En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Se rendre utile en période de confinement

Publié le 07 mai 2020
confinement sens utile actions

Alors que la quasi-totalité de la planète se démène pour lutter contre une épidémie qui bat son plein, des solutions existent pour continuer à nous rendre utiles à ceux qui en ont le plus besoin.

Dans nos quartiers 

Pour commencer, prenez le pouls de votre quartier. Si vous êtes en forme et ne présentez pas de symptômes, peut-être pourriez-vous en profiter pour rendre service à vos voisins moins bien lotis, en leur faisant quelques courses ou en promenant leur chien.

Comment ? Depuis plusieurs semaines, les citoyens créent et alimentent des groupes Facebook d’entraide, sur lesquels des annonces sont régulièrement postées. S’il n’en existe pas dans votre quartier, pourquoi ne pas en créer un ?

Renseignez-vous aussi auprès de vos centres communautaires locaux, qui, à défaut d’être ouverts, ont sans doute mis en place des systèmes d’entraide propres à la période.

À ce titre, plusieurs réseaux d’entraide ont fait le choix de distribuer une liste de coordonnées de voisins volontaires dans les boites aux lettres, afin d’informer ceux qui n’ont peut-être pas accès à Facebook, comme certains aînés. Si l’initiative n’existe pas encore autour de chez vous, pourquoi ne pas la mettre en place ?

Aider les parents 

Il y a les parents qui n’ont pas la possibilité de faire du télétravail, et ceux qui, même en restant à la maison, auraient bien besoin d’une petite pause.

Plusieurs initiatives ont été mises en place pour les soulager, dont MTL babysitting, une initiative de gardiennage gratuit proposé par des étudiants. La priorité est donnée aux familles les plus précaires et au personnel de santé.

Remplacer les bénévoles

Ce n’est pas un secret : les organismes communautaires qui comptent principalement sur des forces bénévoles ont besoin des aînés. De fait, ce sont eux, la principale force bénévole du Québec !

Alors, maintenant qu’ils constituent un public à risque et ont tout intérêt à rester chez eux, plusieurs organismes ont besoin de bras. Renseignez-vous sur la plateforme Je bénévole pour trouver une initiative à aider près de chez vous.

Mettre son ordinateur à disposition pour la recherche 

Envie de participer, à votre échelle, à la recherche sur la Covid-19 ? Tournez-vous vers Folding@home. Cette initiative originale vous propose, via une application téléchargée sur votre propre poste, de mettre en commun les ressources informatiques de milliers d’ordinateurs pour créer une sorte de supermachine virtuelle capable d’accélérer la recherche.

Le procédé, mis en place par l’université de Stanford, est déjà utilisé pour d’autres projets de recherche, concernant notamment d’autres maladies comme l’Alzheimer et la maladie de Parkinson.

Fabriquer des masques 

Envie de quelque chose de plus manuel ? Pourquoi ne pas fabriquer des masques ? Santé Canada a mis à disposition sur son site internet des instructions précises pour fabriquer un masque dans le respect des consignes d’hygiène. Diverses méthodes sont proposées.

Acheter local 

La crise de la Covid-19 n’est pas facile pour les producteurs locaux. Plusieurs organisations et entreprises ont lancé le mot-clic #OnSeSerreLesCoudes pour encourager les consommateurs à acheter des produits québécois.

Il existe aussi plusieurs initiatives sur internet pour identifier et acheter directement à des entreprises locales. Parmi elles : Solution locale, Ma Zone locale et Signé Local – sans oublier, bien sûr, Le Panier bleu, une initiative soutenue par le gouvernement du Québec.

Soutenir les viviers locaux, c’est aussi penser à nos artistes et institutions culturelles, qui risquent d’avoir de la difficulté à se remettre de cette crise. Quand c’est possible, soutenez vos artistes préférés en achetant leur musique, ou en ne demandant pas de remboursement de vos billets achetés pour un évènement annulé.

Évidemment, les organismes québécois ont aussi, plus que jamais, besoin de vos dons. Au niveau international, l’Organisation mondiale de la Santé a mis en place un fonds mondial de lutte contre le coronavirus et ses conséquences. Pour donner, c’est par ici.

Enfin, n’oubliez pas de prendre des nouvelles de vos proches, à commencer par les personnes seules !

Auteur : Camille Teste

Diplômée de Sciences Po Paris, Camille travaille comme journaliste depuis quatre ans, en presse écrite et à la télévision. Passionnée par les voyages et par l'actualité internationale, Camille a travaillé au Liban, au Royaume Uni, en France et au Maroc avant de s'installer à Montréal.

Autres actualités

The first edition of the etudierauquebec.com virtual fair will be held from September 23 to 24, 2020.
Que faut-il retenir des nouvelles mesures encadrant le PEQ, et quels enseignements peut-on en tirer sur l'immigration permanente au Québec ?