Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 26 juillet 2015

Criminologue : nouvelle profession réglementée au Québec

Le 22 juillet 2015, un 46e ordre professionnel a fait son entrée dans le système professionnel québécois. Il s’agit de l’Ordre professionnel des criminologues du Québec. Cela porte à 54 le nombre de professions réglementées en vertu du Code des professions. 

Comme tous les ordres professionnels, la mission de l’Ordre professionnel des criminologues est d’assurer la protection du public. L’Ordre se dotera des divers mécanismes prévus au Code des professions à cet effet. 

La profession de criminologue 

Les membres du nouvel ordre pratiqueront dorénavant une profession à titre réservé, c’est-à-dire qu’ils seront les seuls à pouvoir utiliser le titre professionnel de « criminologue ». Pour devenir membres, les futurs criminologues devront avoir terminé des études de baccalauréat ou de maîtrise en criminologie. Parmi les activités professionnelles que pourront exercer les criminologues, notons l’évaluation des facteurs criminogènes et le comportement délictueux de la personne ainsi que les effets d’un acte criminel sur la victime, la détermination d’un plan d’intervention et sa mise en œuvre, le soutien et le rétablissement des capacités sociales de la personne contrevenante et de la victime dans le but de favoriser l’intégration dans la société de l’être humain en interaction avec son environnement. 

Certaines activités professionnelles seront d’ailleurs réservées aux détenteurs du permis d’exercice qui sera délivré par le nouvel ordre. Certaines activités professionnelles sont dorénavant exclusivement réservées aux membres de l’ordre des criminologues. 

Criminologues formés hors Québec

Si vous êtes un criminologue formé hors Québec et que vous envisagez d'immigrer au Québec et y exercer votre profession, c’est possible. En effet, l’Ordre devra, conformément à l’article 93 du Code des professions, se doter d’un règlement sur les normes d’équivalence des diplômes délivrés par les établissements d’enseignement situés hors Québec ainsi que sur les normes d’équivalence de la formation d’une personne qui ne détient pas le diplôme requis. Dans l’attente de l’adoption d’un tel règlement, les normes applicables sont déterminées par le décret publié dans la Gazette officielle du Québec le 22 juillet.

386b31af f77b 4fe7 93ea 1aff53a8b933

Auteur : Conseil interprofessionnel du Québec

Le Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ) agit à titre de voie collective des ordres sur des dossiers d’intérêt commun et à titre d’organisme-conseil auprès de l’autorité publique. Comme regroupement des ordres, il est voué à la promotion et à la défense du système professionnel, selon les valeurs qui rassemblent les ordres et en fonction de l’intérêt public. Comme organisme-conseil, il se prononce notamment sur les projets de loi ou de règlement touchant le système professionnel et sur la constitution d’un nouvel ordre ou l’intégration d’un groupe de professionnels à un ordre existant. <a href="https://professions-quebec.org/">Site internet</a>

Autres conseils d'experts

0239fe7a b938 4c64 8a4c de3853424c38
Pour le nouvel arrivant, la maîtrise du français est un facteur déterminant pour une intégration rapide. Pour les non-francophones, il s’agit donc de planifier son apprentissage du français en fonction de son objectif professionnel et du parcours « scolaire » (professionnel, universitaire ou collégial), nécessaire à sa réalisation.

Publié le : 23 mai 2018

Fb3ff51d 4f04 473c 8577 f3d6f3edb27c
Qui n’a pas déjà goûté à une viennoiserie ou une pâtisserie Première Moisson ? Ce que vous ne savez peut-être pas c’est que Première Moisson est aussi une entreprise où les nouveaux arrivants sont les bienvenus.

Publié le : 23 mai 2018