Logo color

Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 20 juillet 2014

Immigration et carrière professionnelle : Comment combattre les perceptions après 40 ans ?

Rédiger un bon CV, écrire une lettre de motivation convaincante, miser sur un réseautage actif représentent un ensemble de stratégies classiques utilisées par toutes celles et ceux qui sont à la recherche d’un emploi. En revanche, si vous avez plus de 40 ans et cherchez à vous insérer dans le monde du travail ou évoluer dans votre carrière professionnelle, il y a quelques astuces additionnelles sur lesquelles il faudra compter une fois arrivé(e) au Canada. 

Vous devez dans un premier temps être conscient des stéréotypes du facteur « âge » qui peuvent parfois jouer contre vous et se résulter par une discrimination passive et souvent injustifiée. Cependant, vous pouvez aisément contourner ces obstacles en vous préparant à l’avance, en démontrant de l’énergie, de la motivation, de la passion et surtout une agilité à apprendre. Comment - lors d’une entrevue- rassurer les recruteurs en leur expliquant que vous saurez bien vous adapter et vous intégrer dans ce nouvel environnement de travail ?

Quelques perceptions des recruteurs 

Perception 1 : Vous pourriez ne pas être à l’aise à travailler sous la supervision de quelqu’un de plus jeune que vous. Votre répartie : Clarifiez les qualités qu’il faut pour réussir dans le poste que vous convoitez. Qu’est-ce qui importe ? Est-ce la capacité à travailler avec des collègues plus jeunes ou bien les résultats liés à vos compétences, expériences et expertises? Si l’emploi requiert une expérience et des compétences que vous avez, votre âge ne devrait poser aucun problème. Par contre, si votre âge semble déranger une équipe plus jeune, c’est une occasion pour vous de démontrer par des exemples qu’au cours de votre carrière professionnelle, vous avez travaillé avec succès avec des équipes plus jeunes. 

Perception 2 : Vous pourriez manquer d’énergie Votre répartie : De toute évidence, il est clair que d’un point de vu biologique, avoir moins d’énergie à 40 ans qu’à 20 ans est un fait normal. Néanmoins, vous pouvez démontrer que vous avez l’énergie suffisante pour l’emploi en question et que vous êtes en mesure de la maintenir. Si vous allez à la salle de sport régulièrement, jouez dans une équipe de football, faîtes partie d’un club de tennis ou avez récemment couru un marathon, ne vous gênez surtout pas pour le mentionner ! Ce qui importe ce n’est pas l’âge mais la projection de votre énergie positive et de votre bonne santé. Démontrez de la passion et de l’enthousiasme pour le poste pour lequel vous souhaitez être recruté. 

Perception 3 : Vous pourriez rencontrer des problèmes de santé Votre répartie : Dans le but d’être efficace, vous devez projeter une image de vous-même saine et en santé ainsi qu’un comportement jeune, énergique et confiant. Assurez-vous que votre allure générale montre bien que vous prenez soin de vous. Investir dans votre santé et dans votre apparence démontrera une attitude positive qui jouera toujours en votre faveur. 

Perception 4 : Vous pourriez être réfractaire aux changements Votre répartie : Mentionnez qu’au contraire, ce sont souvent les gens plus matures qui ont tendance à mieux gérer les changements imposés par le marché du travail parce que, dans la plupart des cas, ils ont déjà appris à s’adapter aux divers changements qui peuvent se produire au sein d’une entreprise. Partagez des histoires et des exemples issus de vos expériences passées qui démontrent comment est-ce que vous avez dû changer votre façon de travailler, vos approches, pour atteindre de nouveaux objectifs. Montrez à quel point vous vous tenez au courant des tendances et de l’actualité dans votre domaine d’activité et démontrer votre présence sur les réseaux sociaux en parlant de vos dernières publications sur Facebook ou des sujets que vous suivez sur Tweeter.

D’autres conseils pour outrepasser ces perceptions

Les quelques perceptions qui ont été citées plus haut font parties des doutes majeurs qu’ont les recruteurs lorsqu’ils s’apprêtent à embaucher des candidats potentiels nouvellement arrivés au Canada et/ou qui changent de direction professionnelle. On note chez certaines entreprises une appréhension quant à la capacité des candidats de 40 ans et plus à être énergiques, résistants et s’adapter aux changements pouvant survenir. Alors, mettez donc toutes les chances de votre côté ! 

Voici d’autres conseils que nous partageons avec vous et qui vous aideront certainement à convaincre les recruteurs et chasseurs de têtes qu’au final, vous êtes le candidat qu’il leur faut : 

- Pensez à investir dans votre garde-robe et optez pour des tenues professionnelles et tendances, 

- Démontrez une connaissance pointue et une expérience étendue de votre métier, 

- Lorsque vous rédigez votre CV, retirez les expériences et diplômes trop anciens et/ou peu pertinents et concentrez-vous plutôt sur la mise en exergue de vos expériences les plus récentes, 

- Mettez l’emphase sur vos compétences techniques actuelles ainsi que sur vos connaissances en matière d’informatique, d’internet et de réseaux sociaux en particulier, 

- Préparez des exemples d’accomplissements professionnels (exemples démontrant comment vous avez atteint des objectifs bien précis) et qui mettent en avant vos qualités telles que la flexibilité, la loyauté, la patience ou encore le leadership,

- Enfin, au cours de votre entrevue, projetez de la confiance, de la maturité, de l’énergie, où que vous alliez. Il est certain que si vous avez plus de 40 ans, il est fort probable que trouver un emploi à la hauteur de vos espérances, de vos qualifications  et de votre expérience pourra s’avérer être un vrai challenge mais n’oubliez pas que vous avez aussi des points forts. Faîtes jouer en votre faveur votre maturité, votre expérience et votre sagesse. 

En comptant sur une bonne préparation et sur la confiance que vous avez en vous-même, vous pourrez retourner sur le marché du travail et attirer les employeurs qui comprennent la valeur d’un employé ayant à son arc : maturité, expérience et compétences. 

Le genre masculin est utilisé dans cet article sans aucune discrimination et dans le seul but d’alléger le texte.Le 21 Juillet 2014 

Danielle ELLEOUET – Rédactrice- Consultante Réglementée en Immigration Canadienne Immigrer au Canada: www.step-in-canada.com Email:info@step-in-canada.com Skype: step-in-canada Retrouvez tous nos articles sur notre page Facebook: https://www.facebook.com/pages/Step-In-Canada

7de2196a 2d42 4126 932c 4023465452fc

Auteur : Step-In-Canada

Step-In-Canada! propose des services et conseils juridiques en français, anglais et espagnol aux personnes du monde entier qui souhaitent immigrer au Canada ! <a href="http://www.step-in-canada.com/">Site internet</a>

Autres conseils d'experts

2d68ae72 84ac 4540 af45 2ce17d14540a
Vous ne savez pas comment préparer votre première entrevue d’embauche au Québec ? Vous sentez que celles que vous avez déjà passées auraient pu donner de meilleurs résultats ? Voici un petit guide pour vous présenter les us et coutumes des employeurs québécois lors d’entrevues d’embauche !

Publié le : 14 février 2018

4fc7b116 86c3 41b1 8c11 02f3b854a7a3
Être bien intégré dans son milieu de travail est une des clés du bonheur en emploi.

Publié le : 25 janvier 2018

Publicité
Publicité
Publicité