En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 07 juillet 2013

Un projet pilote de prêts pour la reconnaissance et la mise à niveau des compétences acquises à l'étranger

1,5$ m de prêts pour la reconnaissance et la mise à niveau des compétences acquises à l’étranger

Peu connu et peu utilisé, un projet pilote lancé depuis novembre 2012 et qui met à disposition des immigrants du Québec 1,5$ m en prêts, risque d’être annulé.

Offrir un appui financier à 200 professionnels formés à l’étranger

Ce projet pilote, appelé Reconnaissance et la mise à niveau des compétences acquises à l’étranger (RMCE), a pour objectif d’offrir un appui financier à 200 professionnels formés à l’étranger désireux de faire reconnaître leurs compétences et d'acquérir les équivalences nécessaires à l’obtention d’un poste dans leur domaine au Québec. Ce programme de financement pour aider les travailleurs formés à l'étranger est le résultat d'une entente entre le gouvernement fédéral  et le Fonds Communautaire d’Emprunt de Montréal-ACEM en partenariat avec le Mouvement Desjardins et la Compagnie F entrepreneuriat féminin.

Un prêt maximal de 10 000 dollars

Pour être éligible au prêt RMCE, vous devez répondre à certains critères comme, par exemple, être immigrant au Canada depuis 10 ans ou moins, être résident permanent ou réfugié accepté vivant dans la grande région métropolitaine de Montréal, avoir acquis une formation et de l’expérience de travail dans un pays étranger… Pour la liste complète de toutes les conditions d’éligibilité : www.acemcreditcommunautaire.qc.ca/fr/rmce Ensuite, si votre candidature est retenue, vous aurez accès à un prêt (avec un montant maximal de 10 000 dollars) qui vous permettra de payer les frais de : - Scolarité pour les formations de courte durée (2 ans ou moins) - Formation linguistique - Examen et de déplacement pour prendre part aux examens - Évaluations de qualification - Cotisations exigées par les ordres professionnels - Achat de matériel et fournitures liés à la formation - Allocation de subsistance pendant la période de formation Cependant, les immigrants intéressés par ce projet pilote doivent s’assurer au préalable de détenir un minimum d’épargne : la période maximale de remboursement du prêt est de 4 ans avec un taux d’intérêt annuel de 4%.

À propos de l’Association communautaire d’emprunt de Montréal

Fondée en 1990, l’ACEM a démarré avec 500 000 $ de capital du prêt provenant d’investissements éthiques amassés auprès de la communauté et du secteur privé. L’objectif de l’ACEM est de donner accès au crédit aux personnes à faible revenu ou à celles exclues du système financier traditionnel. L’ACEM finance aussi des organismes communautaires. L’ensemble des 300 entreprises, coopératives de travail et organisations communautaires aidées par l’ACEM ont généré plus de 20 millions de dollars en activité économique et ont favorisé la création et le maintien de près 1400 emplois sur le territoire de l’Ile de Montréal. A noter qu’il existe également d’autres organismes à Montréal et dans les régions du Québec offrant des solutions de crédit communautaire. Pour en savoir plus, le site web du réseau québécois du crédit communautaire : www.rqcc.qc.ca

Auteur : Maël Cormier

Autres actualités

E5a53f02 a26d 4836 ad6a a6b7a972a373
Découvrez 5 ouvrages de référence pour mieux connaître l’histoire récente du Québec et les grands traits de l’identité québécoise actuelle.

Publié le : 12 novembre 2018

413a3ebd c3fb 4d8c 993c 05cf1c094bf4
Un dossier pratique pour bien comprendre les enjeux et rouages du marché de l'emploi au Québec, du point de vue des salariés comme de celui des employeurs !

Publié le : 02 novembre 2018