Votre média pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec, Canada

Assurances indispensables ou superflues : apprenez à faire le tri !

Publié le 06 avril 2021
assurance habitation vie auto

Commencez par vérifier pour quels risques vous êtes déjà couvert, par exemple avec votre travail et votre carte de crédit. Cela vous évitera de payer deux fois pour une même protection. Sachez aussi que la loi prévoit la possibilité de se rétracter dans les dix jours suivant la signature d’un contrat d’assurance.

Assurances incontournables selon l’âge

Une assurance invalidité protège votre capacité à travailler, et donc ce qui vous procure un revenu. Elle est indispensable. La majorité des gens en ont une par leur travail ; vérifiez auprès de votre employeur si c’est effectivement le cas. Pour les non-salariés, il existe une assurance pour travailleurs autonomes et petites entreprises, sorte de régime d’assurance collective offert sur une base individuelle.

Autre assurance indispensable : une assurance responsabilité civile. Elle constitue la part obligatoire de votre assurance auto et fait automatiquement partie des différents contrats d’assurance habitation.

Une assurance habitation minimale est aussi importante, même si vous êtes locataire. Elle ne coûte généralement pas très cher et offre la responsabilité civile.

Protéger sa famille

À partir du moment où vous avez une famille, l’assurance-vie apparaît comme une protection indispensable, qu’elle soit collective (via votre employeur) ou privée. Prenez le temps de vous renseigner auprès d’un conseiller en sécurité financière pour connaître les différentes options.

Côté assurance auto et habitation, vous pouvez renforcer les protections que vous avez déjà, si nécessaire, par exemple en optant pour des formules « tous risques ».

Pour vos enfants, investissez dans un Régime enregistré d’épargne-études (REEE) plutôt que d’acheter une assurance-vie en leur nom.

Pensez aussi à vos vieux jours. Si vous souhaitez contracter une assurance de soins de longue durée, qui prévoit des prestations mensuelles si vous n’êtes plus autonome, faites-le entre 45 et 55 ans, avant que les primes n’augmentent.

Des assurances douteuses

Voici quelques exemples d’assurances dont il est a priori possible de se passer.

Auto : assurance collision et assurance accident sans collision

La première couvre les dommages subis si vous êtes responsable d’un accident, la seconde couvre l’ensemble des risques autres que la collision ou le renversement, comme le vol, le vandalisme, etc. Sans être inutiles, elles dépendent surtout de la valeur de votre véhicule.

Assurance maladie grave et décès accidentel

L’assurance maladie grave couvre de 15 à 25 maladies et comporte généralement beaucoup d’exclusions. Mieux vaut une bonne assurance invalidité.

Quant à l’assurance décès accidentel, elle est inutile. Revoyez plutôt votre assurance-vie afin de vous assurer qu’elle couvre bien les besoins financiers de votre famille advenant votre décès.

Évitez les doublons : l’assurance voyage

Indispensable, l’assurance voyage est souvent incluse dans l’assurance collective ou encore dans les frais de cartes de crédit au Canada. La plupart comprennent une couverture accident, annulation et/ou interruption de voyage. Avant d’en souscrire une nouvelle, vérifiez si vous n’êtes pas déjà couvert.

Cet article a été rédigé à partir d’un article de Rémi Leroux publié en 2012.

Protégez-Vous est un organisme sans but lucratif indépendant qui aide les Québécois à faire les meilleurs choix en matière de consommation.
En savoir plus
Autres conseils d'experts
Emploi, logement et qualité de vie : optez pour la Montérégie !

Diana et John, un couple de Colombiens, nous livrent un vibrant témoignage de leur expérience d’établissement en Montérégie.

Une aide financière pour les nouveaux arrivants

Un projet d’immigration, même s’il est parfaitement préparé, peut se heurter à des imprévus.