En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 15 août 2018

Et si vous continuiez votre carrière après l'immigration ?

udem carriere immigration

Changer de pays quand on a une carrière déjà bien établie, notamment quand on a déjà derrière soi de longues études, demande courage, détermination et une forte capacité d’adaptation. Des qualités essentielles dont doit faire preuve la majorité des immigrants venant s’établir au Québec. Une question demeure sur toutes les lèvres : quelles sont les solutions qui s’offrent à ceux qui ont envie de rester dans leur domaine d’activité ? 

L’évaluation des diplômes

C’est avec un enthousiasme contagieux que Rogério Bilheiro fait part de son parcours depuis son Brésil natal jusqu’au Québec, où il a décidé de déposer ses bagages en 2011. Pourtant, rien n’était acquis pour ce pharmacien expérimenté et enseignant en pharmacologie : « J’avais des informations souvent incomplètes et particulièrement décourageantes quand elles n’étaient pas erronées. J’ai décidé de me renseigner directement à la source ». Pour exercer son métier, il lui fallait avoir une équivalence que seul l’Ordre des pharmaciens du Québec (OPQ) pouvait lui délivrer. Il a donc commencé par leur envoyer une demande de reconnaissance de diplôme. La voie est alors la même pour tous les métiers dépendant d’un Ordre professionnel. Des vérifications sont effectuées afin de s’assurer que le candidat ne fait l’objet d’aucune plainte dans l’exercice de sa fonction ainsi que pour valider les cours et l’expérience professionnelle. Si tout est conforme, une qualification universitaire est recommandée.

Une qualification spécialement conçue pour les nouveaux arrivants

Partant du postulat que les immigrants diplômés ont déjà reçu une formation en principe de haut niveau, l’Université de Montréal a créé des programmes d’actualisation et de qualification dédiés aux professionnels formés à l’étranger. Beaucoup plus court que des études classiques, il s’adresse spécifiquement à ceux qui ont simplement besoin d’une mise à niveau leur permettant d’exercer leur métier de la même façon que leurs collègues québécois. Pour y prétendre, outre l’autorisation de son Ordre de tutelle, il faut être titulaire de la résidence permanente. Il est alors possible de déposer une demande pour intégrer le programme. Les cours étant en français, des tests de langue sont nécessaires pour évaluer le niveau du candidat. Des entrevues permettant d’apprécier son profil peuvent aussi être prévues. Joanne Bartlett, conseillère d’orientation au Centre étudiant de soutien à la réussite (César) aide les nouveaux arrivants dans le cheminement de leur équivalence : « Des qualifications existent dans des domaines aussi éclectiques que l’audiologie ou l’urbanisme. Les conditions de réussite sont les mêmes que pour les programmes réguliers : si la note minimale n’est pas atteinte, la personne peut être exclue du programme ».

Exercer enfin son métier

« Pour y être admis, il faut de la volonté » rappelle Rogério, qui a réussi à intégrer la qualification en pharmacie à sa deuxième tentative. Après les cours universitaires, il a enchaîné avec un stage inhérent au cursus qu’il a suivi, puis un autre exigé par son Ordre. « Ce n’était pas long, mais chargé » renchérit Tatiana Sanchez, qui a bénéficié du programme de qualification en physiothérapie. « Avec 11 années d’expérience, c’était fatigant de retourner aux études, mais c’était payant, car j’ai beaucoup appris en tant que physio et en tant que personne ». Rogério, qui occupe aujourd’hui un emploi dans son domaine d’études, ajoute que le programme est conçu de manière à permettre aux nouveaux arrivants d’être opérationnels dès leur premier jour au travail. « L’exercice du métier est forcément différent d’un pays à l’autre et être ainsi épaulé m’a permis de me familiariser avec la façon dont les pharmaciens d’ici exercent leur métier, avec toutes les particularités liées au système québécois ».

***

Nouvel arrivant à Montréal ? Vous êtes professionnel formé à l’étranger et souhaitez exercer votre métier ? L’Université de Montréal vous permet d’avoir accès à des programmes d'actualisation et de qualification spécialement conçus pour vous. Informez-vous sur les programmes concernés !

Auteur : Université de Montréal

L’Université de Montréal est le premier pôle d’enseignement supérieur au Québec. Parmi les 600 programmes d’études qu’elle offre à tous ses étudiants, il y a celui que vous cherchez. Trouvez-le dès maintenant !

En savoir plus

Autres conseils d'experts

316d6506 6387 4ab5 a79e c3fd10b694e2
Que vous projetiez de retourner dans vos familles ou simplement vous faire bronzer sous le soleil du Mexique pendant les premières vagues de froid, mieux vaut s’y prendre en avance pour profiter des meilleurs tarifs et s’éviter les mauvaises surprises

Publié le : 06 septembre 2018

F0027572 2f37 4e92 92ec 669aa8934524
Pour consolider son installation dans un nouveau pays, quoi de plus naturel que de vouloir devenir propriétaire de sa voiture, de son logement ou d’avoir des projets qui nécessitent un financement extraordinaire. Voici quelques pistes pour souscrire un prêt au Québec.

Publié le : 04 septembre 2018