En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 06 septembre 2018

C'est (encore) l'été, il est temps de préparer vos vacances de Noël !

préparer vacances noël

À peine rentrés des vacances estivales que déjà beaucoup se préparent aux fêtes de fin d’année. Que vous projetiez de retourner dans vos familles ou simplement vous faire bronzer sous le soleil du Mexique pendant les premières vagues de froid, mieux vaut s’y prendre en avance pour profiter des meilleurs tarifs et s’éviter les mauvaises surprises. Voici quelques conseils pour une fin d’année réussie - et sans se ruiner.

C’est bien connu : plus on approche de la date de départ souhaitée, plus les billets d’avion sont coûteux et, à moins d’obtenir une promotion de dernière minute pour s’envoler, difficile d’avoir un bon prix lorsqu’on attend au dernier moment pour réserver.

Mais pour ce qui est des vacances de Noël, on ne peut pas compter sur les promotions tardives pour rejoindre sa famille à cette période. Les vols se remplissant rapidement, ce sont les prix des billets qui s’envolent les premiers. Mieux vaut donc choisir sa destination et réserver ses places suffisamment à l’avance – la grande question étant : combien de temps à l’avance… ?

Préparer Noël en été

Le mot d’ordre est : le plus rapidement possible. Et ce, même si ça signifie réserver alors qu’on vient tout juste de revenir des vacances estivales... ou même que nous ne soyons pas encore partis ! Déjà, les compagnies aériennes et les agences de voyages affichent parmi leurs prix les plus bas.

Toutefois, se préparer cinq mois d’avance n’est pas toujours une solution envisageable. Les plus motivés peuvent s’y prendre dès la sortie des billets par les compagnies aériennes, soit environ 300 jours avant la date de départ prévue, tout dépendamment des compagnies aériennes. De cette façon, on s’assure le meilleur prix et le plus important, une place !

Quelques trucs pour obtenir le meilleur prix

Dénicher la meilleure offre est un sport souvent fastidieux, notamment dans la navigation entre les sites internet… à moins d’avoir les bons outils. Quelques sites Internet et applications font tout le travail pour vous. Par exemple, sur la plateforme Yulair, vous n’avez qu’à indiquer ce que vous souhaitez surveiller, par exemple les vols Montréal-Paris entre le 23 décembre et le 2 janvier, et le site s’occupe de vous faire parvenir des alertes de bas prix par courriel.

Parmi les plateformes, on compte également Les vols d’Alexi. Ce dernier a créé un programme mettant le doigt sur les erreurs de prix des compagnies aériennes. Il a déjà réussi à obtenir un vol Montréal-Paris pour 195 $.

L’application Hopperest également à prendre en note. Elle repère non seulement les plus bas prix, mais sait aussi déterminer s’ils auront tendance à grimper ou chuter prochainement. Par exemple, les vols pour le Mexique peuvent encore descendre un peu, si l’on se fie à leurs estimations. Par contre, il ne faut pas trop attendre, puisque la plateforme prévoit que les prix connaîtront une augmentation de plusieurs centaines de dollars d’ici le mois de décembre.

Une autre option s’offre à vous si vous êtes armé de patience et aimez voyager léger. Quelques compagnies à bas prix (low cost) ont fait leur apparition ces dernières années au départ de Montréal. Il faut toutefois prévoir des frais supplémentaires pour la nourriture et les bagages, et souvent, il s’agit d’un vol comprenant une ou plusieurs escales. Mais ces inconforts en valent la peine lorsqu’une économie de 400 $ est au bout du compte.

Bons préparatifs !

Auteur : Immigrant Québec

Immigrant Québec informe toutes les personnes désireuses de s’installer au Québec sur l'immigration et la vie dans la Belle Province.

En savoir plus

Autres conseils d'experts

Ed72b66e 3bdc 476a 8ef6 d7735730c60d
L’hôtellerie de luxe offre des opportunités de carrières exceptionnelles au Québec, particulièrement en régions, où les établissements n’hésitent pas à prendre une part active dans la formation des jeunes talents et à encourager leur formation continue.

Publié le : 14 février 2019

6c63f478 ade1 49b9 b570 68730c426716
L’hiver, le plus dur n’est pas forcément de savoir conduire sur chaussée glissante. Des actes anodins, comme trouver une place de parking praticable et retrouver son véhicule à l’endroit où on l’a garé, sont en réalité semés d’embûches.

Publié le : 11 janvier 2019