Votre média pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec, Canada

Touristes et visiteurs au Canada : la lumière est au bout du tunnel !

Publié le 22 juillet 2021

Des centaines de familles, de couples et autres voyageurs attendaient la nouvelle depuis le 18 mars 2020 : le Canada va enfin rouvrir ses frontières aux voyages non essentiels — c’est-à-dire aux visiteurs et aux touristes. Ce sont d’abord les citoyens et résidents permanents américains qui pourront venir, puis les voyageurs provenant des autres pays — à condition, bien sûr, d’être doublement vaccinés.

19 juillet 2021, le Premier ministre Justin Trudeau annonce le calendrier canadien de réouverture des frontières à tous les voyageurs étrangers. Une nouvelle qui doit soulager des milliers de personnes.

Plusieurs pays étrangers, qui avaient autorisé les ressortissants canadiens doublement vaccinés à entrer sur leur territoire, pressaient Ottawa à appliquer la règle de la réciprocité. C’était le cas de la France, notamment. Mais nul n’ignore au Canada l’inconcevabilité d’ouvrir les frontières à quiconque, avant de pouvoir le faire de façon suffisamment sécuritaire avec les États-Unis. C’est ainsi que l’assouplissement des mesures d’entrée concerne les citoyens et résidents permanents américains, dans un premier temps. Une mesure qui « reconnaît les liens étroits qui existent entre les Canadiens et les Américains », selon le communiqué de l’Agence de la santé publique du Canada.

Ouverture prudente

Cet assouplissement s’opèrera en deux étapes : le 9 août pour les citoyens américains et de Saint-Pierre et Miquelon doublement vaccinés, puis le 7 septembre pour les ressortissants des autres pays.

Les personnes qui ne sont pas totalement vaccinées doivent avoir un motif de voyage non discrétionnaire. Rien ne change pour eux, ils seront donc interdits d’entrée sans motif valable.

Toutefois, l’Agence de la santé publique précise que la situation sera constamment évaluée à compter du 9 août pour éviter toute escalade. Ainsi, l’ouverture des frontières pour raisons non essentielles ne sera maintenue que « si la situation épidémiologique au pays reste favorable ».

Être doublement vacciné

Qu’il s’agisse des voyageurs américains ou des autres, seules les personnes pleinement vaccinées pourront entrer au Canada et bénéficier de l’exemption de quarantaine. Une preuve de vaccination complète sera demandée à l’embarquement ou à l’arrivée au Canada.

Les voyageurs doivent s’être vu administrer un vaccin accepté au Canada. Cela concerne ceux fabriqués par Pfizer-BioNTech, Moderna, AstraZeneca/COVISHIELD et Janssen (Johnson & Johnson). La preuve de vaccin doit être traduite en français ou en anglais, et la deuxième dose doit avoir été reçue au moins 14 jours avant le voyage.

Plus de quarantaine pour les vaccinés

Le séjour obligatoire à l’hôtel sera définitivement supprimé dès le 9 août. Il avait déjà été levé pour les voyageurs résidants et travaillant au Canada en juin dernier.

La quarantaine est levée pour les vaccinés des deux doses, mais chaque voyageur doit être en mesure de fournir un plan devant l’agent, qui pourra le demander, si les exigences ne sont pas respectées.

Tous les voyageurs, sans exception, doivent utiliser l’application ArriveCAN et présenter leur résultat, quel qu’il soit.

Quant aux non-vaccinés qui peuvent entrer pour des raisons non discrétionnaires, ils peuvent entrer sur le territoire, sont exempts de séjour à l’hôtel, mais doivent toujours effectuer une quarantaine de 14 jours à leur arrivée.

Et le dépistage ?

Quant à savoir si un test de dépistage est nécessaire avant le voyage, l’annonce n’est pas tout à fait claire. Il est précisé que les tous les voyageurs, quel que soit leur statut vaccinal, doivent avoir un résultat d’un test moléculaire de détection de la COVID-19 avant d’embarquer.

Les personnes doublement vaccinées doivent avoir en main leur certificat de vaccination.

Quant à l’arrivée, les vaccinés n’auront pas à réaliser de test à la sortie de l’avion. Ils peuvent cependant être sélectionnés au hasard pour réaliser un test à l’arrivée. C’est un moyen de surveiller l’évolution des variants. Il n’est pas précisé si ce test aléatoire aura lieu à l’aéroport ou après.

Il n’y aura plus de contrôle de la température dans les aéroports, mais l’Agence de la santé publique précise qu’il ne faut pas avoir de symptômes et qu’il est obligatoire de fournir ses renseignements sur ArriveCAN avant de partir, afin de présenter un résultat lié à la COVID-19, quel qu’il soit.

Il existe des mesures spécifiques pour les personnes qui ont eu la COVID-19 et en ont guéri, même si une question demeure : celle de savoir si les personnes qui n’ont reçu qu’une seule dose de vaccin pour avoir déjà été contaminées peuvent tout de même prétendre au statut de « entièrement vaccinés ». On sait depuis le 22 juillet 2021 que le Comité consultatif de l'immunisation du Canada recommande que les personnes qui ont contracté le virus reçoivent tout de même deux doses de vaccin. Mais tous les pays ne suivent pas, ou pas encore, cette ligne. Ce point sera certainement éclairci dans les semaines et les mois qui viennent. 

Dans les aéroports

Dès le 9 août, les voyageurs pourront atterrir dans neuf aéroports. En plus de Toronto, Montréal, Vancouver et Calgary, les vols internationaux pourront arriver à Halifax, Québec. Ottawa, Winnipeg et Edmonton.

Les vols en provenance de l’Inde sont restreints jusqu’au 21 août. Les passagers provenant d’Inde via un autre pays devront fournir un test de dépistage.

Le masque est toujours obligatoire dans les aéroports et les avions.

Pour accéder au communiqué de l’Agence de la santé publique du Canada

Pour accéder au document d’information recensant toutes les conditions à remplir 

Auteur : Marine Caleb
Journaliste indépendante, Marine est aussi cofondatrice du podcast Voix libres, de la Revue L’Esprit libre. Son parcours l’a amenée à travailler en France, au Liban, mais aussi en Israël/Palestine. Passionnée par l’Afrique, le Moyen-Orient et par les questions liées aux migrations et aux minorités.
Autres actualités
2/2 — Des Chiliens du Québec racontent l’art et le féminisme derrière le soulèvement populaire

En marge des événements historiques qui secouent leur pays d'origine, des Chiliens et des Chiliennes installés au Québec se racontent.

Aide aux travailleurs étrangers temporaires : prolongation des projets

La mesure fédérale de financement d'actions en faveur des travailleurs étrangers temporaires, notamment agricoles, a été prolongée jusqu'au 15 décembre 2021.