En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 15 septembre 2013

Un nouveau plan d’action pour la francisation et l’intégration des immigrants

Immigration Québec : un nouveau plan d’action

La Ministre de l’Immigration et des Communautés culturelles, Diane de Courcy, a dévoilé la semaine dernière les principales actions qui composent le plan pour la francisation et l’intégration des personnes immigrantes : Un Québec fort de son immigration.

Renforcer l’usage du français dans toutes les sphères d’activité

Étalées jusqu’en 2016, ces mesures viennent compléter le projet de loi, déposé en décembre 2012, pour renforcer l’usage du français dans toutes les sphères d’activité. Comme le précise la Ministre, « l’une des conditions nécessaires à l’intégration des personnes immigrantes à la société québécoise est la connaissance du français, notre langue commune. En plus d’être la langue du travail, elle est un puissant symbole d’appartenance ». Le plan confirme aussi l’engagement du gouvernement du Québec et du ministère de l’Immigration  et des Communautés culturelles à soutenir les nouveaux arrivants, afin qu’ils participent activement au développement économique, social et culturel du Québec.

Un plan d'action en 6 axes

Voici les 6 axes qui composent le plan d’action Un Québec fort de son immigration : 1. Mieux sélectionner pour faciliter l’intégration en français. Action phare de cet axe et appliquée depuis le 1er août 2013 : le rehaussement des exigences relatives à la connaissance du français pour les candidats à une immigration au Québec. 2. Améliorer le niveau de préparation avant l’arrivée au Québec : faciliter l’accès à des cours de français à l’étranger, simplifier l’accès au Service d’intégration en ligne à l’étranger afin d’accélérer l’intégration sociale et économique, faciliter la reconnaissance des compétences et la mobilité professionnelle de la main-d’œuvre spécialisée immigrante et faire en sorte que les candidats sélectionnés aient une meilleure connaissance du Québec avant leur arrivée. 3. Faciliter l’intégration en francisant davantage au Québec  4. Mieux arrimer les actions en matière d’intégration : améliorer et accélérer l’accueil et l’intégration socioprofessionnelle des personnes immigrantes. 5. Favoriser l’établissement durable en région et mieux soutenir les entreprises. 6. Mobiliser les collectivités et la population pour faciliter l’intégration : susciter une plus grande ouverture de la population québécoise à la diversité et à l’immigration. En 2012, le Québec a accueilli 55 036 immigrants, ce qui correspond à une augmentation de 6,4% par rapport à 2011 (51 738 nouveaux arrivants). Plus récemment, au 1er trimestre 2013, le Québec a accueilli 11 695 immigrants, soit un nombre d’admissions supérieur de 7% à celui de 2012 sur la même période.

Auteur : Maël Cormier

Autres actualités

8fd1b740 bfbf 441c bfa7 4d72337782fb
Cette fin de semaine, l’art est à l’honneur. Que vous aimiez lire, regarder un bon film ou magasiner en quête de bonnes affaires, vous serez choyés.

Publié le : 11 avril 2018

52c03bf4 20b9 4d2a 8158 3df1017fc276
Rendez-vous incontournable des printemps québécois, la cabane à sucre est ancrée dans la tradition populaire, pour le plus grand plaisir des petits et des grands. Mais d’où nous vient ce temple bucolique à la gloire du sirop d’érable ?

Publié le : 20 avril 2018