En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 04 octobre 2018

À prendre ou à laisser : bien trier ses affaires avant de s'installer au Québec

affaires importer douane importer container

Avant de (re)venir chargé de tous vos biens et possessions, posez-vous une question simple : le jeu en vaut-il la chandelle ? De contraintes légales en démarches prohibitives, en passant par l’incontournable question des coûts, prenez le temps de déterminer ce qui vaut la peine d’amener avec vous ou pas. Voici de quoi vous aider à dresser votre grille de priorités ! 

Votre statut d’immigration

Avant toute chose, sachez qu’un immigrant répond à une définition officielle de l’agence des services frontaliers du Canada, d’où une différence de la législation des douanes et de celle relative à l’immigration à proprement parler. Ainsi, les biens qui vous accompagnent sont traités différemment selon votre statut, selon que vous soyez citoyen canadien ou résident permanent, d’une part, ou bien non canadien (visiteur, étudiant, travailleur temporaire, demandeur d’asile ou entreprise non canadienne), d’autre part. La première étape consiste donc à vous renseigner sur ce que vous pouvez amener avec vous, dans quelles conditions et selon quelle procédure.

Les dépenses

Vous devez prévoir le coût du déménagement, mais également, le cas échéant, celui de l’entreposage de vos biens, en plus du montant dont vous devrez vous acquitter à la douane.

Choisissez un déménageur habitué au circuit entre votre pays et le Canada. Les tarifs dépendent des assurances que vous prendrez, donc comparez bien les devis dans le détail. Vous partez avec 5 m3seulement ? Payez moins en bénéficiant d’un regroupement avec d’autres personnes.

Si vous vous installez en hiver (par températures négatives), il est possible que le déménageur vous propose de faire envoyer votre vin au printemps, dans un conteneur séparé. Il y aura un petit supplément à débourser.

Vous devrez récupérer votre marchandise dans les 40 jours (maximum) suivant son arrivée. Dans le cas où vous ne pouvez pas, prévoyez un entreposage en garde-meuble. Cela a un coût qu’il faudra intégrer au budget.

Lors de votre arrivée en tant que travailleur temporaire ou résident permanent, vous serez exempté de frais de douanes pour vos effets personnels et domestiques : meubles, appareils ménagers, vêtements, vaisselle, etc. Vous devez toutefois présenter une liste descriptive avec une estimation de prix, à l’agent des douanes.

Vous devrez payer des droits de douane pour les produits du tabac, pour toute boisson alcoolisée au-delà de 1,14 litre (1,5 litre de vin et 8,5 litres de bière ou ale) ainsi que pour les plantes, les aliments et les armes à feu, que vous aurez de toute façon déclarés au préalable. Le montant est calculé en fonction des valeurs respectives.

Les appareils électriques 

Si vous ne pouvez vraiment pas vous passer du superbe téléviseur que vous venez d’acquérir, vous devrez anticiper en vous procurant des convertisseurs de voltages. En effet, ici, le courant électrique n’est pas distribué à la même tension qu’ailleurs dans le monde. À vous de décider si cela vaut la peine d’acheter plusieurs transformateurs pour apporter votre console de jeux vidéo ou un lecteur de DVD qui sera peut-être zoné et qui ne fonctionnera donc pas avec les supports nord-américains. D’autant que si les ordinateurs, téléphones et autres ont été prévus pour fonctionner sur l’ensemble des tensions de 100 à 240 volts avec un simple adaptateur, ce n’est pas le cas pour tous les appareils. Vérifiez cela directement au dos des différents appareils ou reportez-vous au guide d’utilisation.

Les véhicules

Oubliez l’idée d’apporter votre voiture ou votre moto avec vous. Afin de protéger le sol des maladies ou des espèces envahissantes, tout ce qui pourrait être éventuellement contaminé par de la terre ne passe pas la frontière du Canada. Ce peut être le cas des véhicules, en raison des pneus, mais aussi de certains équipements qui susceptibles de présenter des risques… Dans la pratique, ce sont surtout les véhicules motorisés qui entraînent des complications, à moins de remplir un grand nombre de conditions et de vous conformer à de dissuasives et onéreuses exigences. À moins d’y accorder une valeur sentimentale particulière, vous aurez plus vite fait de vendre votre voiture et d’en racheter une ici.

Et le reste…

Des mesures restrictives s’appliquent à certains produits et objets. C’est le cas, par exemple, des matelas usagés, qui doivent être traités par fumigation. En règle générale, le reste de vos biens devra être soumis à l’épreuve du rapport coût-valeur utile ou coût-valeur sentimentale, au cas par cas. Bâtissez votre propre liste d’indispensables et des choses qui le sont moins, mais qui ont une place dans votre vie et… faites votre propre tri !

***

Vous cherchez une banque spécialisée dans l’accueil des nouveaux arrivants? La Banque Nationale du Canada vous propose de rencontrer des conseillers aptes à vous guider dans les étapes financières de votre vie au Québec.

Auteur : Banque Nationale du Canada

La Banque Nationale est la principale institution bancaire au Québec et l’une des plus importantes banque au Canada. Grâce à sa gamme de services bancaires bien adaptés aux nouveaux arrivants, elle vous accompagne pour faciliter votre installation au Canada.

En savoir plus

Autres conseils d'experts

88efc32e 8236 4959 ac8d a9bf0141f4bf
Profiter de son installation au Québec pour se tourner vers des études aux cycles supérieurs, c'est possible. Faites appel aux spécialistes du milieu pour connaître les astuces qui vous ouvriront les portes d’une vie professionnelle épanouie.

Publié le : 16 octobre 2018

2656f9e1 7669 4d01 88c0 627f1269358d
À votre arrivée au Québec, ne vous laissez pas intimider par les changements qui vont s'imposer à vous. Renseignez-vous sur votre ville d'accueil et suivez ces quelques conseils qui vont vous aider à vous intégrer une fois installé dans la province.

Publié le : 12 octobre 2018