En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Comment réussir son intégration sur le marché du travail

Publié le 15 novembre 2015

Ça y est, vous débutez dans deux semaines, vous avez trouvé l’emploi tant convoité après des mois d’effort et de persévérance. Un mélange de fierté et de fébrilité vous habite depuis que vous avez appris la bonne nouvelle. Il est maintenant temps de bien vous préparer afin de faire valoir vos compétences dès votre entrée en poste et de bien vous intégrer à votre nouvel environnement de travail.

Ce texte vous permettra de réfléchir sur certains aspects qui influenceront la réussite des trois premiers mois d’intégration. Néanmoins, les conseils présentés n’ont pas la prétention d’être la recette infaillible à appliquer dans toutes les situations, à vous de juger comment ces conseils s’appliquent à votre situation personnelle.

La préparation 

Il est fortement conseillé de vous informer sur les priorités de votre organisation. Le rapport annuel de l’entreprise et le plan stratégique sont des outils précieux pour recueillir des renseignements afin de mieux comprendre le lien entre les objectifs de votre fonction et ceux de l’entreprise. La lecture de ces documents vous permettra également de préparer des questions plus précises à poser à votre supérieur immédiat et à vos collègues. Survolez l’historique de l’entreprise, analysez la mission, la vision et les valeurs de celle-ci. Une recherche sur le site internet de l’entreprise vous permettra de retracer la plupart des documents corporatifs, dans le cas contraire, n’hésitez pas à en faire la demande au bureau des ressources humaines ou auprès de la personne responsable de votre embauche. 

Les réseaux sociaux vous permettront également de dégager les priorités actuelles de l’entreprise et les particularités québécoises du secteur d’activités dans lequel vous travaillerez. Cette démarche vous permettra d’évaluer les similitudes et les différences de l’exercice de votre profession au Québec, de connaître vos concurrents et de vous familiariser avec le vocabulaire employé. Saisir les enjeux de l’entreprise vous permettra d’y agir avec pertinence et efficacité.

De plus, il est conseillé de faire le parcours entre votre domicile et votre nouveau lieu de travail en voiture ou en transports en commun et de prendre des précautions nécessaires en cas d’imprévus. Si vous êtes retardé, il est recommandé d’appeler votre employeur pour l’informer de la situation. Le respect des horaires de travail est un signe de fiabilité pour les employeurs québécois.

Les premiers jours 

Le milieu de travail québécois valorise habituellement le pragmatisme et l’efficacité, de même que dans les relations avec les collègues. Vous présenter de façon brève et concise tout en faisant des liens entre votre parcours professionnel et votre nouveau poste est souhaitable. L’heure du dîner sera le moment idéal pour développer des liens avec les membres de votre équipe. C’est aussi une belle occasion pour questionner vos collègues et mieux comprendre leurs fonctions et les liens qu’ils auront à entretenir avec vous dans le cadre de vos fonctions. Vous serez peut-être questionné sur les raisons qui ont motivé votre départ de votre pays d’origine, libre à vous d’aborder le sujet puisqu’il relève de votre vie privée. Une règle non écrite encourage les employés à séparer la vie personnelle de la vie professionnelle.

Vous remarquerez sans doute que les relations entre les collègues et les patrons sont cordiales, ainsi peu de sujets sont tabous. Il est toutefois déconseillé d’aborder des sujets pouvant créer la controverse comme la religion et la politique.

Soyez vous-même et faites valoir vos compétences et expériences à votre nouvel employeur. 

À vous de jouer! 

Le Centre d’éducation multiculturel

 

   

Auteur : Cégep Marie-Victorin – Formation continue

Participe depuis près de 35 ans à la réussite des adultes en formation grâce aux services d’aide et aux programmes d’études qui répondent aux besoins du marché.

En savoir plus

Autres conseils d'experts

À l'approche de la période des déménagements, quelques pistes pour vous familiariser avec le marché de la location au Québec.
Publié le 19 mai 2020
Étudiants internationaux, vous souhaitez étudier au Québec mais vous n’avez pas encore atteint le niveau requis pour vous engager dans des études universitaires ? Pas de panique, il existe, à l’Université de Montréal, un programme intensif qui vous amènera au niveau requis pour vous inscrire au programme désiré.
Publié le 27 février 2020