En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins d’analyse et de statistiques visant à améliorer le contenu du site et votre expérience En savoir plus
Logo color
Toutes les informations pour immigrer, vivre, travailler et étudier au Québec (Canada)

Publié le 06 décembre 2016

Lancer son entreprise au Québec : qui peut vous aider ?

Au Québec, 60 % à 70 % des entrepreneurs potentiels préfèrent créer une entreprise que d’en reprendre une. La province jouit de nombreux atouts – une position géographique stratégique, une fiscalité attractive, un important soutien de l’État – et 14,8 % des Québécois ont des intentions de se lancer en affaire. Malgré cela le passage à l’acte reste assez faible, de l’ordre de 6,3 % en 2013.

Source : Indice entrepreneurial québécois 2013, Fondation de l'entrepreneurship

Pour les nouveaux arrivants, certains ont déjà élaboré leur projet avant de venir au Québec tandis que d’autres le feront à leur arrivée. Dans tous les cas, avant de se lancer il faut prendre le temps de bien réfléchir à son projet, d’étudier le marché local, de se poser toutes les questions nécessaires et de tenir compte des paramètres ou questions culturelles. En un mot, votre étude de marché est-elle complète ?

Une fois les bases de votre projet posées, certaines étapes sont indispensables pour créer son entreprise :

Étape 1 - Choisir le statut de son entreprise

Différents statuts juridiques existent pour ceux qui souhaitent créer leur entreprise. En fonction de votre projet, de vos besoins et de vos objectifs, vous devrez faire un choix entre :

  • L’entreprise individuelle
  • La société en nom collectif
  • La société en commandite
  • La société par action ou compagnie
  • La coopérative
  • L’organisme à but non lucratif
  • L’entreprise d’économie sociale

Pour en savoir plus sur chacune de ces structures, vous pouvez consulter le site Internet du Gouvernement du Québec

Étape 2 – Enregistrer son entreprise

À partir du moment où vous aurez déterminé le statut de votre entreprise, vous pourrez alors l’enregistrer auprès du Registraire des entreprises. Vous aurez alors des frais à payer qui varient en fonction de la forme juridique choisie. Une fois l’enregistrement réalisé, vous recevrez un numéro d’entreprise du Québec (NEQ) qui vous sera utile dans toutes vos démarches.

Pour plus d’informations sur l’inscription, consultez le site Internet du Registraire des entreprises : http://www.registreentreprises.gouv.qc.ca/fr/default.aspx

Qui peut vous aider ?

Certains organismes, centres de formation ou cégeps offrent des formations en lancement d’entreprise pour ceux qui ont déjà un projet bien défini ou qui ont besoin d’un accompagnement de A à Z.

Formations en lancement d’entreprise :

Accompagnement

  •  DFP Servipro inc. : services de conseils en gestion aux PME et OBNL, rédaction de plans d’affaires, démarrage d’entreprise…
  • Info entrepreneurs : fournit gratuitement aux entreprises des renseignements sur les programmes, services et règlements des gouvernements fédéral, provincial et municipal, de même que les programmes et concours du secteur privé et met également à la disposition des entrepreneurs des spécialistes de l’information pour la collecte d’information de marché permettant de compléter ou de bonifier un plan d’affaires.
  • SAJE Accompagnateur d’entrepreneur a pour mission de contribuer à la réussite en affaires des nouveaux entrepreneurs, en leur offrant des services-conseils, du coaching et de la formation.
  • L’ACEM - fonds communautaire d’emprunt de Montréal accorde des prêts aux entrepreneurs et aux professionnels immigrants pour la réalisation de leur plan d’affaires ou de carrière.

Autres conseils d'experts

8deda1ff 9705 4f6e b548 5a2705ec9660
Vous êtes étudiant international, nouvellement gradué, vous souhaitez rester dans le Grand Montréal et intégrer le marché du travail québécois. Informez-vous dès maintenant sur les procédures à suivre, votre avenir vous attend !

Publié le : 02 mai 2018

84ef91d8 3ad7 423c b2d3 bd9c757814ae
Les valeurs ne sont pas les mêmes d’un pays à un autre. Des situations normales au Québec peuvent être sources d’incompréhension pour des nouveaux arrivants qui en perdent leurs repères.

Publié le : 23 mai 2018