En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Travailleurs qualifiés : 5 000 places pour cette année

Publié le 02 avril 2017
Le Québec acceptera un maximum de 5 000 demandes de CSQ de travailleurs qualifiés pour la période 2017-2018.  Toutes les candidatures devront obligatoirement être soumises par le biais du site internet Mon Projet Québec. L’an dernier, le quota avait atteint 10 000 places mais le ministère de l'Immigration, de la Diversité et de l'Inclusion (MIDI) a donc décidé de le baisser. Limiter le nombre de demandes devrait lui permettre de les traiter plus rapidement. Actuellement, environ 30 000 dossiers seraient en attente d’être étudiés par le MIDI. Ces nouvelles règles vont rendre également rendre le système plus compétitif puisque le principe du « premier arrivé, premier servi » disparaît. Sur son site internet, le MIDI indique que cela permettra de « sélectionner les candidats qui ont les meilleures chances de participer pleinement, en français, à la société québécoise ». Le ministère rappelle que les candidats ayant une offre d’emploi, qu’il aura validée au préalable, peuvent soumettre une demande de CSQ à tout moment, de même que les résidents temporaires qui sont autorisés à présenter leur candidature. Aucune date n’a été encore annoncée pour la réouverture du programme des travailleurs qualifiés, contrairement à celui des investisseurs dont le quota a été porté à 1 900 demandes pour la période allant du 29 mai 2017 au 23 février 2018. Le chiffre a été abaissé à 1 330 pour les ressortissants chinois. Quant aux programmes des entrepreneurs et des travailleurs autonomes, le MIDI ne recevra aucune demande de CSQ cette année. Le programme de l’expérience québécoise (PEQ) n’est pas concerné par ces annonces.

Auteur : Fanny Bourel

Autres actualités

L’identité des Algériens du Québec est indissociable du contexte sociopolitique de leur pays.Pour eux, il y a un avant et un après-Hirak.
Pour la première fois depuis sa création en 2012, le SIIQ sera accessible par tous, où que vous soyez dans le monde - et toujours gratuitement.