Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 01 août 2016

Étudiants étrangers : choisir sa formation

Le système québécois se distingue par plusieurs spécificités propres à la province. Si vous cherchez à poursuivre ou reprendre votre formation sur le sol québécois, vous avez sûrement de nombreuses questions concernant le choix de votre formation : par où commencer vos recherches ? Quels sont les établissements qui correspondent à votre domaine d’études ? Qu’est-ce qu’un cégep ? Ce sont tout autant de questions auxquelles cet article tente d’apporter les réponses.

L’enseignement collégial et l’enseignement universitaire forment les deux blocs de l’enseignement supérieur. Bien que les établissements collégiaux soient principalement administrés par les cégeps (collèges d’enseignement général et professionnel), vous avez également la possibilité d’étudier dans des institutions privées.

Le cégep : la formation pré-universitaire ou technique

Entité particulière du Québec, le cégep propose une transition en douceur vers le passage à l’âge adulte en offrant un encadrement plus rigoureux qu’à l’université, tout en favorisant une ouverture sur le monde. Cette formation, qui commence normalement dès l’âge de 17 ans, peut être appréciée des étudiants étrangers, car elle leur permet d’atténuer les bouleversements déjà nombreux suite au départ du cocon familial par l’étudiant.

Le Québec regroupe 48 cégeps dont 5 seulement sont anglophones (le Québec est une terre francophone et le revendique fièrement !) ainsi que 68 établissements privés que le gouvernement subventionne. Si vous cherchez une formation spécialisée, sachez que onze établissements vous offrent leur formation dans de nombreux domaines (musique, graphisme, construction). Il est important de savoir que l’enseignement collégial n’est pas réservé aux étudiants. En effet les adultes qui reprennent leurs études peuvent bénéficier de cette formation pré-universitaire ou technique. Pour connaître la liste des programmes qui conduisent à un DEC (diplôme d’études collégiales), vous pouvez visiter le site du ministère de l'Éducation et de l'Enseignement supérieur. Plus encore, pour une vue globale sur les formations conduisant à une attestation d’études collégiales (AEC), consultez ce site.

L’enseignement universitaire 

Après le cégep, certains peuvent continuer leurs études à l’université. Ces dernières sont très autonomes au Québec et proposent des critères d’admission aussi variés que leur éventail de formations. De surcroît, les universités ne se trouvent pas qu’à Montréal contrairement à ce que l’on pourrait croire au premier abord. Les campus de tout le territoire québécois accueillent de nombreux étudiants étrangers venus du monde entier pour profiter de la qualité d’enseignement québécois. Aussi convient-il de ne pas éliminer trop vite les établissements en région et de bien se renseigner sur les différents sites des universités de la Belle Province afin de déterminer la formation qui vous correspond le mieux.

Pour plus d’informations sur vos études au Québec, téléchargez notre guide Etudier au Québec.

Autres conseils d'experts

84ef91d8 3ad7 423c b2d3 bd9c757814ae
Les valeurs ne sont pas les mêmes d’un pays à un autre. Des situations normales au Québec peuvent être sources d’incompréhension pour des nouveaux arrivants qui en perdent leurs repères.

Publié le : 23 mai 2018

D295085d b8c5 4b3e 8707 a418cf130782
Vous êtes résident permanent ou étudiant étranger, en quête d’un projet d’études qui vous ouvre les portes du marché du travail dans des secteurs qui recrutent ? Le moment est peut-être venu pour vous de tenter une expérience humaine grandeur nature en Abitibi-Témiscamingue.

Publié le : 11 mai 2018