Votre média pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec, Canada

Travailler dans la construction quand on est une femme

Publié le 21 janvier 2020
femmes métiers de la construction montréal québec

En 2020, les clichés ont la vie dure et il existe encore des secteurs professionnels qui se conjuguent majoritairement au masculin. Les métiers de la construction en font partie, malgré la place de plus en plus importante occupée par les femmes. Et lorsqu’on est femme et immigrante, le défi peut parfois sembler double. C’est alors qu’une bonne orientation de départ s’avère déterminante dans la réussite de sa carrière !

L’immigration en construction

Une idée commune aux nouveaux arrivants est de penser que le plus dur est fait au moment où ils posent le pied sur le sol québécois. Sans exagérer les écueils, il faut garder en tête que, pour certains, il va s’agir de franchir quelques étapes incontournables.

Si l’heure est à la pénurie de main-d’œuvre au point que certains entrepreneurs doivent refuser des contrats, ces derniers n’embauchent pas pour autant aussi facilement des immigrants et encore moins des immigrantes. Les raisons en sont nombreuses, et même si l’égalité des sexes est maintenant solidement ancrée dans la société, il n’en reste pas moins que femme et construction sont deux mots qui ne font pas forcément bon ménage. Sans oublier que pour un grand nombre de ces femmes, il faut également s’atteler à obtenir une équivalence québécoise pour leur diplôme, car les métiers de la construction sont réglementés.

Aider les femmes

C’est ce que relate Selma Ouadfeul, talentueuse architecte née et diplômée en Algérie. « Je suis arrivée en 2006 pour faire une maîtrise en gestion de projet. Là où ça s’est un peu corsé, c’est pour ma recherche de stage. Je n’arrivais pas à en trouver un et les difficultés s’amoncelaient. De fil en aiguille, on m’a parlé de réseautage et j’ai suivi une amie à un 5 à 7 des Elles de la construction, où j’ai rencontré d’autres femmes dans la même situation. J’ai pris connaissance du programme d’aide aux femmes qui correspondait exactement à ce que je recherchais. On m’a attribué une mentore qui m’a énormément aidée que ce soit d’un point de vue psychologique ou matériel ». Le stage a abouti sur une embauche et Selma ne tarit pas d’éloges sur ce programme d’insertion professionnelle qui propose des ateliers d’accompagnement en recherche ou de placement en emploi, mais aussi des groupes de réflexion pour étoffer son réseau et être guidée pour l’avancement de sa carrière.

Un éventail de métiers à combler

Le secteur de la construction, traditionnellement masculin, propose des postes que les femmes peuvent occuper au même titre que les hommes, que ce soit en aménagement, en génie civil, en gestion de projet ou tout autre métier. Tatiana Socorro est bien placée pour en parler. Ingénieure civile qualifiée, elle a débuté à l’âge de 16 ans, bien avant d’être diplômée, et a touché à tous les domaines de la construction. Pourtant, lorsque l’heure est venue de trouver un emploi et malgré son expérience de construction d’hôpitaux dans son Venezuela natal, cela n’a pas été de tout repos : « J’ai tapé à toutes les portes, depuis Hydro-Québec à la STM, j’ai fait du bénévolat, le tout sans succès. Finalement, c’est avec l’accompagnement et l’encadrement des Elles de la construction que mes efforts ont porté leurs fruits ».

S’il a fallu cinq ans à Tatiana pour décrocher son premier emploi, elle n’oublie pas que c’est grâce à ce qu’elle appelle « la famille des femmes courageuses », qu’elle l’a réussit : « Les femmes de ce milieu s’unissent toutes pour s’encourager mutuellement. Cette force nous porte et nous aide à nous prouver que nous sommes capables ». Ce que Selma confirme puisqu’elle a accepté de devenir mentore et partager à son tour son expérience pour aider d’autres femmes : « Dans ce milieu un peu masculin, il est indispensable de croire en soi, de s’affirmer et de montrer qu’on est aussi capable de donner qu’un homme ».

***

Vous êtes une femme et vous souhaitez bénéficier d’un service d’accompagnement pour trouver un emploi ou booster votre carrière ? Les Elles de la construction vous proposent un accompagnement de qualité. La prochaine période de recrutement pour les deux cohortes « Accompagnement vers un emploi » et « Mentorat » se termine le vendredi 7 février 2020.

Les Elles de la Construction est un pôle d’attraction rassembleur pour les femmes qui œuvrent, de près ou de loin, dans le secteur de la construction.
En savoir plus
Autres conseils d'experts
Visages du Québec : Oswaldo, une nouvelle identité

Arrivé au Québec il y a 7 ans, Oswaldo voulait avant tout vivre une nouvelle expérience. Sans le savoir, il allait remettre toute sa vie en perspective.

Visages du Québec : Lydie, entrepreneure écoresponsable

En quittant sa Côte d’Ivoire natale pour le Québec, Lydie avait un rêve : devenir entrepreneure avec un impact social.