En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 02 mai 2018

Étudiants internationaux : Informez-vous à l’avance pour vos démarches d’immigration

residence permanente

Vous êtes étudiant international, nouvellement gradué, vous souhaitez rester dans le Grand Montréal et intégrer le marché du travail québécois. Informez-vous dès maintenant sur les procédures à suivre, votre avenir vous attend !

1° -Commencez par être bien informé

« Quand j’ai commencé mon emploi, on m’avait informé qu’il fallait avoir travaillé pendant 12 mois avant de demander le Certificat de sélection du Québec (CSQ). Or, pour les diplômés du Québec, il n’est pas nécessaire d’attendre » explique Julian Lucchesi, diplômé de l’École de technologie supérieure (ÉTS), qui, avec le recul, regrette d’avoir perdu du temps. Ce n’était pourtant pas faute d’avoir décidé de s’installer dans le Grand Montréal, six mois à peine après son arrivée. « On trouve ici de nombreux secteurs d’activités, dont le mien, l’aéronautique. En tant qu’étudiant international, après un baccalauréat ou une maîtrise, la solution la plus simple pour rester au Québec est le permis de travail post-diplôme (PTPD). C’est la stratégie que j’ai utilisée ».  Plus qu’une stratégie, c’est en fait la première étape à réaliser à la fin de ses études, le PTPD (délivré par le gouvernement du Canada) offrant la possibilité aux diplômés de pouvoir travailler au Canada sur une période de 8 à 36 mois. En parallèle, les anciens étudiants internationaux peuvent alors débuter leurs démarches d’immigration permanente au Québec avec la demande de CSQ (délivré par le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion du Québec, MIDI) dans un premier temps, et par la suite la demande de résidence Permanente (émise par le gouvernement du Canada). 

2° - Informez-vous à l’avance sur les programmes d’obtention du CSQ

Le ministère de l’Immigration, de la Diversité et de l’Inclusion (MIDI) vous aide à faire le tri parmi les options proposées. Nicolas Sève, diplômé de HEC Montréal, conseille de s’y prendre à l‘avance : « Ne perdez pas de temps et lancez les démarches dès que vous le pouvez. Plus vite vous aurez la CSQ, plus tôt vous pourrez demander la résidence permanente. » Il en sait quelque chose, puisque c’est en terminant son MBA à HEC Montréal qu’ils ont décidé, avec sa conjointe enceinte, de continuer leur vie dans le Grand Montréal où ils ont tissé leur réseau d’amis québécois, chinois, brésiliens et américains : « Le temps passe vite après l’obtention du diplôme. La recherche d’emploi, parfois le changement de logement, le fait de souffler un peu pour se récompenser d’avoir terminé avec succès ses études, tout cela peut finir par vous mettre inutilement dans l’urgence. Les démarches d’immigration doivent faire partie des priorités pour les étudiants internationaux ». Avec un PTPD en poche c’est donc le moment d’appliquer au CSQ. Deux programmes de sélection s’offrent aux diplômés, le PEQ (Programme de l’expérience Québécoise) et le PRTQ (Programme régulier des travailleurs qualifiés). Si vous répondez aux conditions, le CSQ via le PEQ pourrait être délivré en 20 jours ouvrables. Notez que la maîtrise du français oral de stade intermédiaire avancé est une condition obligatoire pour obtenir un CSQ via le PEQ. En ce qui concerne le PRTQ, les demandes sont analysées à partir d’une grille de sélection composée de facteurs et critères (âge, formation, expérience, connaissances linguistiques, etc.). La grille de sélection permet de cumuler des points pour l’atteinte du seuil de passage en sélection et mène à l’obtention du CSQ, délivré en moyenne en 1 an.

3° - Des ressources disponibles

Nicolas déclare qu’il s’est senti soutenu dans sa procédure d’immigration : « Tout est simplifié pour les étudiants qui souhaitent rester après leurs cursus. Notamment grâce à des organismes tels que Montréal International qui a lancé l'initiative Je choisis Montréal pour faciliter leur intégration. Cela n’est pas de l’ordre du tangible, pourtant j’ai senti que l’on m’ouvrait les portes, que j’étais le bienvenu avec ma famille. Cet aspect psychologique, souvent sous-estimé, a pesé pour nous. »  Effectivement des séances d’informations gratuites sur les démarches d’immigration permanente sont proposées conjointement par le MIDI et Je choisis Montréal pour vous aider à y voir plus claire dans l’option qui correspond le mieux à votre statut et répondre à vos questions, et ce, tout au long de l’année! Visitez le site du MIDI pour connaître les prochaines dates sur votre campus ou en ligne.

Vous êtes étudiant international dans le Grand Montréal ? Pour des informations et des activités sur la vie, le travail et l’immigration, vous pouvez aussi vous rendre sur le site Je choisis Montréal afin de vous inscrire à l’infolettre et suivre les actualités sur les pages Facebook et LinkedIn.

 

***

 

(L’usage du masculin a pour but d’alléger le texte sans préjudice pour la forme féminine.)

Auteur : Montréal International

Montréal International a comme mandat d’attirer dans la région métropolitaine des investissements étrangers, des organisations internationales et des talents stratégiques.

En savoir plus

Autres conseils d'experts

Cac52beb 4959 4482 bbc6 640f478263b5
Parfaits lieux de convivialité, les dizaines de parcs que compte Montréal offrent chaque été autant d'occasions pour tous les habitants de s'y retrouver. On vient y chercher verdure, ombre et parfum de vacances. Parmi les pratiques reines, le fameux pique-nique en famille ou entre amis, dont la popularité s’accompagne toutefois de quelques règles de savoir-vivre.

Publié le : 08 août 2018

B7d96853 02b4 4999 a24b 428acc2344d1
Quelles sont les solutions qui s’offrent aux immigrants qui souhaitent travailler dans leur domaine d’activité ?

Publié le : 15 août 2018