Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 16 novembre 2015

Comment retrouver une bonne santé financière ?

Comment retrouver une bonne santé financière ?

Gilles Drouin | Journaliste « La santé financière, croit Martine Marleau, ce n'est pas de vivre selon ses moyens, mais plutôt sous nos moyens. Il y a des gens qui viennent nous consulter et qui auraient les moyens d'épargner plutôt que d'avoir recours au crédit de façon excessive, justement parce qu'ils ne se donnent aucune marge de manœuvre. » En matière de santé financière, le pouvoir de l'épargne est indéniable. Mais comment instaurer l'habitude de « mettre des sous de côté » dans sa routine ?

Éliminer les dettes

« Vivre sans dette, c'est être riche », lance Martine Marleau. Si vous êtes de ceux qui ne comptent plus les achats à crédit au détriment de l'épargne, il est important de régler d'abord vos dettes. Faites le test Endettement : 7 questions incontournables

Épargner tranquillement

Un petit pas à la fois, le pécule s'accumule. Que vous ayez seulement 500 $ ou 1 000 $ de côté, c'est déjà ça et vous n'êtes pas dépourvus devant les imprévus. Il y a une paix d'esprit associée à ce petit coussin. » « Il faut d'abord penser à épargner en oubliant le rendement potentiel », croit la conseillère budgétaire. Si vous accumulez plus d'épargne, il sera toujours temps de penser à effectuer un placement avec une partie de ce petit magot.

Réduire les dépenses

Augmenter ses revenus n'est pas la façon d'épargner. Il faut plutôt réduire ses dépenses. « Les gens qui réussissent à épargner sont ceux qui suivent bien leurs dépenses, remarque Pierre Payeur. C'est en diminuant certaines dépenses discrétionnaires que vous pouvez aussi reporter que vous réussirez à accumuler de l'épargne. » Il est avantageux d'intégrer l'épargne dans son budget, même quand celui-ci est plus serré. « Lorsque les gens achètent une résidence, explique Pierre Payeur, ils devraient toujours se donner une marge de manœuvre entre leur capacité de payer et les paiements à faire. Il est préférable de se donner un coussin de sécurité pour faire face aux imprévus. »

Utiliser son budget

Le mot est lancé : budget. Ce mal-aimé est pourtant loin d'être un exercice fastidieux. « Le budget peut sembler rébarbatif à première vue, reconnaît Martine Marleau, mais l'exercice est simple. Il consiste à planifier ses dépenses en fonction de ses revenus. » Il est facile de comptabiliser les revenus provenant d'un salaire. Plusieurs dépenses sont aussi très régulières (remboursement hypothécaire, prêt automobile, câblodistribution, téléphonie etc.). La conseillère budgétaire suggère de compiler les autres dépenses pendant 2 ou 3 mois. « Très souvent, constate-t-elle, les gens ont alors des surprises. Ils se rendent compte que certaines petites dépenses sont plus élevées qu'ils le croyaient. » Les ACEF donnent des cours sur la façon d'établir un budget. Le Mouvement Desjardins propose le programme d'éducation financière pour jeunes adultes Mes finances, mes choix et l'outil de gestion budgétaire Mon budget, un avantage exclusif aux membres. « Le budget est le reflet de nos choix », rappelle Martine Marleau. Il faut donc prendre un temps d'arrêt et analyser ses dépenses. Ensuite, il s'agit d'établir des objectifs, de réfléchir à ses valeurs. 8 conseils pour stimuler la volonté d'épargne sans se priver
  • Élaborez un projet concret, avec un objectif dans le temps. Écrivez-le !
  • Effectuez des virements automatiques pour ne pas « voir » l'argent.
  • Visualisez votre objectif en affichant bien en vue une photo représentant votre projet.
  • Attendez au moins 24 heures avant de faire un achat qui n'était pas planifié.
  • De temps à autre, laissez votre carte de crédit et de paiement direct à la maison.
  • Conservez une seule carte de crédit, avec un solde à zéro à la fin du mois.
  • Si un paiement est terminé (maison, auto, etc.), continuez le versement vers un compte d'épargne.
  • Allouez-vous un montant fixe hebdomadaire (argent de poche) pour les petites dépenses.

Auteur : Desjardins

1er groupe financier coopératif au Canada. Afin de faciliter votre intégration, nous vous accompagnons pour tous vos besoins financiers.

En savoir plus

Autres conseils d'experts

8deda1ff 9705 4f6e b548 5a2705ec9660
Vous êtes étudiant international, nouvellement gradué, vous souhaitez rester dans le Grand Montréal et intégrer le marché du travail québécois. Informez-vous dès maintenant sur les procédures à suivre, votre avenir vous attend !

Publié le : 02 mai 2018

Bee880cb a8a6 4b49 9255 930111d4757a
J’ai participé à un voyage organisé par la Région Île-de-France et l’Office franco-québécois pour la jeunesse (OFQJ) dans le but de trouver des opportunités de mobilité pour les jeunes qui sortent d’apprentissage et qui souhaitent poursuivre leurs études à l’étranger. Le Québec est une destination idéale pour tous ceux qui ne maîtrisent pas une autre langue que le français.

Publié le : 24 avril 2018