En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 13 février 2019

Épargnez avec le CÉLI !

Le compte épargne libre d’impôts, ou CÉLI, est l’une des épargnes préférées des Canadiens, et pour cause : il permet de mettre de l’argent de côté à son rythme et sans être pénalisé par l’impôt sur les gains générés. Pour mieux en comprendre toutes les subtilités voici quelques informations essentielles à connaître.

Un CÉLI, à quoi ça sert ?

Il est toujours rassurant d’avoir un peu d’argent de côté, au cas où. Une opération médicale à financer, un lave-linge à remplacer, un billet d’avion à réserver en dernière minute ou simplement des vacances à programmer ? Pour éviter de vous laisser surprendre par les imprévus, grands ou petits, de la vie, prenez l’habitude d’alimenter un compte disponible en toute occasion. Le CÉLI est ce qu’il vous faut. Il s’agit d’un un régime fiscal qui peut vous dépanner rapidement si nécessaire, ou vous laisse épargner en vue de votre retraite.

Quels sont les avantages du CÉLI ?

Le CELI est une enveloppe fiscale qui vous permettra de placer des fonds sur le support que vous aurez définit avec votre conseiller financier et dont l’avantage est de défiscaliser les rendements générés.

Il est facile d’utilisation et aussi l’un des comptes les plus flexibles du marché.

C’est un produit d’investissement que l’on peut gérer même sans grandes connaissances bancaires. Un autre avantage est qu’il n’est pas obligatoire d’effectuer des versements fixes : vous y déposez de l’argent quand vous le voulez, jusqu’à un montant maximum déterminé à l’avance chaque année avec votre conseiller.

À quelles conditions peut-on ouvrir un CÉLI ?

Vous voulez ouvrir un CÉLI ? Rien de plus simple. Il vous suffit de remplir trois conditions : avoir 18 ans ou plus, être résident fiscal canadien et donc d’avoir l’autorisation de l’Agence du Revenu du Canada (ARC) de cotiser et enfin avoir un numéro d’assurance sociale (NAS). Ce sont là les seuls prérequis pour ouvrir votre CÉLI. Nous recommandons aux nouveaux arrivants de valider avec l’Agence du Revenu du Canada vos droits.

Y a-t-il des démarches particulières à suivre ?

Vous pouvez accéder au compte épargne libre d’impôts dans n’importe quel établissement financier en communiquant simplement les justificatifs énoncés plus haut. Certains d’entre eux vous proposent même la possibilité d’en ouvrir un en ligne. Mais étant donné que vous pouvez choisir le type de CÉLI auquel vous souhaitez souscrire, il est judicieux de prendre rendez-vous avec un conseiller, qui sera le mieux placé pour vous en expliquer le fonctionnement. Il pourra aussi vous proposer un plan ciblé, après avoir dressé avec vous un portrait de vos objectifs et de votre tolérance au risque, facteurs indispensables à connaître pour vous guider à votre avantage.

Doit-on payer des impôts sur les montants cotisés et les intérêts ?

Les sommes déposées sur le CÉLI ne sont pas déductibles de vos impôts. Mais la bonne nouvelle est que vous ne payez aucun impôt non plus sur les gains générés. Veillez toutefois à ne pas dépasser le plafond de cotisation que vous êtes autorisé à y déposer, ou vous risqueriez de devoir payer en impôts l’équivalent de 1 % des contributions excédentaires par mois. En 2019, ce plafond annuel est de 6 000 $ CAN. Toutefois, si vous ouvrez votre CELI cette année, vous pourrez y déposer tous vos droits accumulés depuis votre première année de résidence fiscale au Canada ou si vous êtes fiscalement Canadien depuis 2009 (un maximum 63 500 $ CAN).

Peut-on retirer de l’argent de son CÉLI ?

Retirer de l’argent ou clôturer son CÉLI est possible si le support de placement que vous choisit n’est pas bloqué. Cette épargne est vraiment efficace pour allier flexibilité et non-imposition. De plus, vous n’êtes pas obligé de déposer des sommes importantes pour commencer et vous seriez surpris de voir ce que vous rapporteront 25 $ CAN par semaine au bout de quelques années !

Enfin, sachez qu’aucun de vos droits aux crédits et vos prestations gouvernementales ne seront pas affectés par vos opérations sur votre CÉLI. Tout comme cela n’aura aucune incidence sur votre admissibilité aux crédits fédéraux, tels que l’allocation canadienne pour enfant (ACE) ou des prestations basées sur le revenu.

Prenez contact avec les conseillers de chez Desjardins qui communiqueront avec vous à propos de cette solution d’épargne. Vous pouvez également trouver un grand nombre d’informations pratiques sur la page dédiée au CÉLI.

Auteur : Desjardins

1er groupe financier coopératif au Canada. Afin de faciliter votre intégration, nous vous accompagnons pour tous vos besoins financiers.

En savoir plus

Autres conseils d'experts

Découvrez le potentiel et la diversité des opportunités offertes par la Baie-James, dans le Nord-du-Québec !

Publié le : 30 avril 2019

Chaque année, la Ville de Montréal propose un programme de parrainage professionnel sous la forme d’un stage rémunéré de 26 semaines. Une réelle opportunité pour intégrer le milieu du travail québécois.

Publié le : 22 mai 2019