En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 12 juin 2018

Bonnes vacances en français!

voyage-en-francais

Les papillons virevoltent, les oiseaux chantent, et l’idée des vacances nous sourit déjà. Pour les nouveaux arrivants allophones, c’est le moment de s’approprier le vocabulaire français des vacances. Justement, la méthode Par ici les y prépare, dans une démarche leur permettant de découvrir des situations authentiques et de s’immerger dans la vie quotidienne.

Une saison propice aux échanges

L’été est le moment idéal pour s’accorder une pause enchantée afin de profiter du beau temps et de planifier ses vacances. Effectivement, la majorité de gens met plus volontiers le nez dehors lorsque la température se réchauffe. C’est l’occasion rêvée de faire connaissance avec des voisins rapidement croisés durant l’hiver. C’est aussi le moment de saisir la balle au bond en leur demandant conseil au sujet des incontournables : quelles sont les activités sportives ou culturelles et les trouvailles gastronomiques ou historiques à découvrir? Où passer une fin de semaine au Québec? Comment planifier des vacances en famille? L’immersion dans le français oral s’impose : voilà l’occasion d’acquérir du vocabulaire.

Le lieu de villégiature

Bien souvent, les difficultés débutent dès le choix d’un lieu de villégiature, qui devra répondre aux attentes de chacun. Dans cette quête de paysages de carte postale et d’expériences nouvelles, il est utile de connaitre des expressions ayant trait à la géographie tout comme aux moyens de transport. Certaines régions ne sont pas accessibles par la route ; pour l’entendre et savoir comment s’y rendre, il faut comprendre les mots qui l’indiquent : parler la langue permet d’interpréter correctement des plans et des cartes. Pour des vacances réussies, les immigrants doivent se familiariser avec les expressions liées aux activités de loisirs, comme le jardinage, la randonnée pédestre ou la plongée sous-marine, mais aussi savoir s’inscrire à de telles activités. Nul doute qu’ils entendront et utiliseront fréquemment ce vocabulaire, que ce soit pour échanger avec un agent de voyages, pour consulter des guides touristiques ou pour faire leurs propres recherches sur internet. À ce sujet, la véritable mine d’informations qu’est internet ne sera pas utile aux non francophones si son contenu leur est incompréhensible. Là encore, ce n’est pas sorcier; puisque les sites liés aux vacances communiquent souvent l’information de la même façon, les mots qui y reviennent régulièrement, comme sentier, parc et compagnie, ouvriront aux nouveaux arrivants un monde de découvertes dès qu’ils seront acquis.

L’organisation du séjour

Trouver un lieu de villégiature, c’est bien, mais l’étape suivante consiste à réserver un endroit où dormir. Le champ lexical de l’hébergement est à l’image d’une offre québécoise formidablement variée, que l’on recherche l’aventure en pleine nature ou le confort urbain. Si certains veulent passer la nuit à la belle étoile ou dans un abri insolite, d’autres chassent les offres spéciales pour profiter au rabais des hôtels huppés. Cette variété caractérise aussi la restauration, particulièrement en cette période estivale où les crustacés sont mis en vedette sur les bonnes tables. Il est de notoriété publique que savoir nommer ce qui se trouve dans son assiette est toujours plus rassurant que de nager dans l’inconnu... D’ailleurs, il en est de même en tout : plus personne ne se lance dans une visite touristique sans avoir d’abord parcouru les avis des uns et des autres sur internet. Encore une fois, les expressions pour vanter les qualités des sites à visiter ou, à l’inverse, pour en souligner les points négatifs deviennent vite indispensables au nouvel arrivant qui souhaite que ses premières vacances québécoises lui laissent un souvenir joyeux indélébile!

Nouvel arrivant? Saviez-vous qu’il existe une méthode originale d’apprentissage du français, adaptée à la société québécoise et qui vous plonge directement dans une foule de situations authentiques de la vie quotidienne? La méthode Par ici est faite pour vous!

Auteur : Distribution HMH

Distribution HMH, fondée en 1960 par Claude Hurtubise, c'est aujourd'hui plus de 11 000 titres au catalogue et près de 5 400 points de vente.

En savoir plus

Autres conseils d'experts

B7d96853 02b4 4999 a24b 428acc2344d1
Quelles sont les solutions qui s’offrent aux immigrants qui souhaitent travailler dans leur domaine d’activité ?

Publié le : 15 août 2018

569b0069 1a62 4a6d 875f 11a6552422d0
Trouver un logement est la priorité du nouvel arrivant au Québec. Voici quelques pistes pour aiguiller vos recherches.

Publié le : 16 août 2018