En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 19 mai 2014

Infirmières et infirmiers formés à l’étranger : bienvenue au Québec !

Saviez-vous que dans les prochaines années, c’est le secteur de la santé et des services sociaux qui représentera le domaine offrant les meilleures perspectives d’emploi au Québec ? D’ailleurs, d’ici 2016, le Ministère de la Santé et des Services Sociaux recrutera une moyenne de 20 000 personnes œuvrant dans le secteur de la santé

La demande dans ce champ d’activité a toujours été forte et ne va pas cesser de s'accroître à tel point que les professionnels de ces métiers formés à l’étranger et qui souhaitent immigrer au Québec pourront espérer continuer à pratiquer leur métier une fois devenus résidents permanents du Canada et après avoir obtenu leur licence de pratique, délivrée par l’Ordre qui réglemente leur profession au Québec.

Des départs à la retraite et une population vieillissante 

Les nombreux départs à la retraite dans le domaine de la santé constituent l’une des raisons de la pénurie de main-d’œuvre dans la Belle Province. En effet, 50% du personnel des établissements de soins infirmiers et de soins pour bénéficiaires internes ont plus de 45 ans. Les jeunes et les nouveaux immigrants qui souhaitent travailler dans le domaine de la santé et des services sociaux sont donc les bienvenus. De plus, le vieillissement de la population québécoise engendrera des besoins accrus en santé et en services sociaux. De belles perspectives d’emplois dans le secteur seront à saisir pour toutes celles et  ceux qui souhaitent commencer ou poursuivre une carrière dans le milieu de la santé.

Les infirmières/ers : des métiers et des rôles différents

Au Québec, il est possible de travailler dans le secteur des soins infirmiers que vous possédiez un diplôme d’études collégial ou un doctorat. Peu importe votre niveau d’études, si vous aimez les soins infirmiers, vous pourrez vous former à un métier. Des études et formations continues permettent aussi de progresser dans la fonction et de passer d’un titre à un autre. Nous vous présentons ici les différentes appellations existantes dans la province : 

Les infirmières/ers auxiliaires Après avoir obtenu leur Diplôme d’études professionnelles (formation technique de 1800 h) en Assistance et Soins infirmiers, les infirmières/ers auxiliaires sont employés au sein des centres de santé et de services sociaux  (CSSS). Ils font partie de l’Ordre des Infirmières et Infirmiers auxiliaires du Québec. Leur salaire horaire est compris entre 20,28$ et 26,63$. 

Les infirmières/ers Les infirmières/ers détiennent un Diplôme d’Etudes Collégial en soins infirmiers (à peu près trois ans d’études après un diplôme d’études secondaire) qui est une formation post-secondaire de 2 800 heures environ. Elles/Ils sont formés pour intervenir et prodiguer des soins généraux à la personne ou à des familles. Ces professionnels travaillent dans le réseau de la santé et peuvent coordonner toute une équipe de soins. Le salaire horaire des infirmières/ers varie selon l’ancienneté allant de 21,91$ à 32,63$. 

Les infirmières/ers cliniciennes/ciens Les infirmières/ers cliniciennes/ciens sont diplômés d’un baccalauréat en sciences infirmières (équivalent à des études universitaires de trois années) et sont en mesure de fournir des soins généraux et des soins plus complexes. Elles/Ils sont formés pour travailler en santé communautaire, en soins critiques, en soins d’urgence et en soins intensifs. Ces spécialistes peuvent aussi former pour l’éducation à la santé, coordonner des équipes interdisciplinaires ou encore élaborer des plans de services. Le salaire horaire de ces professionnels oscille entre 22,81$ et 40,65$. 

Les infirmières/ers praticiennes/ciens spécialisé(e)s Les infirmières et infirmiers praticiennes/ciens spécialisé(e)s sont titulaires d’une maîtrise en sciences infirmières et d’un diplôme d’études spécialisés (ce qui correspond à un niveau de cinq années d’études universitaires). Elles/Ils dispensent des soins infirmiers, des soins médicaux, prescrivent des médicaments et des traitements en fonction de leur domaine de spécialité (néonatologie, néphrologie, cardiologie, soins de première ligne..).  Au Québec, ces spécialistes gagnent un salaire annuel compris entre 50 300$ et 92 800$. 

