En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 29 mai 2017

Les virements internationaux

Les options pour envoyer des fonds à l’étranger

Besoin de transférer des fonds à l’étranger ? Vous n’êtes sûrement pas seul, puisqu’on estime que les immigrants installés au Canada envoient chaque année quelque 30 milliards de dollars dans leur pays d’origine, selon les estimations de la Banque mondiale.

Plusieurs options s’offrent à vous. Les entreprises traditionnelles de type Western Union ou MoneyGram engendrent des frais souvent plus élevés,mais le transfert se fait rapidement.

Les institutions bancaires proposent également des options à leurs clients qui ont besoin d’envoyer des fonds à l’étranger et offrent ce service gratuitement durant les premiers mois. Fait intéressant : En 2015, la banque CIBC a même décidé d’éliminer les frais facturés aux Canadiens pour l’envoi de fonds à l’étranger, révolutionnant ainsi le marché des envois de fonds internationaux. Le service est pour l’instant offert vers environ 60 pays.

Plus d’informations sur les finances au Québec en téléchargeant gratuitement le webmagazine « Gérer ses finances au Québec ».

Auteur : Takwa Souissi

Tacha Souissi est juriste de formation, journaliste de passion et maman de vocation. Elle s'intéresse particulièrement aux enjeux entourant les immigrants de deuxième génération et la famille, et dans cette optique a cofondé le blogue Olive+Érable. Parallèlement, elle contribue à plusieurs publications, dont la Gazette des Femmes, Planète F, Wixx Mag et Le Devoir.

Autres actualités

On en sait avantage sur la plateforme Arrima, pierre angulaire de la nouvelle politique québécoise en matière d’immigration, qui doit permettre de mieux répondre aux besoins économiques réels de la province.

Publié le : 27 juin 2019

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, Jean Boulet, a annoncé la mise en œuvre de nouvelles mesures destinées à aider les entreprises québécoises dans leurs campagnes de recrutement à l’international et dans l’intégration en emploi des travailleurs temporaires étrangers.

Publié le : 26 août 2019