En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 14 mars 2016

Être accompagné dans sa recherche d'emploi "à la québécoise"

Les nouveaux arrivants présentent généralement un niveau de scolarité élevé se caractérisant par une forte proportion de détenteurs de diplômes universitaires, soit 37%. Ils sont d’ailleurs sélectionnés, en partie, pour cette raison.  Pourtant, plusieurs d’entre eux considèrent le retour aux études comme la voie royale pour l’entrée sur le marché du travail québécois.

Voici de nombreuses raisons souvent évoquées pour justifier un retour sur les bancs aux études, qui s’avèrent être des obstacles qu’il est possible de surmonter.

  • Commentaires de l’entourage qui se manifestent sous forme de croyances limitatives. Ex : « Tu n’arriveras pas à décrocher d’emploi sans aller te chercher un diplôme québécois ! ».
  • Incapacité de décrocher cette « fameuse première expérience », par manque de réseau.

Conseil : Vous êtes le meilleur juge pour vous-même !  Prenez le temps de valider la  véracité de ce qui vous a été dit. Un excellent moyen pour avoir l’heure juste est de rencontrer des professionnels de VOTRE domaine d’expertise. On appelle cette technique de réseautage, la RENCONTRE D’INFORMATION. Informez-vous auprès d’un professionnel en employabilité sur les moyens d’utiliser cette approche efficacement. Votre réseau professionnel se bâtit et il pourrait devenir votre meilleur allié.

  • Découragement suite à l’envoi d’une centaine de cv ne débouchant sur aucun entretien d’embauche.
  • Manque de connaissance du marché et de la culture du travail au Québec.

Conseil : La recherche d’emploi demande de l’énergie. Elle est comparable à un travail à temps plein. Elle comporte plusieurs manières de faire propres à la culture québécoise. Dans un premier temps, assurez-vous d’ADAPTER vos OUTILS PROMOTIONNELS tels que votre curriculum vitae ainsi que votre lettre de motivation. Ensuite, informez-vous sur les différences entre le MARCHÉ OUVERT et le MARCHÉ CACHÉ. En combinant ces 2 approches dans votre recherche d’emploi, vous augmentez vos chances de décrocher une première entrevue. En vue de vous préparer à cette « première », des SIMULATIONS D’ENTREVUES FILMÉES  pourraient vous être d’une grande utilité.

  • Nombreuses promotions de formation offertes dans différentes institutions scolaires.

Conseil : Il peut être très tentant de repartir à zéro et de se projeter vers un avenir meilleur en envisageant un retour aux études. Questionnez-vous : «Ai-je bien appliqué toutes les TECHNIQUES PROACTIVES de recherche d’emploi ? » « Ai-je VALIDÉ sur le terrain, la NÉCESSITÉ de faire une MISE À NIVEAU ? » « Est-ce mon découragement qui me propulse vers un retour aux études ? »

  • La précarité financière et la vulnérabilité psychologique que peuvent entraîner le processus migratoire.

Conseil : Sortez ! Plusieurs ressources sont à votre disposition. La recherche d’emploi entraîne des hauts et des bas. N’hésitez pas à parler de vos inquiétudes et découragements à votre conseiller(ère) en emploi.

Il va s’en dire qu’il est astucieux, pour les nouveaux arrivants, de s’accorder un temps de réflexion pour définir un plan d’action adéquat, arrimé à leurs compétences et à la réalité de leur domaine d’expertise. Cette démarche pourrait être maximisée si vous êtes guidés par un professionnel en employabilité.

Auteur : Centre des femmes de Montréal

Ressource répondant aux besoins des femmes et des familles. Le Centre offre un éventail de services personnalisés (première ligne et recherche d’emploi)

En savoir plus

Autres conseils d'experts

6b6fe473 8014 496f 83b9 f20ff3d6feb8
Nombreux sont celles et ceux pour qui la perspective d’hivers rigoureux ne constitue pas un frein à leur rêve de Québec. On connaît bien certaines des raisons qui attirent les travailleurs et les familles, comme l’emploi et la qualité de l’enseignement. Mais comment comprendre que tant de gens cherchent à venir vivre ici ?

Publié le : 01 mai 2018

580715a9 b410 450b 8be7 3b5b7b436047
Comprendre et se faire comprendre est un défi formidable pour les nouveaux arrivants* allophones. Par ici propose de leur enseigner le français par l’écoute, la discussion et la lecture, en tenant compte des obstacles fréquemment rencontrés au cours d’une journée normale. En voici sept moments clés :

Publié le : 24 avril 2018