En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 26 juillet 2015

Criminologue : nouvelle profession réglementée au Québec

Le 22 juillet 2015, un 46e ordre professionnel a fait son entrée dans le système professionnel québécois. Il s’agit de l’Ordre professionnel des criminologues du Québec. Cela porte à 54 le nombre de professions réglementées en vertu du Code des professions. 

Comme tous les ordres professionnels, la mission de l’Ordre professionnel des criminologues est d’assurer la protection du public. L’Ordre se dotera des divers mécanismes prévus au Code des professions à cet effet. 

La profession de criminologue 

Les membres du nouvel ordre pratiqueront dorénavant une profession à titre réservé, c’est-à-dire qu’ils seront les seuls à pouvoir utiliser le titre professionnel de « criminologue ». Pour devenir membres, les futurs criminologues devront avoir terminé des études de baccalauréat ou de maîtrise en criminologie. Parmi les activités professionnelles que pourront exercer les criminologues, notons l’évaluation des facteurs criminogènes et le comportement délictueux de la personne ainsi que les effets d’un acte criminel sur la victime, la détermination d’un plan d’intervention et sa mise en œuvre, le soutien et le rétablissement des capacités sociales de la personne contrevenante et de la victime dans le but de favoriser l’intégration dans la société de l’être humain en interaction avec son environnement. 

Certaines activités professionnelles seront d’ailleurs réservées aux détenteurs du permis d’exercice qui sera délivré par le nouvel ordre. Certaines activités professionnelles sont dorénavant exclusivement réservées aux membres de l’ordre des criminologues. 

Criminologues formés hors Québec

Si vous êtes un criminologue formé hors Québec et que vous envisagez d'immigrer au Québec et y exercer votre profession, c’est possible. En effet, l’Ordre devra, conformément à l’article 93 du Code des professions, se doter d’un règlement sur les normes d’équivalence des diplômes délivrés par les établissements d’enseignement situés hors Québec ainsi que sur les normes d’équivalence de la formation d’une personne qui ne détient pas le diplôme requis. Dans l’attente de l’adoption d’un tel règlement, les normes applicables sont déterminées par le décret publié dans la Gazette officielle du Québec le 22 juillet.

Auteur : Conseil interprofessionnel du Québec

Le Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ) agit à titre de voie collective des ordres sur des dossiers d’intérêt commun et à titre d’organisme-conseil auprès de l’autorité publique. Comme regroupement des ordres, il est voué à la promotion et à la défense du système professionnel, selon les valeurs qui rassemblent les ordres et en fonction de l’intérêt public. Comme organisme-conseil, il se prononce notamment sur les projets de loi ou de règlement touchant le système professionnel et sur la constitution d’un nouvel ordre ou l’intégration d’un groupe de professionnels à un ordre existant. <a href="https://professions-quebec.org/">Site internet</a>

Autres conseils d'experts

Entamer la conversation et apprendre à connaître de parfaits inconnus lors d’un événement vont requérir une certaine dose de courage et d’ouverture. À moins de connaître quelques astuces qui vont faciliter votre approche et mettre tout le monde en confiance !

Publié le : 26 avril 2019

Peut-on inscrire son enfant dans une école anglophone ? Une question loin d’être anodine dans la seule province francophone du Canada.

Publié le : 25 avril 2019