En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

5 escapades montréalaises quand on n’a pas de voiture

Publié le 03 juillet 2020
parc-de-boucherville

Vous avez arpenté le Mont-Royal de la base au sommet ; vous connaissez le parc Jean-Drapeau et sa plage comme votre poche ; vous avez pratiqué la plage de l’Horloge avec assiduité ; et vous êtes à court d’idées de sorties nature en ville ? Inutile d’aller très loin pour s’offrir des escapades plein air originales, même quand on n’a pas de voiture. La preuve en cinq balades accessibles à ceux qui se déplacent en transport en commun, à vélo… ou à pied !

Parc national des Îles-de-Boucherville

Expérience nature en pleine ville par excellence, le Parc national des Îles-de-Boucherville, sur la Rive-Sud de Montréal, offre une panoplie d’activités terrestres et nautiques, du vélo au canoë,  ainsi que des emplacements de camping (tentes et prêts-à-camper) pour tous les amateurs de plein air.

Attention cependant, des mesures exceptionnelles ont été prises en raison de la pandémie de Covid-19. Il est toujours possible de profiter des activités offertes par le parc (nautiques, camping, pêche), mais des restrictions ont été mises en place, comme les jours d'ouverture, le camping de groupe ou encore l'achat des droits d'entrée, qui se fait obligatoirement en ligne. Notez qu'il s'agit d'un parc national de la Sépaq. La tarification d'entrée est de 8,90 $ CAN par personne de 18 ans et plus. Rendez-vous sur la page dédiée pour connaître les détails.

   

Pour s’y rendre depuis Montréal, prenez le métro jusqu’à la station Honoré-Beaugrand (ligne verte). À vélo, empruntez la piste cyclable jusqu’au parc de la promenade Bellerive. De là, prenez la navette fluviale, puis montez à bicyclette jusqu’à destination. Attention à vérifier les jours et heures d’opération du traversier, que les téméraires pourront aussi rallier directement à vélo, sans passer par le métro ! Il existe aussi un bus - le Bus des Îles - au départ de la station de métro Longueuil - Université de Sherbrooke.

Parc de Boucherville

Parc-nature du Cap-Saint-Jacques et les plages de l’Ouest-de-l’Île

Nul besoin de sortir de Montréal pour accéder à des sentiers et même à des plages de sable fin ! Avec une vue imprenable sur la rivière des Prairies et le lac Deux-Montagnes, le parc-nature offre plusieurs activités nautiques et agrotouristiques. Les curieux peuvent visiter la ferme écologique et ses animaux, accessible en entrée libre.

Pour accéder à la plage, il en coûtera en revanche 3,50 $ CAN pour les enfants de 6 à 17 ans et les 60 ans et plus, et 5 $ CAN pour les autres.

 

Il suffit de se rendre au métro Henri-Bourassa (ligne orange) pour ensuite prendre l’autobus 69, puis 68 en direction ouest. Le parc est accessible également depuis la station Côte-Vertu (ligne orange), avec les autobus 64, puis 68, toujours vers le même point cardinal. Il est également possible de s’y rendre et d’y circuler à vélo.


La Sandy Beach d'Hudson

 

À 10 minutes de marche de l’entrée du parc Jack-Layton, un petit bijou de plage, la fameuse Sandy Beach d’Hudson et sa lisière en pins. Pour s’y rendre, rendez-vous à la station Lucien-Lallier et prenez la ligne Vaudreuil-Hudson du train de banlieue jusqu’à la station Hudson. Vous serez rendus en 1h20 environ, en traversant tous l’Ouest-de-l’Île.

Plage de Sandy Beach Hudson

Sentier du Calvaire d’Oka

Le Grand Montréal regorge d’oasis, mais sa géologie n’est pas toujours très favorable à la formation de plages naturelles. De fait, il faut parfois s’aventurer sur la couronne nord, à Oka plus précisément, pour mettre ses pieds dans le sable.

En plus de sa plage, le site du Calvaire d’Oka offre d’incroyables sentiers aux abords du lac Deux-Montagnes. En bonus : une vue sur les Adirondacks !

