En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 21 février 2019

Êtes-vous concerné par les déductions d’impôts ?

déclaration de revenus déductions impôts salarié travailleur autonome

Remplir sa déclaration de revenus n’est jamais une partie de plaisir. Il existe pourtant des moyens de faire face à cette tâche annuelle tout en gardant le sourire ! Que l’on soit salarié ou travailleur autonome, apprendre les subtilités des déductions d’impôts peut s’avérer gagnant. Voici comment y arriver.

Il existe un certain nombre de dispositifs qui permettent aux particuliers de déduire certaines dépenses de leur déclaration de revenus pour payer moins d’impôts, ou selon le cas, d’optimiser leur remboursement d’impôts.

De telles mesures vont naturellement s’appliquer au volet fédéral de la déclaration de revenus. D’autres sont laissés à la discrétion des provinces. C’est ainsi que Revenu Québec prévoit une large panoplie de déductions possibles, dont certaines spécifiques aux nouveaux arrivants.

Je suis travailleur autonome 

Comme dans de nombreux pays, les travailleurs autonomes ont la possibilité de réduire le montant de leurs impôts. Les dépenses reliées à leur activité peuvent être prises en compte et se soustraire à la somme déclarée. Si vous êtes dans cette situation, cela va sans dire que vous ne pouvez déclarer que ce qui a un lien direct avec l’exercice de votre travail. Un graphiste ne peut pas faire passer ses nuits d’hôtel en frais admissibles, sauf s’il a agi officiellement dans un contexte professionnel. De même, les personnes qui travaillent à la maison, depuis un espace aménagé de leur domicile, ne peuvent pas déduire l’ensemble de leur loyer, mais une part proportionnelle à la surface utilisée pour leur activité. En outre, pensez à conserver toutes les factures que vous déduisez, à titre de preuves fiscales, afin de vous protéger dans l’éventualité d’une vérification qui pourrait avoir lieu de manière aléatoire.

Je suis salarié d’une entreprise

En fonction du type d’emploi, certains salariés peuvent être amenés à déduire des dépenses de leurs impôts. Deux cas de figure se présentent :

  • votre employeur rembourse tous les frais liés à votre activité sur présentation des pièces justificatives. Dans ce cas, aucune déduction n’est possible ;
  • votre employeur ne rembourse pas ces frais, mais vous autorise à les déduire dans votre déclaration de revenus. C’est le cas par exemple des vendeurs à commission qui ont, entre autres, des dépenses de déplacement ou de fournitures de bureau. L’employeur doit donner son approbation par la signature d’un formulaire (T2200) destiné au gouvernement. Cependant, il faut avoir en tête que les variétés de déductions sont plus limitées que celles rattachées au travailleur autonome. De plus, les dépenses ne peuvent pas dépasser le montant des commissions reçues. Par exemple, si vous avez gagné 3 000 $ CAN, mais que vous avez eu 4 000 $ CAN de frais, vous ne pourrez déduire que 3 000 $ CAN. En somme, les dépenses excédentaires ne donnent pas lieu à des déductions d’impôts.

Le cas particulier des personnes de métier

Certains corps de métiers exigent des salariés d’avoir leurs propres instruments. L’exemple type est celui des mécaniciens, lesquels même s’ils sont employés dans un garage, doivent acheter leurs outils. Ils peuvent alors déduire cette dépense lors de la production de leur déclaration de revenus. Parmi les personnes de métier, on peut trouver des musiciens qui ont leur propre instrument de musique ou des métiers comme les camionneurs. Ces derniers ont parfois des employeurs qui fournissent un forfait pour des dépenses (les déplacements, hébergement, repas, etc.) qui, s’il est dépassé ou non remboursé, entre dans la partie déduction fiscale. Vérifiez votre admissibilité à la catégorie des gens de métier.

Impôts 

Si vous avez un numéro définitif d’assurance sociale (NAS), vous pourrez déclarer vos revenus en ligne. En revanche, si vous êtes travailleur temporaire, il vous faudra passer par l’envoi papier de votre déclaration. Si vous êtes un tant soit peu débrouillard et avez le goût de vous occuper vous-même de vos impôts, il est facile de le faire leur grâce au logiciel ImpôtExpert EN LIGNE. Celui-ci vous guide pas à pas en vous posant des questions, comme lors d’une entrevue classique. La déclaration est parfaitement personnalisée et les formulaires sont générés à partir des réponses fournies et des renseignements saisis lors de l’entrevue. La cerise sur le gâteau réside dans la gratuité d’ImpôtExpert EN LIGNE pour les revenus inférieurs à 20 000 $ CAN, ainsi que pour les nouveaux arrivants !

***

Vous produisez votre première déclaration de revenus au Québec ? Faites-vous aider par ImpôtExpert. Avancez étape par étape dans la déclaration jusqu’à l’envoi direct via le site aux deux paliers gouvernementaux (provincial et fédéral) des impôts.

Auteur : ImpôtExpert

ImpôtExpert est le logiciel d’impôt pour les consommateurs canadiens de Thomson Reuters. ImpôtExpert sert la communauté des professionnels de l’impôt avec des produits de préparation de déclarations de revenus depuis plus de 25 ans.

Autres conseils d'experts

Si le cannabis est désormais légal au Canada, des règles strictes encadrent sa consommation, sa détention, son achat et sa transport.

Publié le : 08 août 2019

La gestion de ses comptes bancaires relève, au Québec, de pratiques nord-américaines que les nouveaux étudiants internationaux doivent rapidement maîtriser pour profiter pleinement de leur vie financière.

Publié le : 03 septembre 2019