Votre média pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec, Canada

Survivre à l’hiver québécois

Publié le 31 janvier 2020
hiver chalet Québec survie activités

Pour beaucoup de nouveaux arrivants confrontés à leur premier hiver québécois, la tentation est grande de rester chez soi en attendant qu’il passe. D’autant que l’on découvre rapidement que l’hiver n’est pas seulement froid et humide : il est aussi très long, y compris de l’avis des Québécois, qui ont développé une expertise incomparable pour y faire face (ou lui tourner le dos). 

 Il existe deux sortes de personnes, au Québec : celles qui restent affronter l’hiver et celles qui partent sous des latitudes plus clémentes. Pour celles qui restent, il existe une panoplie d’options pour survivre seul, entre amis ou en famille. Peu d’entre elles auront un effet sur le froid — mais elles sauront à coup sûr atténuer la sensation d’un hiver sans fin. Quant à celles qui partent, pour une semaine ou six mois, c’est la promesse d’un hiver au mieux en maillot de bain, au moins sous deux couches de vêtements tout au plus.

Rêve de nature et d’activités extérieures

 Pour ceux qui n’ont pas peur du froid, le Québec en hiver compte de nombreuses activités extérieures qui sont pour certaines gratuites et accessibles sans même avoir à sortir de la ville.

Dévaler les pentes

Une bordée de neige a toujours ses mauvais côtés. Mais elle peut aussi avoir du bon ! À chaque chute importante, les déneigeuses entrent en action, et forment de véritables petites collines où peuvent s’amuser petits et grands. Parfois dans les ruelles, souvent dans les parcs, apportez vos luges et profitez de la température pour dévaler ces petites pentes artificielles !

Certains parcs, présentant du relief, sont naturellement pourvus de petites pistes naturelles. On pense aux parcs du Père Marquette et à celui du Pélican, mais aussi au mont Royal. De quoi s’entraîner pour des glissades plus sérieuses et d’un autre niveau.

En effet, plusieurs centres de glissade sur tubes (ou chambres à air de camion) existent à travers le Québec. Pour une trentaine de dollars, vous pourrez vous offrir quelques frissons sur les pentes du golf de Saint-Jean-de-Matha, méconnaissable en saison froide, ou encore au centre de jeux d’hiver du Village vacances Valcartier.

Patiner à l’extérieur

Le patin à glace est sans doute l’activité reine au Québec et, même s’il demande un peu de pratique et ne s’adresse pas forcément à tout le monde, on retrouve ainsi des espaces aménagés, intérieurs comme extérieurs, un peu partout à travers la province. À Montréal, les principaux parcs de quartiers ont leur patinoire. Les plus aventureux peuvent apporter rondelles et bâton de hockey pour faire quelques parties avec les jeunes (et les moins jeunes) du quartier. Pour ceux que le hockey laisse indifférents, d’autres patinoires font la part belle à la glisse, dans toute sa simplicité. On pense notamment au lac aux Castors du mont Royal ou encore à celui du parc Lafontaine, véritable institution.

La patinoire extérieure du Vieux-Port de Montréal constitue, elle aussi, une option de choix puisqu’en plus de pouvoir louer des patins sur place, la température de la glace est maintenue par réfrigération toute la saison. Des soirées avec DJ sur glace y sont également organisées.

Ski et planche

S’il est courant de voir les Montréalais enfiler souliers de course ou skis de fond, qui se pratiquent très largement, rien n’égale une bonne fin de semaine au chalet, dans la quiétude des forêts enneigées où il fait bon se promener en raquettes ou à ski. Des parcs nationaux gérés par la Sépaq aux sentiers opérés par des structures régionales, de nombreux sentiers de randonnée sont damés et entretenus pour le plaisir de tous — particulièrement des amateurs de camping hivernal.

