En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 05 février 2012

Souvenirs de la soirée la moins « hot » en ville !

Cette année encore Igloofest a convaincu plus de 9 000 personnes chaque soir des trois dernières fins de semaines du mois de janvier, qu’il était possible de faire le « party » peu importe le froid qu’il faisait. Effectivement, depuis les 6 dernières années, Igloofest n’a cessé de s’accroître accueillant d’année en année de plus en plus de gens.

Mais comment tous ces gens ont-ils pu trouver la volonté de quitter la chaleur de leur chez-soi pour aller soi-disant s’amuser dehors lorsqu’il faisait -20 degrés Celsius? C’est parce qu’Igloofest s’est engagé à leur promettre une soirée inoubliable à Montréal. Et c’est vrai. Si tous ces gens reviennent week-end après week-end danser sous les froids de Montréal, c’est qu’Igloofest, cette année encore à rempli son rôle. Leur secret? Les sons des meilleurs artistes de la scène électronique, leur décor architectural unique et impressionnant, leur concours du pire « one piece », et bien d’autres surprises!

Le Quai Jacques-Cartier, situé dans le Vieux-Port de Montréal à 5 minutes des métros Champs-de-Mars et Place-d’Armes, s’est transformé en un véritable royaume de l’igloo créant une ambiance percutante où malgré le froid, la chaleur ne manquait pas. C’est pour seulement une quinzaine de dollars que pendant près de 5 heures, sous la musique d’artistes électroniques incontournables, les aventureux de l’hiver sont venus se dégourdir les muscles et se réchauffer en dansant avec une foule enflammée. 

Le concours du pire « one piece » a dévoilé l’extravagance de bien des personnes. Après avoir fouillé dans le garde-robe de leur grand-mère, dans le grenier de leur parents ou encore dans les friperies de Montréal, ils en sont ressorti stylé aux années 70-80-90, vêtu de couleurs très « flash » et disons le… de très mauvais goût! Ils ont ensuite mis leur photo sur internet où des gens sont allé voter pour le « one piece » qu’ils considéraient être le pire. Le gagnant était déclaré champion du pire « one piece » de l’Igloofest 2012. Sa photo est disponible sur le site de l’évènement.

Bref, Igloofest est certainement une activité montréalaise à ne pas manquer et qui rendra votre prochain hiver beaucoup plus divertissant! Tentez l’expérience l’année prochaine! Et pour une meilleure idée de l’évènement, allez visiter leur site internet où vous pourrez entre autres voir les photos du concours du pire « one piece » et une liste d’endroits incontournables à Montréal proposées par l’équipe d’Igloofest : www.igloofest.ca/fr/

Autres actualités

4383ccf9 3d2a 43d3 9ac4 3bc413785c48
La langue française est à l’honneur ce week-end. On la célébrera sous bien des coutures en Abitibi-Témiscamingue et à travers les livres à Sept-Îles. Montréal sera quant à elle le point d’attache des amateurs de design en quête d’inspiration !

Publié le : 25 avril 2018

664a6620 f1f1 42d0 ae34 d9c6972058ab
Chaque mois, La Vitrine invite une personnalité montréalaise, ambassadrice de la diversité culturelle, à nous partager ses idées de sorties culturelles. Ce mois-ci, notre invité est artiste multidisciplinaire : Monsieur Ralph A. Maingrette.

Publié le : 02 août 2018