En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 03 mai 2015

Pour en finir avec le mythe du professionnel «chauffeur de taxi»

Pour en finir avec le mythe du professionnel «chauffeur de taxi»

Trop souvent, nous lisons dans les médias que les ordres professionnels posent beaucoup d’obstacles à la reconnaissance des diplômes acquis à l’étranger. L’exemple classique que nous entendons, c’est l’histoire du professionnel formé à l’étranger qui se retrouve « chauffeur de taxi » au Québec. Voici la réaction du Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ) à de tels propos qui traduisent une méconnaissance de la réalité, tant celle du processus de reconnaissance des compétences professionnelles par les ordres professionnels que des difficultés réelles des personnes immigrantes qui souhaitent exercer une profession réglementée au Québec. À l’heure actuelle, les ordres reçoivent près de 5 000 demandes de reconnaissance de compétences professionnelles par année. Or, la très grande majorité des demandes, soit près de 96 %, sont acceptées. La reconnaissance des compétences professionnelles par les ordres est balisée par une loi, le Code des professions, et par des règlements – un pour chacun des ordres — approuvés par le gouvernement du Québec. Le Code et ces règlements existent pour protéger le public. Leur application par les ordres, sous la surveillance de l’État, vise à assurer la compétence et l’intégrité des personnes qui exercent une profession réglementée. Des difficultés existent et parsèment le parcours du candidat immigrant, mais il faut correctement les cibler. Ainsi, près de la moitié des demandeurs font l’objet d’une reconnaissance partielle de leurs compétences et l’ordre concerné leur prescrit une formation d’appoint conformément à la réglementation en vigueur. Il est donc nécessaire de mieux accompagner ces personnes, notamment en maintenant le soutien financier gouvernemental auprès des collèges et des universités consacré à la formation d’appoint. Il faut aussi trouver des solutions au manque de places en ce qui concerne les stages requis aux fins d’obtention d’un permis professionnel, particulièrement dans les domaines de la santé et des services sociaux. Pensons ici aux places de résidence pour les médecins. Or, la difficulté d’accès aux stages touche tous les candidats, ceux formés au Québec autant que ceux formés à l’étranger. La solution à cette difficulté est d’abord gouvernementale; elle devra être trouvée avec la collaboration de tous les acteurs impliqués, les ordres bien sûr, mais aussi les ministères concernés, les établissements concernés et, enfin, les employeurs. Et puisque nous parlons de soutien financier, il est un aspect encore négligé : les exigences financières pour la personne qui engage dans un processus de reconnaissance de ses compétences. On parle ici du coût associé au traitement d’une demande et celui, lorsque requis, de la formation d’appoint. Il est temps, à notre avis, d’explorer une formule d’accès à des prêts pour les personnes engagées dans un processus de reconnaissance des compétences. La formule à petite échelle développée par l’organisme communautaire ACEM mérite qu’on s’en inspire.
386b31af f77b 4fe7 93ea 1aff53a8b933

Auteur : Conseil interprofessionnel du Québec

Le Conseil interprofessionnel du Québec (CIQ) agit à titre de voie collective des ordres sur des dossiers d’intérêt commun et à titre d’organisme-conseil auprès de l’autorité publique. Comme regroupement des ordres, il est voué à la promotion et à la défense du système professionnel, selon les valeurs qui rassemblent les ordres et en fonction de l’intérêt public. Comme organisme-conseil, il se prononce notamment sur les projets de loi ou de règlement touchant le système professionnel et sur la constitution d’un nouvel ordre ou l’intégration d’un groupe de professionnels à un ordre existant. <a href="https://professions-quebec.org/">Site internet</a>

Autres conseils d'experts

Edc571c5 2ba2 474c b528 7c1cc6a884dd
Les étudiants sont les clients et consommateurs de demain et, à ce titre, devraient faire l’objet de toutes les attentions des établissements financiers.

Publié le : 18 juillet 2018

Ed4142f5 8ca0 45b7 9e12 d820de8a92d1
Le beau temps, le soleil et leurs promesses arrivent et sont autant d’invitations à sortir enfin de chez vous. Profitez de l’été pour programmer des activités vibrantes d’énergie à travers le Québec. Suivez le guide, vous n’aurez que l’embarras du choix.

Publié le : 12 juin 2018