Le Québec est également fort bien pourvu en stations de ski alpin, où la faible altitude est compensée par un important manteau neigeux et une ambiance familiale. Aux stations populaires du sud de la province, comme Mont-Tremblant, Bromont et Sutton, répondent celles du nord, où le mont Sainte-Anne, près de Québec et Le Massif de Charlevoix sont les ambassadrices. Sur la rive sud du Saint-Laurent, le parc du Mont-Comi et les vastes étendues sauvages de Gaspésie offrent de formidables opportunités de ski de randonnée et de hors-pistes. Pensez à localiser une station et faire le point sur les conditions d’enneigement. Mais nous parlions de chalets, aussi populaires en hiver qu’en été, et des soirées au feu de bois, couvertures et chocolat chaud à la guimauve… Une autre carte postale du Québec, assurément !

Les festivals hivernaux

Il existe un nombre surprenant de festivals sportifs et culturels dédiés à l’hiver, particulièrement dans les régions du Québec. À Montréal, on retient notamment…

Montréal en lumière

Plusieurs villes organisent divers festivals pendant la saison froide. L’un des plus populaires est le festival Montréal en lumière qui se déroule généralement à la dernière semaine du mois de février dans le Quartier des spectacles.

La Nuit blanche

La fameuse Nuit blanche de ce festival est un incontournable. Alors que les métros nous transportent toute la nuit à travers la ville, beaucoup de restaurants, établissements culturels et magasins ouvrent leurs portes jusqu’aux petites heures. Les haltes sont nombreuses pour vous réchauffer, et plusieurs feux de camp extérieurs sont aménagés.

L’Igloofest

Le festival de musique électronique en extérieur le plus populaire au pays vous donne rendez-vous durant quatre fins de semaine pour des déhanchés en tuque et doudoune.

La Fête des neiges de Montréal

Plus familial, cet événement majeur regroupe au parc Jean-Drapeau une programmation d’activités en plein air pour toute la famille : glissades sur tubes, sentier des patineurs et autre bateau de glace.

Pour se faire plaisir

 Les spas

L’une des meilleures façons de profiter de l’hiver tout en prenant soin de soi est sans doute de s’essayer au spa nordique. L’activité est très prisée des Québécois, qui peuvent profiter d’une offre extraordinaire à Montréal comme en régions. Plonger dans un bain extérieur fumant alors que les températures avoisinent les -20 °C et que les bassins sont entourés de neige est une expérience à vivre, dont on risque bien de devenir un inconditionnel. Bienfaits et détente garantis les soirs et fins de semaine ! Pour trouver un établissement, adressez-vous à l’association québécoise des spas.

Destination : le Sud

Pour arriver à passer à travers la saison froide, nombreux sont les Québécois qui coupent l’hiver en deux. Comment font-ils ? Ils organisent un voyage dans « le Sud ».

La province compte plusieurs destinations dans son carnet pour se faire dorer la peau au soleil. La plus populaire, et aussi l’une des moins dispendieuses, est Cuba. La République dominicaine et le Mexique ont aussi la cote.

Les formules en tout inclus avec accès à la plage permettent de faire le plein de vitamine D pour vous donner les outils pour affronter le reste de la saison.

Auteur : Stephanie Dupuis
Journaliste, photojournaliste et vidéaste indépendante dans les domaines de la culture et de société, Stéphanie collabore notamment aux cahiers Arts et Pause de La Presse, au Journal des voisins, à Ludwig van Montréal et à Radio-Canada. Elle est récipiendaire 2017 du prix de journalisme Lizette-Gervais dans la catégorie Internet/multimédia.
Autres conseils d'experts
Visages du Québec : Lydie, entrepreneure écoresponsable

En quittant sa Côte d’Ivoire natale pour le Québec, Lydie avait un rêve : devenir entrepreneure avec un impact social.

Des microcrédits pour poursuivre sa carrière au Canada

Des solutions s'offrent à vous pour surmonter les défis pécuniaires qui vous empêchent d'atteindre vos objectifs professionnels.