Votre média pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec, Canada

Votre logement sur un plateau

Publié le 19 mai 2020
louer appartement maison condo facile

Trouver un logement dans une grande ville lorsqu’on est nouvel arrivant peut se transformer en parcours du combattant, dès lors qu’on en ignore les règles ou que l’on est pris dans l’urgence de trouver un toit. Voici quelques pistes pour ne pas vous trouver démuni, et vous familiariser avec le marché de la location au Québec.

Le 1er juillet : une date à retenir

Ce qu’il faut savoir :

Au Québec, les baux locatifs sont signés du 1er juillet au 30 juin. Ainsi, la prise de possession des logements se fait en grande majorité le 1er juillet. Vous pouvez bien entendu le faire en dehors de cette période, mais il faut savoir que cela risque d’être un peu moins facile de trouver un toit en-dehors des périodes suivant le renouvellement ou la résiliation des baux, c’est-à-dire entre avril et juin — surtout si vous cherchez une location n’excédant pas quelques mois.

Solution :

Faire appel à une plateforme qui propose des baux flexibles qui vont de plusieurs semaines à plusieurs mois sans être nécessairement signés au 1er juillet. Jordan Mathieu, cofondateur de Studint, affirme qu’ils ont parfaitement identifié ce besoin ponctuel, et y répondent : « On travaille beaucoup avec les étudiants et les jeunes qui débutent dans leur vie professionnelle. Les appartements sont meublés et équipés de façon à ce qu’ils s’installent chez eux dès le jour de leur arrivée ».

La nécessité d’avoir une bonne cote de crédit

Ce qu’il faut savoir :

Il est interdit de demander une caution ou un dépôt de garantie au futur locataire. Sachez que si le propriétaire exige de vous le versement de deux, voire plusieurs mois de loyer lors de la signature du bail, il est dans une totale illégalité. Dans ce contexte, il est aisé de se mettre à la place des propriétaires qui hésitent parfois à l’idée de louer leur bien à des personnes, parfois nouvellement arrivées au Québec, et qui n’ont aucune autre garantie que leur parole et leur bonne foi.

C’est pourquoi la loi confère au bailleur le droit de consulter la cote de crédit de son futur locataire (avec son autorisation). Cette particularité nord-américaine donne une photographie de votre capacité et du sérieux avec lequel vous honorez vos dettes (paiement de vos factures, remboursement de votre carte de crédit ou de vos emprunts, etc.). Seulement voilà, si vous venez d’arriver au Québec, vous n’avez pas encore d’historique de crédit, et donc pas plus de cote. Comment, dès lors, gagner la confiance de votre (futur) bailleur ?

Solution : 

Vous tourner vers un garant ou une compagnie qui peut agir de la sorte. Cette solution unique proposée par Locnest est une garantie bilatérale pour le propriétaire, mais aussi pour le locataire. Après avoir choisi ensemble un montant qui sera déboursé dans le cas où un problème surviendrait, vous devrez payer des frais annuels pour la couverture. En cas de litige, l’organisme s’engage envers le propriétaire à payer un dédommagement advenant un défaut de paiement ou un dommage durant la durée du bail. Ainsi, Locnest agit à titre d’endosseur pour le locataire et garantit une protection en cas de dommages ou de non-paiement. Cette solution s’avère rassurante pour le propriétaire et vous offre une sécurité supplémentaire en cas de problèmes.

Louer depuis l’étranger

Ce qu’il faut savoir :

Vous n’êtes pas encore au Québec, mais vous aimeriez régler le sujet du logement avant votre arrivée. Choisir un condo depuis votre pays est une bonne idée, mais vous risquez de ne pas être à l’abri de surprises désagréables, une fois sur place. Et qui pourrait en vouloir aux propriétaires de ne mentionner que les points positifs ?

Solution :

Faire appel à des professionnels dont la mission est justement de faire le travail de terrain à votre place. Sur sa plateforme, Studint propose un tour des condos avec des photos et des vidéos, ainsi qu’un descriptif complet de chaque pièce. Vous pouvez alors visiter virtuellement l’appartement dans le confort de votre salon. Ne vous inquiétez pas pour la suite des événements, après avoir signé le bail. Le paiement passe par cet intermédiaire et n’est transmis au propriétaire que 48 heures après votre arrivée. Ce qui vous laisse 24 heures pour vérifier que l’endroit où vous avez atterri est conforme à ce qui vous a été décrit et annoncé. En toute transparence, et en contrepartie de 5 % du montant d’un mois de loyer, vous aurez l’assurance de bénéficier de la garantie Locnest ou celle d’être relogé ailleurs en cas de problème.

***

Vous cherchez un logement équipé pour une durée flexible ? Prenez contact avec Studint qui vous accompagnera dans votre démarche. Sans antécédents pour prouver votre solvabilité dans le cadre d’une signature de bail, Locnest se chargera de votre cautionnement.

Auteur :
Locnest propose aux Canadiens et aux personnes souhaitant s'installer au Canada, ses services de cautionnement de baux résidentiels pour offrir plus de sécurité aux propriétaires et plus d’options aux locataires.
Autres conseils d'experts
Étudier à l’âge adulte : démythifier les idées reçues

Si la question de l'apprentissage à l'âge adulte n'a pas toujours été de soi, elle n'a, peut-être, jamais été aussi actuelle.

C’est le moment d’investir dans un bien immobilier

Investir dans l'immobilier au Québec, c'est important, même pour une personne immigrante. Mais ça ne s'improvise pas...