En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 29 novembre 2017

Comprendre le marché de la franchise au Québec

Nous entendons souvent parler de la franchise. Mais dans les faits, qu’est-ce que cette industrie signifie-t-elle pour le marché québécois? Nous avons décortiqué quelques données pour vous.

Selon les chiffres recueillis auprès du Conseil québécois de la franchise (CQF), il a été estimé qu’en 2017, la franchise au Québec allait générer un chiffre d’affaires de 25.8 G$, contre 22.5 G$ en 2014, pour un poids relatif de 7.5 % du produit intérieur brut (PIB) de la province.

Il existe présentement près de 500 franchiseurs ou enseignes différentes ayant au moins un point de vente au Québec. Et même si nous avons assisté à la disparition de 22 bannières, 93 nouvelles ont été créées.

Et les franchisés dans tout ça? 

Toujours selon le CQF, il y aurait actuellement 12 139 points de vente au Québec dont 66 % seraient gérés par des franchisés, les 34 % étant gérés directement par les franchiseurs sous le modèle corporatif. Le nombre de commerces aurait connu une augmentation nette de 1 566 comparativement à 2014.

Les emplois? Plus de 200 000 d'entre eux ont été répertoriés, contre 187 881 en 2014 : une croissance de 6.6 % sur 36 mois.

L’industrie de la franchise en croissance

Ces données démontrent à quel point l’industrie de la franchise au Québec est sur une belle lancée. En outre, nombreuses sont les nouvelles bannières qui émergent, dans tous les secteurs d’activités. Au Québec, une grande majorité de franchises disponibles relèvent des domaines de la restauration, de la pharmacie, de la concession automobile ou de l'épicerie. Toutefois, on observe que de plus en plus de franchises émergent d’autres secteurs, ce qui rend le marché dynamique et attrayant. Il s’agit parfois d’enseignes venues d'autres provinces ou étrangères, mais on dénombre aussi parmi elles un nombre croissant d'initiatives et concepts québécois.

Tendance vers le multifranchisage

De plus, alors que les bannières innovent, les façons de faire changent également. Autrefois, les franchiseurs recrutaient majoritairement des opérateurs et très peu d’entrepreneurs. Aujourd’hui, ils choisissent des franchisés qui démontrent un certain degré d’entrepreneuriat (lire aussi Être ou ne pas être… un vrai entrepreneur?) On assiste ainsi à la transformation du portrait du franchisé type : les nouvelles bannières exigent généralement un solide profil entrepreneurial, tandis que les réseaux de franchises dont la stratégie de développement repose sur le multifranchisage choisissent leurs franchisés en fonction de critères particuliers.

Pour réussir dans l’aventure qu’est le franchisage, il importe donc de choisir la franchise qui convient le mieux à votre personnalité, vos compétences, etc. Pour vous aider dans votre réflexion, vous pouvez créer votre profil sur la plateforme Web FlagFranchise. Et c’est gratuit!

Parce que la franchise au Québec, c’est beaucoup plus que des chiffres...

Auteur : FlagFranchise

FlagFranchise est un outil qui cherche, identifie et évalue automatiquement les possibilités d’achat d’une franchise en fonction de vos visées d’entrepreneur.

En savoir plus

Autres conseils d'experts

E7b38a87 ed40 4dd8 a9c2 63a599e079ba
Étape incontournable pour les nouveaux arrivants, l’ouverture d’un compte bancaire au Québec est simple et rapide si l’on s’y est bien préparé. Souad Ouared, directrice du développement des affaires pour les nouveaux arrivants à la Banque Nationale, nous en détaille les différentes étapes.

Publié le : 08 août 2018

4d343b77 8803 41b5 8146 e597b508c140
Vous êtes en vacances ou préparez votre arrivée au Québec, et vous savez que vous ne résisterez pas à l’envie de rapporter quelques souvenirs à manger, à offrir ou à garder. Avant de faire votre valise, voici quelques vous éviter les mauvaises surprises à l’enregistrement de vos bagages ou à votre passage en douanes.

Publié le : 13 juillet 2018