En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 02 novembre 2016

L’art de trouver le bon habit de neige pour son enfant

La taille d’un habit de neige diffère complètement de celle d’un vêtement conventionnel dont la taille correspond à l’âge. Selon la marque, les habits de neige peuvent être faits amples ou bien ajustés. Tout va dépendre de la morphologie de votre enfant. C’est pourquoi il est important de choisir la bonne taille pour que l’habit de neige dure le plus longtemps possible avec votre enfant.

Voici 8 points importants à prendre en compte :

  • Un habit de neige doit permettre à votre enfant de bouger à son aise. Il ne doit pas paraître trop ample au risque de faire trébucher votre enfant et de faire passer le froid à l’intérieur.
  • Au Québec, nous avons des températures en hiver qui vont de – 10 degrés jusqu’à – 25 degrés, ce qui fait – 35 degrés avec le facteur vent. En cas de froid extrême, ajouter une couche supplémentaire sous la veste est toujours préférable. Donc, il faut que la veste soit suffisamment large si vous voulez que votre enfant soit à l’aise. Même si la veste est légèrement ample, votre enfant pourra bouger et utiliser ses mains sans marcher sur ses pantalons.
  • Un autre point très important à considérer : Faites toujours essayer un habit de neige à votre enfant avant de l’acheter. En plus de savoir que si votre enfant est confortable dans son habit de neige, vous serez également sûre d’avoir fait ou pas le bon choix.
  • Une chose très importante à retenir lorsque vous faites l’achat d’un habit de neige : l’enfant ne porte jamais son âge. Il est conseillé de toujours prendre une demi-taille ou bien une taille au-dessus. Si votre enfant est né prématuré, l’enfant porte généralement sa taille ou prend une taille en dessous.

Voici un petit test pour savoir si un habit de neige va durer plus d’un hiver :

  • Tournez le bas du pantalon de neige de 4 pouces. Il devrait arriver au bas de la cheville de votre enfant. Si le bas du pantalon est tourné au maximum, votre enfant pourra le porter pour 2 saisons.
  • Ajustez aussi les bretelles à la bonne hauteur, idéalement avec des bottes.
  • Faites porter le manteau à l’enfant et attacher la fermeture éclair. Les bras doivent rester droits de chaque côté du corps ;  la manche doit être suffisamment longue pour voir uniquement le bout des doigts qui dépasse. Si c’est le cas, l’habit de neige fera pour deux hivers. Ce test s’applique uniquement aux habits de neige dont les poignets sont élastiques et s’ajustent avec du velcro.
  • Le manteau doit arriver au bas des fesses. Serrez le bas du manteau avec l’élastique pour qu’il soit plus court.

Et voilà tout pour les façons de bien choisir la bonne taille d’habits de neige de votre enfant. J’espère que vous avez aimé cet article et qu’il vous a été utile.

Vous avez des questions? Passez nous voir sur www.bradorhiver.com

Il nous fera un grand plaisir de vous assister dans la sélection du prochain habit d’hiver de votre petit !

Pour plus de conseils comme celui-ci, venez faire un tour sur notre blogue : www.bradorhiver.com/blogue

Auteur : Brador Hiver

L'unique magasin-entrepôt de manteaux et d'accessoires d'hiver depuis 1977. Un lieu où les nouveaux arrivants bénéficient de judicieux conseils.

En savoir plus

Autres conseils d'experts

88efc32e 8236 4959 ac8d a9bf0141f4bf
Profiter de son installation au Québec pour se tourner vers des études aux cycles supérieurs, c'est possible. Faites appel aux spécialistes du milieu pour connaître les astuces qui vous ouvriront les portes d’une vie professionnelle épanouie.

Publié le : 16 octobre 2018

7c98ce56 48c5 40bb aadc 5a566d610965
Vous voilà à présent installé dans le Grand Montréal. Après l’euphorie de la rentrée, il faut s’atteler à quelques aspects de la vie pratique à commencer par l’une des préoccupations majeures des étudiants : le budget.

Publié le : 17 octobre 2018