Pour ceux qui souhaitent y passer la nuit, le parc national d’Oka a plusieurs terrains où il est possible de planter sa tente moyennant une trentaine de dollars. L’accès au site se fait de 8 h au coucher de soleil, et le coût est fixé à 8,90 $ CAN

Comme pour le parc des Îles-de-Boucherville, vérifiez l'accessibilité des activités proposées sur place durant la Covid et acquittez les droits d'entrée en ligne, avant de vous rendre.

 

Pour s’y rendre, prenez la ligne Deux-Montagnes du train de banlieue jusqu’à la station Deux-Montagnes. Puis, roulez 10 km à vélo pour rejoindre le site.

Sentiers d'Oka

Parc-nature de l'Île-de-la-Visitation

Si c’est l’histoire qui vous chante, vous serez ravis de visiter le parc de l’Île-de-la-Visitation, situé dans l’arrondissement Ahuntsic-Cartierville à Montréal. À pied comme à vélo, vous pouvez y visiter, en entrée libre et de 9 h 30 à 16 h 30 (18 h la fin de semaine), la croix érigée en hommage au missionnaire Nicolas Viel et son compagnon Ahuntsic, tous deux morts noyés en 1625 dans les rapides de la rivière des Prairies. Quelques monuments historiques parsèment la promenade et plusieurs belvédères ménagent des vues remarquables et inhabituelles à Montréal. En outre, l’endroit est idéal pour l’observation des oiseaux.

 

Pour accéder au site, rendez-vous au métro Henri-Bourassa (ligne orange). De là, empruntez la piste cyclable du boulevard Gouin Est. Vous y découvrirez Montréal sous un autre jour.

Parc de la Rivière-des-Mille-Îles

Ouvert tous les jours, le parc de la Rivière-des-Mille-Îles, située dans le quartier Sainte-Rose à Laval, offre plusieurs activités accessibles à tous sont possibles, dont quelques beaux sentiers pour les amateurs de randonnées pédestres.

Aux abords de Montréal, la Rivière-des-Mille-Îles surprend par la quiétude et la richesse faunique de ses îles, auxquelles il est possible d’accéder en canoë ou kayak. Il est possible de louer des embarcations sur place pour une quarantaine de dollars la journée.

 

Pour s’y rendre, il suffit d’emprunter le métro jusqu’à la station Cartier (ligne orange). De là, l’autobus 73 vous conduira directement à l’entrée du parc.

Parc de la Rivière-des-Mille-Îles


Et bien sûr, les grands classiques en ville...

Montréal offre quelques belles expériences urbaines de plein air, dont on aurait tort de se priver.

On aime particulièrement :

  • la montagne en ville au mont Royal
  • les aménagement et la luxuriance du jardin botanique,
  • les grands espaces du parc de Maisonneuve et du parc Frédéric-Bach,
  • l'art, l'histoire (et la plage) au parc Jean-Drapeau
  • le calme champêtre du parc Jarry,
  • les moutons du parc du Pélican,
  • la promenade le long du canal de Lachine,
  • les jeux d'eau et autres équipements extérieurs pour les enfants, dans de très nombreux parc en ville.

Veillez à respecter les mesures de sécurité publique de base, pour vous et pour les autres : port du masque dans les transports en commun (métro, train et bus), qui sera d'ailleurs obligatoire dès le 13 juillet 2020, et distanciation physique.

Bonnes excursions !

Crédits photos: Sépaq


Auteur : Stephanie Dupuis

Journaliste, photojournaliste et vidéaste indépendante dans les domaines de la culture et de société, Stéphanie collabore notamment aux cahiers Arts et Pause de La Presse, au Journal des voisins, à Ludwig van Montréal et à Radio-Canada. Elle est récipiendaire 2017 du prix de journalisme Lizette-Gervais dans la catégorie Internet/multimédia.

Autres actualités

Quelles leçons peut-on en tirer de la première vague de la pandémie, à l'égard des populations immigrantes les plus vulnérables  ?
Que faut-il retenir des nouvelles mesures encadrant le PEQ, et quels enseignements peut-on en tirer sur l'immigration permanente au Québec ?