En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 16 octobre 2018

L'immigration : un tremplin pour des études supérieures

immigration études cycles supérieurs

Pourquoi ne pas profiter de votre installation au Québec pour vous tourner vers des études aux cycles supérieurs ? Pour mener ce projet à bien, il est important de faire appel aux spécialistes du milieu et de connaître les petites astuces qui vont vous ouvrir grand les portes d’une vie professionnelle épanouie.

Pourquoi suivre des études aux cycles supérieurs ?

« C’est le choix naturel, l’option la plus logique » d’après Daniel Pereira Milazzo, journaliste de formation et originaire du Brésil, un pays qu’il a quitté pour venir s’installer au Québec dans le but d’embrasser sa véritable vocation. C’est ainsi qu’après une maîtrise en littérature comparée à l’Université de Montréal, il a poursuivi ses travaux dans le cadre d’un doctorat et n’hésite pas à reconnaître le rôle moteur et la satisfaction de se développer intellectuellement dans un domaine qui le passionne. Vivre pleinement sa passion, s’ouvrir ou se spécialiser dans un domaine, étoffer ses connaissances pour enrichir la pratique de son métier et mieux répondre au marché du travail au Québec : les solutions sont nombreuses pour les professionnels formés à l’étranger qui s’interrogent sur la direction qu’ils souhaitent donner à leur carrière une fois arrivés au Québec.

Un univers de possibilités

Quel que soit votre domaine, dites-vous que vous pourrez compléter votre formation initiale ou votre premier cycle par un cursus qui touche de près, mais aussi de loin, la discipline que vous visez. Vous avez un baccalauréat en psychologie ? Peut-être déciderez-vous de vous tourner vers un cycle supérieur dans la santé publique ou les sciences de l’éducation, et de bénéficier des mises à niveau proposées par les établissements d’enseignement supérieur. Daniel Pereira Milazzo en sait quelque chose puisque, n’ayant pas de bagage de littérature lors de ses études de premier cycle, il a dû valider 15 crédits de 1ercycle avant d’être admissible en maîtrise. Non seulement il a été en mesure de développer et renforcer ses connaissances existantes, mais cela lui a aussi permis d’identifier le professeur qui correspondait le plus à son projet et à son sujet de recherche, de la maîtrise et tout au long de son doctorat. Or, trouver la personne qui va vous accompagner et vous guider tout au long de votre mémoire ou votre thèse doit être considéré avec autant de soin que les études elles-mêmes.

Choisir son directeur de recherche

Prenez le temps de choisir la voie dans laquelle vous souhaitez vous diriger et de vous informer sur ce qu’il s’est déjà publié dans le domaine que vous envisagez, avant d’arrêter votre sujet. Cette étape est primordiale même s’il s’agit de votre passion puisque vous allez devoir y consacrer aussi quelques années de travail. En maîtrise, vous aurez soit un mémoire à rédiger, un stage ou travail dirigé et une thèse si vous poursuivez avec un doctorat. Qui dit publication, dit encadrement par un directeur de recherche. C’est l’un des rôles de Juan José Torres Michel. Professeur à l’Université de Montréal : il accompagne les étudiants qui le sollicitent dans leur travail de recherche. Il souligne l’importance de contacter les enseignants-chercheurs avec lesquels vous souhaitez travailler, de façon à ajuster le projet de recherche pour qu’il s’arrime au travail mené dans leurs laboratoires : « Arrivez avec un CV concis, une idée claire, des motifs et des sources de financement, disponibles ou potentielles. Cet échange peut s’avérer utile pour les deux parties et permet de valider l’intérêt d’une collaboration qui peut durer plusieurs années ».

***

Nouvel arrivant à Montréal ? Vous êtes un professionnel formé à l’étranger et souhaitez compléter votre cursus par des études supérieures ? L’Université de Montréal vous aide à identifier votre directeur de recherche et met à votre disposition un guide gratuit spécifiquement conçu pour vous aider dans vos démarches.

Prêt à déposer votre dossier ? Visitez le site www.admission.umontreal.ca.

Dates limites : 1ernovembre pour débuter en janvier 2019 et 1erfévrier pour débuter en septembre 2019.

Envie d’en savoir plus ? Venez nous visiter aux Portes ouvertes le dimanche 11 novembre de 10 h à 16 h

Auteur : Université de Montréal

L’Université de Montréal est le premier pôle d’enseignement supérieur au Québec. Parmi les 600 programmes d’études qu’elle offre à tous ses étudiants, il y a celui que vous cherchez. Trouvez-le dès maintenant !

En savoir plus

Autres conseils d'experts

2656f9e1 7669 4d01 88c0 627f1269358d
À votre arrivée au Québec, ne vous laissez pas intimider par les changements qui vont s'imposer à vous. Renseignez-vous sur votre ville d'accueil et suivez ces quelques conseils qui vont vous aider à vous intégrer une fois installé dans la province.

Publié le : 12 octobre 2018

0abd0045 8d9f 4ade 8002 5dfa15d1c6a2
Un professeur au Collège de Maisonneuve, nous donne les clés pour bien comprendre les moyens faire valoir ses diplômes et ses expériences de travail précédentes, à son arrivée au Québec.

Publié le : 08 novembre 2018