En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 01 avril 2012

Connaissez-vous Jean-Paul Riopelle ?

Jean-Paul Riopelle est l'un des artistes montréalais contemporains les plus connus. A n'en pas douter vous avez ou vous allez en entendre parler ! La BAnQ lui rend hommage : ne ratez pas l'exposition.

Où peut-on contempler ses œuvres à Montréal ?

Musée des beaux-arts de Montréal

Une collection permanente de quelques-unes des œuvres de Jean-Paul Riopelle se retrouve au Musée des beaux-arts de Montréal (1380 rue Sherbrooke Ouest) dans la section « Art québécois et canadien ».

Centre d’archives de Montréal

Depuis le 20 mars dernier, la BAnQ (Bibliothèque des Archives nationales du Québec) rend hommage à l’art graphique de Riopelle avec une nouvelle exposition qui sera présentée jusqu’au 16 septembre 2012. L’exposition met l’emphase sur l’estampe et sur le médium papier dans le but de montrer aux spectateurs un côté plus méconnu de l’artiste.

 Place Jean-Paul Riopelle

Lieu de détente et de relaxation, la place Jean-Paul Riopelle met en valeur la sculpture fontaine La Joute. Cette place publique est située dans le Quartier international de Montréal au bord de la rue Saint-Antoine et de la rue Viger, tout près du palais des congrès.

 Qui est-il ?

Jean-Paul Riopelle (1923 – 2002) est l’un des plus grands peintres et l’un des plus importants sculpteurs de l’histoire du Canada. Il grandit à Montréal, où son père encourage son talent dès son tout jeune âge. Il est classé parmi les artistes automatistes, un courant qui s’inspire du poète français André Breton et qui veut que l’artiste peigne sans idée préconçue et d’un mouvement automatique. Par la suite, Riopelle s’installe à Paris où il est le seul peintre canadien à exposer avec les surréalistes français avec lesquels il développa des affinités de courte durée. À Paris, Riopelle explore différentes formes d’expressions, telles que la mosaïque, les tableaux peints à la spatule, l’encre sur papier, l’aquarelle, et plusieurs autres. Il revient par la suite au Québec où il vit ses dernières années à l’Isle-aux-Grues : c’est l’arrivée des peintures d’Oies blanches.

Ses œuvres

Voici une courte liste de ses œuvres parmi les plus connues :

La Joute : Sculpture, située antérieurement au Stade olympique de Montréal et maintenant à la place Jean-Paul Riopelle, honorant les joueurs de hockey de son enfance.

 L’Hommage à Rosa Luxembourg : Toile, installée au Musée national des beaux-arts du Québec, qui est considérée comme le point culminant de son travail par impressions négatives.

 Séries des Oies blanches : Toiles qui marquent son retour à la figuration et qui représentent son esprit migratoire.

Autres actualités

Depuis 2002 au Canada, le mois de mai est consacré au patrimoine asiatique à travers tout le Canada pour souligner la contribution des personnes d’origine asiatique à la réussite du pays. À Montréal, les communautés d’origine asiatique représentent plus de 220 000 personnes, dont voici cinq emblèmes culturels et patrimoniaux à (re)découvrir.

Publié le : 10 mai 2019

Nous avons demandé à une participante de nous livrer son retour d'expérience et ses conseils, en mage de notre dernier réseautage de bienvenue.

Publié le : 15 mars 2019