Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 11 décembre 2013

Immigration : un nombre record d’immigrants au Québec en 2012

Immigration Québec : 55 000 immigrants en 2012

En effet, selon le dernier bilan démographique du Québec (édition 2013) publié par l’institut de la statistique du Québec, la province a accueilli un peu plus de 55 000 immigrants en 2012. Un chiffre en augmentation comparativement à 2011 (51 700) et 2010 (54 000). Il s’agit du plus haut niveau enregistré depuis 1957.

Un nombre d’immigrants supérieur à l’objectif initial

Le nombre d’immigrants de 2012 se situe un peu au-dessus de l’objectif inscrit au Plan d’immigration du Québec pour l’année 2012 lequel prévoyait entre 51 200 et 53 800 immigrants (Ministère de l’Immigration et des Communautés culturelles, 2011). En 2013, le MICC prévoit que le volume total des admissions devrait se situer entre 51 700 et 54 500. Cette estimation se situe dans le haut, voire un peu au-dessus, de la fourchette visée par le Plan d’immigration du Québec pour l’année 2013, lequel prévoyait entre 51 000 et 53 500 immigrants. En 2014, le Ministère planifie l’admission d’un nombre d’immigrants se situant entre 49 500 et 52 500, soit un niveau un peu inférieur à celui de l’année 2013. Le plan pour la période 2012-2015, qui tient compte des orientations retenues à la suite de la consultation publique tenue par le MICC en 2011, vise une stabilisation relative du volume des admissions, de manière à ce qu’en fin de période, soit en 2015, la moyenne annuelle des admissions s’établisse à 50 000 personnes.

Le Canada a accueilli 257 900 immigrants en 2012

Au niveau national, Le nombre d’immigrants admis au Canada en 2012 (257 900) se situe dans la fourchette cible des  admissions projetées, soit entre 240 000 et 265 000 (Citoyenneté et Immigration Canada, 2013). Le Canada compte encore accueillir entre 240 000 et 265 000 nouveaux résidents permanents en 2013. Ce niveau est reconduit, pour une huitième année consécutive, en 2014. Par rapport à l’ensemble des immigrants admis au Canada, la part du Québec grimpe à 21,3% en 2012 (20,8% en 2011). Outre ces deux années, une part supérieure à 20% au Québec n’a été enregistrée qu’une seule autre fois au cours des 40 dernières années, soit en 1991. L’Ontario reçoit toujours le plus grand nombre d’immigrants au Canada (99 200 personnes en 2012). Le Québec se situe en deuxième position, devant la Colombie-Britannique (14,1%) et l’Alberta (14,0%). Cette dernière voit sa part croître rapidement depuis quelques années.

Deux immigrants sur trois au Québec âgés de 20 à 44 ans

Parmi les immigrants admis entre le 1er juillet 2012 et le 30 juin 2013, près de deux sur trois étaient âgés de 20 à 44 ans (64%), un peu plus d’un quart avait moins de 20 ans (26%) et un sur dix avait plus de 45 ans (10%). L’âge moyen est d’un peu plus de 28 ans, tant chez les hommes que chez les femmes. Au total, le Québec accueille un nombre à peu près égal d’immigrants de sexe masculin et de sexe féminin.

La Chine : 1er pays de provenance des immigrants au Québec

Les principaux pays de provenance sont la Chine (10,1%), la France (9,3%) et Haïti (8,6%). Plus de 7 immigrants sur 10 se trouvent dans la catégorie «immigration économique» qui regroupe les travailleurs qualifiés, les gens d’affaires et les aides familiaux (incluant leurs conjoints et personnes à charge).

Une population québécoise vieillissante

Au niveau du Québec, le bilan démographique a estimé la population du Québec à 8 115 700 personnes au 1er janvier 2013 (8 042 400 en 2012). L’augmentation de 73 300 habitants correspond à un taux d’accroissement annuel de 9,1 pour mille (0,91%). Il s’agit d’un léger recul par rapport aux quatre années précédentes, mais c’est néanmoins l’un des taux d’accroissement les plus élevés depuis 1990. La croissance de la population québécoise est inférieure à celle du Canada et le poids démographique du Québec diminue légèrement d’année en année. Il est de 23,2% au 1erjuillet 2013. Le vieillissement de la structure par âge de la population québécoise est inéluctable. Déjà amorcé, il s’intensifie à compter de 2011, alors que les générations du baby-boom (1946-1966) commencent à quitter le groupe des 20-64 ans pour entrer dans celui de 65 ans et plus. En 2031, 20% de la population aura moins de 20 ans, 54% aura entre 20 et 64 ans et 26%, plus d’une personne sur quatre, aura 65 ans et plus.

L’immigration à la rescousse de la croissance démographique

Selon le plus récent exercice de perspectives démographiques, la population québécoise ne connaîtrait pas de déclin d’ici 2056. Cependant, elle croîtrait de plus en plus lentement. Si les tendances récentes se maintiennent, l’accroissement naturel devrait diminuer graduellement et pourrait devenir négatif. La migration internationale assurerait alors à elle seule la croissance démographique. Source : institut de la statistique du Québec Pour consulter le document dans son intégralité : www.stat.gouv.qc.ca/statistiques/population-demographie/bilan2013.pdf Photo : Jacques Nadeau - Le Devoir

Auteur : Maël Cormier

Autres actualités

52c03bf4 20b9 4d2a 8158 3df1017fc276
Rendez-vous incontournable des printemps québécois, la cabane à sucre est ancrée dans la tradition populaire, pour le plus grand plaisir des petits et des grands. Mais d’où nous vient ce temple bucolique à la gloire du sirop d’érable ?

Publié le : 20 avril 2018

B12de8cf 7b69 48e0 b9e1 89123775de7e
À un mois tout juste de l’échéance pour déclarer ses revenus, il est temps de prendre son courage à deux mains et d’affronter la paperasse de l’année fiscale 2017. Réputée particulièrement complexe, l’activité rebute les Québécois au point que beaucoup d’entre eux cherchent par tous les moyens à se simplifier la tâche. Voici leurs secrets !

Publié le : 04 avril 2018