également un évènement qui se fête dans les quartiers. Renseignez-vous près de chez vous pour fêter ce grand rassemblement avec vos voisins et amis dans une ambiance chaleureuse et conviviale. Toute la programmation sur : www.fetenationale-montreal.qc.ca

La fête nationale en région

Les régions ne sont pas en reste pour célébrer en beauté la Fête nationale avec près de 700 fêtes sur tout le territoire. Toute la programmation en région : http://www.fetenationale.quebec/fr/programmation
Auteur :
Autres actualités
Portail employeurs dans Arrima : une bonne nouvelle pour les immigrants ?

Pièce manquante d’Arrima, le Portail employeurs promet de favoriser les rencontres entre les entreprises québécoises et les personnes ayant déclaré leur intérêt à venir s’installer dans la province.

Aspirants citoyens : les oubliés de la pandémie

On présumait que leur statut permanent était le garant d’une certaine stabilité. On les pensait à l’abri des incertitudes qu’a fait peser la pandémie sur l’immigration au Québec. On se trompait.