En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 17 décembre 2014

Les étudiants français pourraient payer plus cher leurs droits de scolarité

Le Québec pourrait envisager d’augmenter les frais de scolarité des étudiants français au Québec.

C’était déjà l’une des annonces faite par l’actuel premier ministre du Québec Philippe Couillard lors de sa campagne électoral. En vertu d’un accord datant de 1978, actuellement, les étudiants français  payent les mêmes droits de scolarité que les étudiants québécois, soit 2200 $ CAN par année. Une situation privilégiée quand on sait que les autres étudiants de l'étranger déboursent 12 000 $ CAN par an. La question des droits de scolarité des étudiants français avait été abordée lors de la rencontre entre le président François Hollande et Philippe Couillard, en novembre dernier, qui avait assuré qu'un "traitement spécifique" serait maintenu pour les Français.

Des droits de scolarité de 6200$ par année pour les Français ?

Dans son édition du 17 décembre 2014, le quotidien québécois La Presse a affirmé que les étudiants français devraient à l'avenir payer les mêmes droits que les étudiants du reste du Canada, soit 6200 $ CAN par année. Néanmoins, une clause devrait protéger les Français déjà établis au Québec afin qu’ils puissent continuer de profiter des droits de scolarité réduits.

La France et le Québec nient tout accord

Cependant, le quotidien français Ouest France affirme de son côté, dans un article publié le 18 décembre, que « la France et le Québec nient la conclusion d'un accord dans l'épineux dossier des droits de scolarité des étudiants français fréquentant les universités de la Belle Province ». "Aucun chiffre n'a été encore retenu car aucune entente n'a encore été conclue" entre Paris et Québec, aurait déclaré François Caouette, attaché de presse du ministère québécois des Relations internationales et de la Francophonie. "À l'heure actuelle, plusieurs scénarios et chiffres sont évoqués, dont ceux mentionnés par La Presse. Il y a beaucoup de chiffres qui circulent mais plusieurs autres options sont aussi sur la table". Aucune information officielle pour l’instant quant au futur montant des droits de scolarité pour les étudiants français. La négociation entre la France et le Québec devrait se conclure avant le 31 décembre, en raison de la date d'inscription aux universités québécoises. Suivez-nous sur Facebook et Twitter pour recevoir les dernières informations à ce sujet. Sources : La Presse / Ouest France

Auteur : Maël Cormier

Autres actualités

E4c1d60e fe45 445a 8690 db400b6d8730
Vous avez arpenté le Mont-Royal de la base au sommet ; vous connaissez le parc Jean-Drapeau et sa plage comme votre poche ; vous avez pratiqué la plage de l’Horloge avec assiduité ; et vous êtes à court d’idées de sorties nature en ville ? Inutile d’aller très loin pour s’offrir des escapades plein air originales, même quand on n’a pas de voiture.

Publié le : 29 juin 2018

61625d01 609f 4b4e a54f 842d8e0d71ce
Le soleil est là et, avec lui, les envies d’escapades le temps d’une fin de semaine ou de quelques jours, loin de la vie citadine. Emblématique de l’expérience de pleine nature, le camping se trouve être l’une des activités les plus populaires au Québec. Idéal entre amis aussi bien qu’en famille, le camping demande malgré tout un minimum de préparation.

Publié le : 05 juillet 2018