En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 30 septembre 2012

Faire son plan d'action en arrivant au Québec !

Un texte de Céline Chabée, coach professionnelle, fondatrice de 7ACoach Expat.

L’arrivée au Québec d’un immigrant francophone est motivée par une meilleure rémunération, un travail plus stimulant, un environnement professionnel plus agréable ou un désir d’entreprendre dans un nouveau pays, et surtout le désir de s’intégrer, de se réaliser pleinement.

Seulement voilà, entreprendre la recherche d’un nouvel emploi ou relever un nouveau défi dans une carrière est une chose, jumeler ce défi dans un contexte d’expatriation en est une autre. C’est un peu comme si vous deviez passer maître stratège dans un jeu dont il faudrait apprendre les règles en cours de partie.

Avant de vous lancer dans la partie (ou « de jouer la game » …)

En vous expatriant, vous avez démontré que le changement ne vous fait pas peur. Vous avez des atouts, mais les connaissez-vous vraiment ? Vous devez maîtriser parfaitement votre carte d’identité professionnelle : traits de personnalité, compétences, réalisations, valeurs, facteurs de motivation, etc. Votre CV en sera le reflet en respectant les critères de présentation utilisés au Québec.

La partie peut avoir lieu dans les deux langues officielles, préparez-vous en conséquence. Votre niveau d’anglais mérite-t-il un renforcement ? Vous maîtrisez certes la langue française, mais quelle est votre aisance avec les subtilités locales ?

Une fois votre cheminement de carrière retracé, vient la question de l’objectif professionnel en soit. Quel marché et quelle position ciblez-vous ? Certains interlocuteurs vous inciteront à rebondir sur la première chance qui s’offre à vous, argumentant que l’essentiel est de décrocher la « première expérience québécoise », bref, « de semer à tout vent et de voir ce qui pousse »… Résistez à la tentation de répondre à votre besoin de sécurité, accordez-vous quelques temps pour définir votre porte d’entrée sur le marché.

Si vous démarrez avec une jobine, elle doit cependant rester transitoire et vous permettre de gagner la confiance de votre employeur, d’illustrer vos compétences et d’accéder rapidement à l’échelon supérieur.

Faites votre plan de match et lancez-vous à 100%…

Quelle stratégie adopter pour mener à bien votre projet ?

En quoi votre CV reflète-t-il l’adéquation la plus parfaite entre vos réalisations et les critères de sélection de la position que vous visez ?

Bâtissez une trame générale de votre CV, puis adaptez-le Ien fonction de votre interlocuteur ou de l’utilisation que vous en faites.

Combien de temps êtes-vous en mesure de consacrer à votre recherche ? La réponse aux offres, l’organisation de votre suivi, les recherches multiples sur le milieu, les compagnies ou les actualités du marché, l’utilisation des réseaux sociaux, représentent autant d’actions clés à prioriser et rempliront facilement l’agenda d’un chercheur d’emploi engagé.

Vos chances de succès diminuent avec le manque de persistance et d’organisation. Votre première job à temps complet est votre recherche d’emploi, engagez-vous à 100% dans le processus !

À tout moment, à vos marques, prêts, réseautez !

80% des offres d’emploi ne sont pas publiées et appartiennent au « marché caché ». C’est votre chance ! Avec une stratégie bien pensée, vous serez moins exposé à la concurrence.

« Réseauter » va bien au-delà de l’utilisation du nom de quelqu’un pour contacter une autre personne. Les réseaux les plus solides sont souvent ceux pour lesquels on partage davantage d’information qu’on en obtient. Posez-vous la question de la façon dont vous pouvez contribuer à enrichir le réseau convoité, plutôt que de chercher à obtenir à tout prix un nom, une opportunité d’emploi ou d’affaires.

Au cours des entrevues, soyez prêt à jouer le jeu jusqu’au bout ! Les recruteurs adorent se lancer dans le « role play », la mise en situation. L’entrevue occasionnera souvent des questions très pratiques. L’objectif n’est pas de vous déstabiliser mais bien d’évaluer comment vous réagiriez en situation réelle. Faites-vous confiance, laissez-vous aller, vous êtes déjà en poste, comment agiriez-vous ?

*piston : privilégier les relations (souvent haut placées) plutôt que les compétences pour trouver un emploi.

Un texte de Céline Chabée, coach certifiée, 7Acoach Expat

www.7acoach.com/blog/expat/

Courriel : celine@7acoach.com  / Téléphone : 514 952 6980 / Skype : celine-7acoach

Auteur : 7acoach

7AcoachEXPAT offre des services de coaching aux nouveaux arrivants. C’est pour eux l’occasion de grandir de cette expérience et de se repositionner de façon plus harmonieuse et plus épanouie. Céline Chabée, fondatrice de 7Acoach se définit comme une coach de transition. Particulièrement sensible au contexte de l’expatriation qu’elle a vécu elle-même à deux reprises, elle est très impliquée dans la communauté des nouveaux arrivants. Afin de mieux répondre aux besoins de sa clientèle en quête d’extension de leur réseau d’affaires, elle travaille également en collaboration avec Christophe Verhelst, fondateur de Services à la carte – Coach en PNL. Consultant en développement des affaires, spécialiste des réseaux d’affaires, il exerce, quant à lui son métier de coach auprès d’individus voulant relever des défis, de personnes en ré-orientation de carrière ou de personnes désireuses de se lancer dans la création de leur entreprise.

Autres conseils d'experts

B7d96853 02b4 4999 a24b 428acc2344d1
Quelles sont les solutions qui s’offrent aux immigrants qui souhaitent travailler dans leur domaine d’activité ?

Publié le : 15 août 2018

Edc571c5 2ba2 474c b528 7c1cc6a884dd
Les étudiants sont les clients et consommateurs de demain et, à ce titre, devraient faire l’objet de toutes les attentions des établissements financiers.

Publié le : 18 juillet 2018