Les conseillères/ers-cadres en soins infirmiers Une fois leur maîtrise en science infirmières en poche, les infirmières/ers cadres-conseil en soins infirmiers interviennent à titre d’experts cliniques et d’agents de changement. Elles/Ils planifient, développent et implantent des programmes interdisciplinaires de soins et d’enseignement ainsi que des outils cliniques en se référant à des résultats probants. Ces experts sont les chefs de file dans le domaine des soins infirmiers et peuvent aussi occuper des postes de gestionnaires, d’enseignants ou de directeurs en soins infirmiers. Elles/Ils ne touchent pas moins de 60 000$ par an et peuvent espérer gagner plus de 100 000$ annuel en fin de carrière. Les infirmières/ers, les infirmières/ers cliniciennes/ciens, les infirmières/ers praticiennes/iens spécialisé(e)s et les conseillères/ers-cadres en soins infirmiers doivent tous être membres de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec pour pouvoir exercer leurs métiers respectifs.

Une immigration possible au Québec

Les infirmières et infirmiers étrangers qui souhaitent immigrer au Canada verront leur demande traitée de façon prioritaire via le programme des Travailleurs Qualifiés du Québec. En effet, non seulement leur domaine d’études est privilégié (et par conséquent leur rapporte le maximum de points attribuables dans le champ du domaine de formation) mais en plus, leur demande de Certificat de Sélection du Québec (CSQ) est traitée en priorité, c’est-à-dire avant les dossiers dont les profils sont moins en demande au Québec. 

Le besoin criant d’infirmières et d’infirmiers au Canada rend ce programme très attrayant car il permet d’être facilement éligible à une immigration vers le Québec. Il représente aussi pour les infirmières et infirmiers étrangers une réelle opportunité d’immigrer en famille (femme/mari et enfants) ainsi qu’une possibilité de se relocaliser, d’élargir leurs perspectives d’avenir, d’améliorer leurs conditions de travail et/ou leur qualité de vie. Les intéressés ne devraient pas perdre de temps pour soumettre leur dossier au Ministère de l’Immigration et des Communautés Culturelles du Québec (MICC) car le quota annoncé pour cette année n’excèdera pas les 6 500 candidatures ! Sources : Ordre des Infirmières et Infirmiers du Québec / Ordre des Infirmières et Infirmiers auxiliaires du Québec 

Danielle ELLEOUET – Rédactrice Consultante Réglementée en Immigration Canadienne Immigrer au Canada: www.step-in-canada.com  Email: info@step-in-canada.com Skype: step-in-canada

Retrouvez tous nos articles sur notre page Facebook

7de2196a 2d42 4126 932c 4023465452fc

Auteur : Step-In-Canada

Step-In-Canada! propose des services et conseils juridiques en français, anglais et espagnol aux personnes du monde entier qui souhaitent immigrer au Canada ! <a href="http://www.step-in-canada.com/">Site internet</a>

Autres conseils d'experts

5a6cf773 a28f 420d 9d25 181f07e81663
Elles s’appellent Cortland, Lobo, Empire, Spartan ou encore McIntosh. À l’automne, c’est tout le Québec qui vit au rythme de la pomme et pour cause : derrière le fruit se cache un art de vivre québécois dont on n’a aucune raison de se priver !

Publié le : 12 octobre 2018

2656f9e1 7669 4d01 88c0 627f1269358d
À votre arrivée au Québec, ne vous laissez pas intimider par les changements qui vont s'imposer à vous. Renseignez-vous sur votre ville d'accueil et suivez ces quelques conseils qui vont vous aider à vous intégrer une fois installé dans la province.

Publié le : 12 octobre 2018