En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Chercher un emploi en temps de pandémie

Publié le 26 mai 2020
Chômage recherche emploi travail

Entre timide déconfinement, réouverture hautement contrôlée de certains commerces, entreprises au ralenti dans une province où le taux de chômage avoisine les 20 % après avoir connu, il y a quelques mois à peine, des taux records d'activité : le moins que l’on puisse dire, c’est que la période n’est pas idéale pour rester actif dans sa recherche d’emploi. Voici quelques conseils.

Les domaines qui recrutent

Si l’on assiste, depuis le début de la crise, à plus de mises à pied que de recrutements, certains secteurs restent malgré tout en éveil. N’hésitez pas à consulter régulièrement les sites de recherche d’emplois habituels, mais aussi les nombreux groupes Facebook d’annonces d’emplois, sources inépuisables de jobs en tous genres.

De son côté, la province a mis en place une plateforme provisoire pour accompagner les employeurs ayant un besoin urgent de main d’œuvre. À l’heure où nous écrivons cet article, ce sont 429 offres d’emplois urgents qui sont en ligne.

Autre initiative intéressante, le site emploiessentiel.ca, qui référence les offres d’emploi des « entreprises essentielles » du Québec.

Restez également à l’affût de la presse généraliste : il y a quelques semaines, TVA Nouvelles publiait par exemple une liste d’employeurs essentiels cherchant à recruter. Le Journal de Québec annonçait quant à lui que plusieurs ministères québécois recrutaient en masse des « soldats » de l’informatique pour contrer d’éventuelles cyberattaques.

Enfin, n’hésitez pas regarder du côté des organismes spécialisés en employabilité du Québec qui pourraient vous épauler, en fonction de votre domaine et de votre région domiciliaire.

Pensez bénévolat

Votre secteur ne recrute pas beaucoup ce temps-ci ? Pensez à faire du bénévolat ! En ces temps de pandémie, de nombreuses organisations à but non lucratif recherchent des bénévoles. Toujours bien vu sur un CV, le bénévolat peut aussi être un moyen, pour nouveaux arrivants, de se faire des contacts et de mieux comprendre la culture d’entreprise du Québec, et bien sûr de développer de nouvelles compétences.

Affiner son profil 

Nouveaux arrivants ou jeunes travailleurs, c’est peut-être aussi le moment d’en apprendre plus sur votre secteur d’activité et sur les grandes dynamiques qui animent le monde du travail québécois. Profitez-en pour identifier les compagnies qui performent dans votre domaine, pour vous renseigner sur elles et pour établir un premier contact avec les entreprises qui vous intéressent ou avec des professionnels de votre secteur. En la matière, LinkedIn est un outil fort utilisé au Québec.

Tant qu’à faire, profitez aussi de cette période creuse ou de moindre activité pour revoir votre CV : est-il à jour ? Est-il adapté aux employeurs que vous visez ? Est-il au format québécois ? Comment pouvez-vous faire preuve de la créativité que vous n’avez jamais pris le temps de faire aboutir ? Si la majorité votre expérience professionnelle a été constituée à l’étranger, assurez-vous que votre profil est compréhensible ici.

Gérer sa recherche d’emploi depuis la maison 

Pandémie oblige, votre recherche d’emploi devrait avoir lieu essentiellement à la maison, ce qui n’est en général pas la solution la plus payante dans une province qui fait la part belle au réseautage et à la rencontre. Que cela ne vous empêche pas de ménager du temps pour vous. Faites du sport, aérez-vous, faites des pauses et soyez indulgent avec vous-même : une recherche d’emploi n’est jamais facile, encore moins en ces temps troublés.

Si vous êtes amené à passer une entrevue vidéo à distance, assurez-vous de disposer d’une connexion internet correcte, d’une tenue et d’un décor pas trop négligés : un entretien en chemise depuis sa cuisine, d’accord ; en sweat fluo depuis son lit : on évite.

Formez-vous à distance

Votre recherche d’emploi patine trop à votre goût et vous avez le sentiment de stagner ? Pourquoi ne pas en profiter pour apprendre de nouvelles choses ? Sur internet, les plateformes d’apprentissage en ligne ne manquent pas. Parmi elles : Masterclass, My Mooc ou la plateforme EDUlib, développée par HEC Montréal, l’Université de Montréal et Polytechnique Montréal. Récemment, les universités d’élite américaines ont aussi mis des cours à disposition gratuitement. Une façon constructive de prendre son mal en patience, le temps que la situation s’améliore et permette à l’économie de redémarrer.

***

Nos partenaires Desjardins et Kennedy Garceau vous donnent rendez-vous le lundi 8 juin à 14 h (heure de Montréal), dans le cadre d’un webinaire gratuit consacré à la recherche d’emploi au Québec, malgré la crise de la Covid-19. Pour vous inscrire, suivez le lien !

Auteur : Camille Teste

Diplômée de Sciences Po Paris, Camille travaille comme journaliste depuis quatre ans, en presse écrite et à la télévision. Passionnée par les voyages et par l'actualité internationale, Camille a travaillé au Liban, au Royaume Uni, en France et au Maroc avant de s'installer à Montréal.

Autres conseils d'experts

Vous êtes en quête d’un nouvel emploi ? Les agences de placement peuvent avoir un impact décisif dans vos recherches.
Publié le 08 juillet 2020
Étudiants internationaux, vous souhaitez étudier au Québec mais vous n’avez pas encore atteint le niveau requis pour vous engager dans des études universitaires ? Pas de panique, il existe, à l’Université de Montréal, un programme intensif qui vous amènera au niveau requis pour vous inscrire au programme désiré.
Publié le 27 février 2020